La Tribune

Exclusif : Les projets d'Airbus pour remplacer l'A320

Olivier Provost  |   -  672  mots
Le modèle le plus vendu de la gamme Airbus pourrait être à terme remplacé par un avion mono-couloir et par un bi-couloir, plus large, demandé par certaines compagnies aériennes. Français et Allemands négocient ferme.

Selon nos informations, Airbus réfléchit à donner non pas un mais deux successeurs à son best seller l'Airbus A320 de 150 sièges. Il s'agirait, confie un haut responsable d'Airbus, d'un appareil mono couloir (« single aisle » disent les spécialistes anglo-saxons) comme aujourd'hui mais aussi d'un bi-couloir (« double aisle »). Ce dernier répondrait aux demandes de certaines grandes compagnies aériennes ainsi que de low costs (ces transporteurs à bas prix et bas coûts), désireuses de pouvoir embarquer et débarquer les passagers plus rapidement pour mieux rentabiliser l'exploitation de l'avion.

Cette hypothèse s'inscrit aussi dans le cadre des négociations entre Français et Allemands sur la répartition de la charge industrielle au sien du consortium. Les Allemands ont laissé aux Français une part majeure sur le nouveau programme A350 qui doit rivaliser avec le Boeing 787. Or, les problèmes de ce dernier profitent à son concurrent européen qui voit ses commandes décoller. A Toulouse où il doit être produit, on se frotte les mains. Et à Hambourg, on demande des compensations. Cet été, le Financial Times Deutschland écrivait que les Français avaient du coup accepté - notamment pour que l'A350 reçoive les aides publiques prévues, y compris de Berlin - que le successeur de l'A320 soit réalisé outre-Rhin. Mais en cas de double modèle, Toulouse, de plus en plus spécialisé dans les fuselages larges de la gamme, espère garder le modèle à deux couloirs, en misant sur le fait que c'est celuides deux qui aura le plus de succès. Interrogé sur l'inconvénient financier de lancer deux avions au lieu d'un, Jacques Delys, du cabinet spécialise ID Aero évoque une hypothèse : celle d'une remotorisation de l'A320 actuel d'une part et pour le modèle bi-couloir, d'une réutilisation de l'A350 avec une aile plus petite : « au total, cela ne serait pas plus cher que le coût d'un seul programme entièrement nouveau ».

Officiellement, aucune date n'est donnée pour un éventuel successeur à la famille des Airbus A320, avec ses dérivés raccourcis (A318 et A319 de 105 et 125 sièges) ou allongé (A321 de 185 sièges). Pas question en effet de tuer la poule aux œufs d'or. Airbus vient de livrer son quatre millième modèle - un petit A319 à la compagnie aérienne brésilienne TAM - ce qui en fait le deuxième avion le plus construit au monde derrière le Boeing 737 et ses 6100 exemplaires. Mieux : avec plus de 6400 commandes depuis son 1er vol en 1984 et son lancement commercial en 1988, l'A320 est l'un des appareils qui a rencontré le plus grand succès de toute l'histoire de l'aéronautique civile. Le B737 affiche plus de 8200 commandes mais il a été lancé vingt ans plus tot. Pas question donc pour Airbus, la grande filiale du groupe européen d'aéronautique , d'espace et d'armement EADS, de casser la dynamique. Car les clients risqueraient en cas d'annonce d'un successeur de préférer attendre ce dernier plutôt que d'acheter le modèle actuel à moins d'un besoin urgent.

Pour autant, Airbus comme Boeing - qui ne donne pas de date non plus - savent qu'il leur faudra tôt ou tard lancer un nouveau modèle ou au moins une version amplement modernisée. En vingt-cinq ans, les technologies ont évolué , les besoins des compagnies aériennes aussi. Pourtant, les deux avionneurs ont déjà beaucoup à faire. Airbus tente de stabiliser une fois pour toute la production industrielle de son très gros porteur A380, de viabiliser le programme cahotique d'avion militaire de transport A400M (à hélices) et prépare son futur A350 pour contrer le Boeing 787. C'est ce dernier quimobilise en ce moment les ressources de l'avionneur américain, qui a vu en ce programme très novateur les clés de son rebond face à Airbus mais connaît ces derniers mois des problèmes à répétition. Les mois de retard s'accumulent même si Boeing vient de donner un nouveau calendrier.

Réagir

Commentaires

Zagreb4Bonjour,  a écrit le 14/10/2009 à 12:20 :

Bonjour,
Par mon statut je suis inventeur-concepteur, je propose au constructeur "DASSAULT" d'aviation civile réalisation d'un système de sécurité anti-piraterie comme un projet fini, je precise que le système n'est pas au stade d'une étude, il s'agit bien d'un concept fini pouvant être réaliser aussitôt acceptation de notre accord.

Ce système de sécurité anti-piraterie peut être construit comme un additif pour les avions les autres constructeurs d'avions civiles ou simplement être integré pendant la construction dans chaque avion.

Pour ce projet je ne demande pas une compesation financière, cependant je garderas mon droit de paternité pour concevoir d'autres technologies.

(Translated by Google)
For my status I am inventor-designer, I propose the manufacturer of civil aviation a realization of a security system anti-piracy absolute as a finished project, I specify that the system is not at the stage of a study, it is indeed a concept that can be finished soon achieve acceptance of our agreement.

This security system anti-piracy can be constructed as an additive for other aircraft manufacturers of civil aircraft or simply be integrated during construction in each plane.

For this project I did not ask for financial COMPESA, but I keep my right to keep paternity develop alternative technologies.

Some explanations I am ready to face a hearing, however, for security reasons I do for not publicly disclosing the interior of this new security system.

I send you my greeting distinguished. George BLAZUN


Pour certains explications je suis prêt à subir une audition, cependant pour des raisons de sécurités je ne pourais pas dévoiler publiquement l'intérieur de ce nouveau système de sécurité.

Je vous envoie mes salutation distingués. Georges BLAZUN

Zagreb4  a écrit le 14/10/2009 à 12:11 :

Bonjour,
Par mon statut je suis inventeur-concepteur, je propose au constructeur "DASSAULT" d'aviation civile réalisation d'un système de sécurité anti-piraterie comme un projet fini, je precise que le système n'est pas au stade d'une étude, il s'agit bien d'un concept fini pouvant être réaliser aussitôt acceptation de notre accord.

Ce système de sécurité anti-piraterie peut être construit comme un additif pour les avions les autres constructeurs d'avions civiles ou simplement être integré pendant la construction dans chaque avion.

Pour ce projet je ne demande pas une compesation financière, cependant je garderas mon droit de paternité pour concevoir d'autres technologies.

(Translated by Google)
For my status I am inventor-designer, I propose the manufacturer of civil aviation a realization of a security system anti-piracy absolute as a finished project, I specify that the system is not at the stage of a study, it is indeed a concept that can be finished soon achieve acceptance of our agreement.

This security system anti-piracy can be constructed as an additive for other aircraft manufacturers of civil aircraft or simply be integrated during construction in each plane.

For this project I did not ask for financial COMPESA, but I keep my right to keep paternity develop alternative technologies.

Some explanations I am ready to face a hearing, however, for security reasons I do for not publicly disclosing the interior of this new security system.

I send you my greeting distinguished. George BLAZUN


Pour certains explications je suis prêt à subir une audition, cependant pour des raisons de sécurités je ne pourais pas dévoiler publiquement l'intérieur de ce nouveau système de sécurité.

Je vous envoie mes salutation distingués. Georges BLAZUN

Coquelicot  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Encore un très bel exemple des avantages de la mondialisation qui a permis au constructeur européen de prendre à peu près la moitié du marché mondial de l'aéronautique en moins de 40 ans, avec tous les emplois que cela induit!
Rappelons nous la Caravelle, excellent appareil qui resta franco français et se vendit à peu d'exemplaires finalement, alors que Douglas utilisa ensuite le même concept pour vendre sa gamme DC9 dans le monde entier.
Evidemment, compte tenu de la structure d'Airbus, nous n'échappons pas à cette concurrence entre usines de Toulouse et Hambourg, chacun voulant tirer le maximum d'avantages, éventuellement aux dépens de l'autre.

jcc  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

C'est pénible de voir cet acharnement à opposer les Allemands et les Français. Je pense que c'est surtout la bonne aubaine pour les médias. Travaillons ensemble, ayons des projets commun et essayons de faire en l'Europe efficasse et pas trop théorique. Airbus en est le symbole.

Raspootin  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Par l' A330, plus médiatique ???
hum ? :)))))

mafioso  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Pourquoi les Allemands devraient-ils avoir le futur A320 ? En compensation de l'A350, certainement pas car il ne faut pas oublier que les Allemands ont une grosse partie de ce programme et que l'A350 à terme ne fera que remplacer l'A330 et l'A340 déjà assemblés à Toulouse. Donc, si la totalité de la famille A320 est réalisée en Allemagne (et en Chine...), ce sera un gros manque à gagner pour Toulouse ! C'est donc une fois de plus la main mise des Allemands qui s'affirme sur Airbus.

toutou  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

et son petit numéro serait lequel ?

airbrush  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Airbus devrait construire des A329 plus proche que les A330 aves ou sans les sondes de vitesse!

araminta  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Posséder la chaine de montage final ne génère pas plus d'emplois que de fabriquer de simples parties de l'avion. L'important reste donc le carnet de commande autant pour les Allemands que les Français ou les Anglais. Cette gueguerre est lassante et nuisible mais le côté "m'as tu vu" de Toulouse est indéracinable et très franchouillard. L'intérêt général ne pourrait-il pas primer pour une fois et l'entente industrielle avec nos partenaires allemands ne supose-t-elle pas un équilibre des fabrications, des recherches et des retombées médiatiques ?

wody63  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

on demande aux allemands de payer et TOULOUSE veut tous les emplois

FRANCOIS  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Etrange de voir cette concurrence entre français et allemands perdurer. Je suis persuadé que la rentabilité de l'entreprise pâtit sévèrement de ces querelles intestines et de ces transports et laborieux entre les deux pays. Ce schéma n'existe que chez Airbus. Etrange organisation industrielle qu'il faudra tôt ou tard rationaliser...

kakoOO1  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Je ne fais absolument pas confiance aux allemands, les français ont la mémoire très courte et il est impératif de la leur rafraîchir en pensant à l'A380 et l'A400M.... vous avez dit "bizarre" pas tant que cela, les allemands veulent tout et le reste, les français se sont toujours fait berner par les demandes de compensations allemandes. Il est temps aujourd'hui de leur faire comprendre que partenaire ne signifie pas ... IDIOT ... et que désormais nous ne nous contenterons plus des ... miettes ... ; les américains poussant les allemands à brouiller en permanence le jeux Airbus qui les désert, ont là un partenaire d'excellence.

Stephane  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Erreur de FAN D'AVION :
L'avion civil le plus construit n'est pas le DC3. Que dire du Cessna Skyhawk qui a été produit à plus de 43000 exemplaires ? ;-)
Dans l'article, l'auteur relativise le nombre d'avion produit avec le nombre d'année je pense, prenant également en compte que la capacité d'un A320 n'a rien à voir avec un DC3. De plus, je pense que l'auteur fait référence à l'aviation moderne, c'est à dire par propulsion Jet. Et à ce titre, l'A320 est une très belle réussite. Il ne faut pas oublier le pilotage à 2 qu'à initier l'A320 sur des lignes commerciales, le glass cockpit et le fameux "joystick"...

Fly away  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Petite rectification en reponse a Stephane, c'est l'A310 qui a "initie" le pilotage a 2 ainsi que le glass cockpit.
l'A320 a bien introduit les commandes de vol electriques avec le fameux joystick. ;-)

Pich  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

J'espere que Airbus va laissez les futur A320 assemble a hambourg
Ce qui permetrais un equilibrage, A toulouse les gros porteurs et les petits porteurs a hambourg.
Les francais devraient partagerles taches ,c'est un project europeen pas francais.

Pich  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

J'espere que Airbus va laissez les futur A320 assemble a hambourg
Ce qui permetrais un equilibrage, A toulouse les gros porteurs et les petits porteurs a hambourg.
Les francais devraient partagerles taches ,c'est un project europeen pas francais.

Jemmapes  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Oui, laissons quelques avions se faire à Hambourg, ça évitera que des compagnons allemands viennent squatter les machines à café à longueur de journée sur les FALs toulousaines pour un peu plus de 10 000 euros par mois quand leurs collègues français au même poste émargent à 1 400 euros...

Egas  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Qui est à l'origine des premiers Airbus ? A qui incombe les problèmes de câblage de l'A 380 ? Qui a copié le concept TGV ? Qui fait circuler en France des locomotives Diesel sur des lignes électrifiées ? Les Français ne sont peut-être pas les meilleurs, mais arrêtons de vouloir leur prendre toute leur technicité et leur bon sens.

FAN D'AVIONS  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

L'avion le plus construit au monde est l'Iliouchine 2 Sturmovik de la seconde guerre mondiale. L'avion civil le plus construit est le DC3, même si beaucoup d'entre eux ont été utilisés par les militaires.

Qu'apporterait un remplaçant de l'A320 ? des économies ? l'article bizarrement n'en parle même pas.