La Tribune

Erreur 500 - Page indisponible

Une erreur technique empêche l'affichage de la page demandée.

Veuillez ré-essayer plus tard ou contacter l'administrateur du site.

Actualiser cette page Revenir à l'accueil

Défense : le retour des armes russes en Irak ?

 |   |  485  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Selon l'agence de presse irakienne Shafaq, un contrat de 5 milliards de dollars pourrait être signé en octobre pour la livraison d'avions et d'hélicoptères russe à Bagdad.

En Irak, la Russie "is back"... pour y signer un mégacontrat dans le domaine de l'armement. Selon une "source officielle" anonyme de l'agence de presse Shafaq, le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki est tombé d'accord avec la Russie pour la livraison d'armements d'une valeur de 5 milliards de dollars (ou 4,3 milliards, selon des sources citées par la presse russe). Le contrat sera officialisé en octobre à Moscou durant la visite officielle du ministre de la défense irakien, Saadoun al-Dulaimi. Toujours selon la même source, "les contrats militaires comprennent des [chasseurs] Sukhoi et MiG, des hélicoptères Mi ainsi que d'autres équipements militaires". L'agence russe chargée des exportations d'armes, RosoboronExport, refuse de commenter l'information.

Une importante délégation de militaires irakiens s'était rendu à Moscou début juillet pour un salon d'armement, lors de laquelle leur intérêt pour les systèmes antiaériens de courte à moyenne portée "Pantsir S-1" (code OTAN : SA-22 Greyhound) avait été remarquée. Le quotidien "Vedomosti" rapporte ce matin que 42 systèmes Pantsir S-1 figurent dans le contrat, ainsi que 28 hélicoptères Mi-28HE.

Retour de la Russie en Irak ?

L'Irak était un bon client de Moscou jusqu'à la chute de Saddam Hussein, après laquelle les Etats-Unis ont régné sans partage sur les livraisons d'armes. La Russie est-elle sortie du purgatoire ? Les révolutions arabes lui ont déjà fait perdre la Libye et presque assurément la Syrie, qui n'a plus les moyens de payer. Moscou a déjà fait un gros cadeau à Bagdad en acceptant en 2008 d'effacer les 12 milliards de la dette irakienne envers l'URSS.

Néanmoins, l'information surprend à Moscou. Car Bagdad va commencer en septembre 2014 à recevoir 36 chasseurs F-16 achetés aux Etats-Unis pour une somme dépassant les trois milliards de dollars. Pour l'expert militaire Igor Korotchenko, les Etats-Unis vont faire en sorte de bloquer l'achat d'armements russes par l'Irak. D'autant plus que le contexte des élections présidentielles américaines interdit au candidat Obama de donner l'impression qu'il se laisse marcher sur les pieds par Bagdad ou Moscou.

Les Etats-Unis vont-ils bloquer ce contrat ?

Igor Korotchenko note qu'entre 2008 et 2011, les américains ont livré pour 6,56 milliards de dollars d'armes à Bagdad tandis que dans le même temps, les exportations d'armes russes n'ont atteint que 246 millions de dollars. Un écart qui, selon lui, "permet d'affirmer que les Etats-Unis contrôle complètement la politique de Bagdad en ce qui concerne les achats d'armes. Il n'est pas réaliste de penser que la tendance va changer jusqu'à permettre à la Russie de remporter un contrat de 4,3 milliards de dollars", estime Igor Korotchenko. L'expert souligne que la vente d'hélicoptères d'attaque Mi-28HE ou de chasseurs MiG-29M2 est irréaliste, compte tenu de la domination dans ce segment de la production américaine. Igor Korotchenko estime toutefois que Moscou a des chances de placer quelques hélicoptères Mi-17.

La Tribune

Erreur 500 - Page indisponible

Une erreur technique empêche l'affichage de la page demandée.

Veuillez ré-essayer plus tard ou contacter l'administrateur du site.

Actualiser cette page Revenir à l'accueil