Coup dur pour Dassault qui anticipe un nouveau retard du Falcon 5X

 |   |  418  mots
Nous avons de nouvelles inquiétudes quant au développement du moteur, a révélé le PDG de Dassault Aviation Eric Trappier. Safran vient de nous informer que les essais en cours avaient révélé des problèmes de performance avec le compresseur haute pression
"Nous avons de nouvelles inquiétudes quant au développement du moteur, a révélé le PDG de Dassault Aviation Eric Trappier. Safran vient de nous informer que les essais en cours avaient révélé des problèmes de performance avec le compresseur haute pression" (Crédits : dassault Aviation)
Selon le PDG de Dassault Aviation, Safran a rencontré de nouvelles difficultés à mettre au point le Silvercrest. "L'entrée en service du 5X devra être retardée de nouveau", a estimé Eric Trappier.

Le moteur du futur avion d'affaires de Dassault Aviation, le 5X, est-il maudit? Selon le PDG de l'avionneur, Eric Trappier, Safran a rencontré de nouvelles difficultés à mettre au point le Silvercrest. "Nous avons de nouvelles inquiétudes quant au développement du moteur, a révélé Eric Trappier à l'occasion du salon de l'aviation d'affaires de Las Vegas. Safran vient de nous informer que les essais en cours avaient révélé des problèmes de performance avec le compresseur haute pression".

Un nouveau retard pour le 5X

Quelles seront les conséquences de ce nouvel aléa dans le développement du Silvercrest? "Nous n'avons pas encore analysé toutes les conséquences de cette nouvelle mais nous savons déjà que l'entrée en service du 5X (...) devra être retardée de nouveau, a estimé le PDG de Dassault Aviation. Il va nous falloir quelques semaines de plus pour mesurer toutes les conséquences de cette très regrettable situation et prendre les mesures adéquates". C'est un nouveau coup dur pour Dassault Aviation, qui comptait beaucoup sur le 5X pour se relancer. Ce nouvel appareil devait être mis en service en 2020, au lieu de 2017.

Le Falcon 5X a effectué son premier vol le 5 juillet dernier. Depuis, l'avion d'affaires a volé 50 heures environ avec les moteurs préliminaires. En parallèle, le premier moteur avec toutes les corrections est actuellement testé par Safran au sol et en vol sur un avion en banc d'essais depuis cette année. Ces tests étaient le préalable de la campagne d'intégration en 2018. "Safran met les watt depuis deux ans", avait pourtant expliqué Eric Trappier en mars dernier.

Toutefois, le pilote d'essai a estimé que "les qualités de vol de l'appareil ont été extrêmement positives, avec une excellente performance lors des conditions de vol, et le comportement aérodynamique (du 5X, ndlr) a été exactement comme celui qui était prévu", a précisé Eric Trappier.

Chute du titre Dassault

Le titre Dassault Aviation perdait près de 4% mardi dans les premiers échanges, sous le coup d'un nouveau retard du 5X évoqué par Eric Trappier. A 9h46, l'action Dassault Aviation cédait 4,03% à 1.320,05 euros, accusant le recul le plus marqué aussi bien du SBF 120 que de l'indice Stoxx 600. Depuis le début de l'année, la valeur reste en hausse de plus de 25% contre +11,6% pour le SBF 120 et +7,9% pour le Stoxx 600. De son côté, le titre Safran perdait 0,68%, figurant parmi les plus fortes baisses d'un CAC 40 inchangé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/10/2017 à 13:36 :
Le programme est compromis . SAFRAN ex Snecma ne sait pas faire .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :