L'"A380plus", le plan d'Airbus pour rendre l'A380 plus performant

 |   |  496  mots
(Crédits : © Pascal Rossignol / Reuters)
Pour relancer les ventes du super Jumbo, Airbus va ajouter des ailettes de 4 m au bout des ailes pour réduire la consommation de carburant de 4%. Avec la possibilité d'ajouter 80 sièges dans l'avion, Airbus propose une baisse de 13% des coûts au siège de l'A380.

Arracher des ventes supplémentaires pour assurer de la production à l'A380 jusqu'au milieu de la prochaine décennie où apparaîtront de nouvelles technologies de moteurs qui permettront d'améliorer le super Jumbo européen. C'est l'objectif d'Airbus en présentant l'"A380plus", un A380 disposant de quelques nouveautés pour améliorer la performance de cet avion qui ne se vend plus depuis quelques années.

Des winglets de 4 mètres de haut

Si l'avionneur propose désormais aux compagnies aériennes de pouvoir ajouter jusqu'à 80 sièges de plus en réaménageant l'espace intérieur de l'avion, avec notamment la création d'un espace avec 11 de sièges de front (3-5-3 sièges) qui fera gagner 24 sièges, il va également ajouter des winglets, des sortes d'ailettes au bout des ailes qui remontent à la verticale, qui améliorent l'aérodynamisme de l'avion. Ces winglets sont énormes puisqu'elles dépassent 4 mètres de hauteur. Elles permettront de réduire la consommation de carburant de 4%. Avec la combinaison de ces winglets et de l'ajout de sièges, Airbus estime pouvoir baisser les coûts au siège de l'A380 de 13%.

Mettre un bloc de 5 sièges (que raillait Airbus quand Boeing l'avait envisagé dans le passé) n'a pas été un grand succès pour les compagnies qui l'avait introduit dans le passé. Cette configuration a été en effet observée sur des DC-10, des Tristar, ou encore sur les premiers B777 de United Airlines ans les années 90.

"Le rejet de la clientèle pour le siège central était tel que les passagers faisaient tout pour l'éviter. A tel point que certaines compagnies ont cessé de commercialiser le siège central", se souvient un expert.

Airbus assure que le réaménagement de la cabine ne touchera pas au confort.

Enjamber deux personnes pour accéder au couloir de la cabine existe aussi dans les configurations en trois sièges sur les côtés (pour les personnes côté hublot).

Comme l'a indiqué vendredi au Paris Air Forum François Caudron, Senior Vice-Président marketing d'Airbus, cette partie en 11 sièges de front permettra aux compagnies aériennes de disposer d'une classe de services supplémentaires et de segmenter davantage leur cabine pour optimiser les revenus. Pour les compagnies qui disposent déjà de quatre classes de services, il s'agirait donc d'une cinquième classe. Pour François Caudron, cette segmentation peut être une réponse des compagnies classiques aux low-cost long-courriers.

Production réduite

Airbus a un besoin crucial de vendre l'A380. Au rythme actuel de la production (bientôt 1 avion par mois), le carnet de commande permet de maintenir la ligne de production jusqu'en 2023 à peu près, selon nos informations. Sauf à baisser encore la production, ce que la direction n'exclut pas, il lui faudra vendre des avions pour maintenir de la production jusqu'au milieu de la décennie pour lancer un A380 remotorisé (neo pour new engines options).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/06/2017 à 17:51 :
Avion cargo version de luxe PLUS PLUS, pertes d'argent a long terme !
a écrit le 18/06/2017 à 22:32 :
"Airbus assure que le réaménagement de la cabine ne touchera pas au confort. Enjamber deux personnes pour accéder au couloir de la cabine existe aussi dans les configurations en trois sièges sur les côtés (pour les personnes côté hublot)."

Oui sauf que dans la configuration en trois sièges sur les côtés le passager dispose au moins du hublot avec son propre accoudoir. Avec 5 sieges c'est la double peine: devoir enjamber 2 passagers, aucun accoudoir et coince entre deux autres passagers.
Personnellement j’éviterai ces avions comme la peste.
a écrit le 18/06/2017 à 18:59 :
ils sont vraiment pathétiques chez airbus vouloir lifter tous les programmes en mettant un « + » devant… Ils sont vraiment désespérés et ne savent plus quoi faire pour vendre ce zinc. De plus, ces winglets ne sont qu’une copie des Split Scimitar de Boeing. Dire que la consommation va être améliorée de 4% avec ces winglets c’est très osé…que du pipeau. Bla bla bla bla 321+, 321++, 380+...Une chose est claire, chez airbus ils sont de + en désespérés hahahaha
Réponse de le 19/06/2017 à 10:20 :
Et alors ?
a écrit le 18/06/2017 à 18:54 :
J'espère que ses confortable, jador ça.
a écrit le 18/06/2017 à 18:51 :
moi je tem franca ay love you

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :