Cigarettes : les buralistes protestent contre le paquet neutre

 |   |  384  mots
Plusieurs centaines de buralistes étaient mobilisés mardi matin à travers l'Hexagone.
Plusieurs centaines de buralistes étaient mobilisés mardi matin à travers l'Hexagone. (Crédits : © Christian Hartmann / Reuters)
Les quelque 26.000 buralistes de France sont appelés à se mobiliser mardi contre l'intention du gouvernement de réintroduire cette mesure dans le projet de loi Santé. Ils s'opposent également à "l'augmentation brutale du paquet à 10 euros, dont parlent certains députés".

Des kilos de carottes déversés devant les préfectures... C'est l'une des formes choisies par les buralistes de France -dont la carotte est justement l'emblème- pour manifester leur colère contre le gouvernement, qui envisage de réintroduire dans le projet de loi de Santé le paquet de cigarettes neutre.

Les quelque 26.000 buralistes français sont appelés à se mobiliser mardi 8 septembre dans plus de 80 villes pour réaffirmer leur opposition à ce projet de la ministre de la Santé Marisol Touraine. Ils protestent aussi contre "l'augmentation brutale du paquet à 10 euros, dont parlent certains députés", selon la Confédération des buralistes. Plusieurs centaines d'entre eux étaient mobilisés mardi matin à travers l'Hexagone.

Le rideau baissé pendant 3 à 4 heures

A Toulouse, les manifestants portaient des pancartes où étaient inscrits les slogans "Supprimer les buralistes ne fera pas baisser le tabagisme" ou "Non au paquet neutre, non au paquet à 10 euros", témoigne l'AFP. Gérard Vidal, président de la chambre syndicale des buralistes de la région, a ainsi expliqué ses préoccupations:

"Déjà qu'on a aujourd'hui un paquet sur quatre acheté hors réseau officiel, si demain on est pénalisés par nos voisins européens où le tabac est déjà 2 à 3 euros moins cher...".

A Toulouse, non loin de la principauté d'Andorre, les fumeurs s'approvisionnent en effet souvent en paquets de contrebande.

Des actions similaires étaient en cours dans la région, notamment à Albi (Tarn) et à Montauban (Tarn-et-Garonne). La plupart des bureaux de tabac ont gardé le rideau baissé pendant 3 à 4 heures, ont indiqué les responsables syndicaux.

1.041  buralistes ont fermé boutique en 2014

En Gironde, les buralistes ont visé les radars au cours de la nuit: une quinzaine d'entre eux à Bordeaux et dans l'agglomération ont été recouverts, notamment de sacs poubelles, tout comme une vingtaine de radars en Lot-et-Garonne et en Dordogne. Les permanences de plusieurs députés socialistes à Bordeaux, Saint-Macaire ou Langon ont été recouvertes d'affichettes montrant une Marisol Touraine "relookée façon paquet générique, avec les dents et les yeux arrangés".

A Toulouse, Bordeaux et Tulle, notamment, les manifestants prévoyaient de lâcher 1.041 ballons blancs symbolisant le nombre de buralistes qui ont fermé boutique en 2014. D'autres actions étaient en cours à Agen (Lot-et-Garonne), Périgueux (Dordogne), Tulle (Corrèze), Limoges (Haute-Vienne).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/09/2015 à 15:35 :
Si ce sont les photos qui les dérangent, ils ne savaient pas que c'est du poison ? Autorisé mais toxique comme produit, addictif en plus, ...
Une alternative : à côté de leur rayon de photos repoussantes mais réelles, ils mettent des vapoteuses en essayant de convaincre les clients que ça serait mieux pour leurs poumons (pas de goudrons). Peut-être que ça rapporte moins ??

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :