Avion électrique : une nouvelle ère héroïque pour l'aviation

 |   |  159  mots
(Crédits : DR)
En ces temps de réchauffement climatique, alors que la voiture électrique est louée pour ses vertus, l’aéronautique se trouve également à la veille d’une nouvelle révolution avec l’avion électrique. Ce fascinant documentaire relate la minutieuse préparation, en vue de la traversée de la Méditerranée, du prototype conçu par l'ingénieur Calin Gologan.

Il y a un siècle, l'invention du moteur à combustion interne fut à l'origine du développement de l'aéronautique. Aujourd'hui, le monde est à la veille d'une nouvelle révolution avec l'avion électrique, potentiellement propre, performant et même élégant. À l'image des pionniers de l'aviation moderne, certains tentent de repousser les limites d'une technologie qui prend son envol en créant leur propre avion électrique. C'est le cas de Bertrand Piccard, inventeur du petit modèle Solar Impulse. Ou de l'ingénieur Calin Gologan, avec son monoplace Elektra One, dont le premier vol a eu lieu en 2011.

Objectif Méditerranée

Des essais sont en cours pour faire de cette création le premier avion électrique produit en série. Le réalisateur Arno Trümper a suivi Calin Gologan pendant deux ans, assistant notamment à la préparation de l'étape ultime, censée prouver la fiabilité de l'engin : la traversée de la Méditerranée.

(source ARTE)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/01/2016 à 1:26 :
N'oublions pas non plus l'Eraole, biplan solaire de Raphael Dinelli. Il y a effectivement intérêt à faire voler des petits avions électro-solaires ou hybrides. C'est également intéressant pour les avions électriques plus importants comme ceux développés par Airbus. Ce n'est évidemment pas le but pour les gros porteurs vue l'énergie solaire maxi reçue par m2 mais l'apport solaire y est très utile malgré tout et permet en plus une sécurité supplémentaire et des économies non négligeables d'énergie. Il en est de même sur la route pour les véhicules 2/4 places électro-solaires type Sunriser solar (ThyssenKrupp) 830km d'autonomie, Immortus EVX 550 km d'autonomie, eVe Sunswift 830 km d'autonomie, Stella Solar Lux 750 km d'autonomie, OWL (Kogakuin Univ, Japon), Lodz Solar 4 places 100 km/h 1500 km d’autonomie (Pologne), Calgary Solar, Daedalus Solar, Eos Solar (Univ. Minnesota), Aruna Solar 4 places 500 km d’autonomie (Univ. Technique d’Istanbul - Turquie), SERve (Solar Electric Road Vehicle / Tata et Manipal Univ. Inde) Tafe SA, Solar Mobil Malindra, Midnight Sun XI Solar, Navitas Solar Purdue, Stanford Luminos etc.
a écrit le 24/01/2016 à 9:40 :
Il en va tout autrement de faire voler un avion de 50 tonnes pendant plusieurs heures avec des piles et quelques mètres carrés de panneaux solaires.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :