Qatar Airways vient crisper le climat des négociations entre Air France et ses pilotes

 |   |  859  mots
Akbar al-Baker, le directeur général de Qatar Airways
Akbar al-Baker, le directeur général de Qatar Airways (Crédits : AXEL SCHMIDT)
La compagnie du Golfe a annoncé ce mercredi au salon du tourisme de Berlin la réouveture de la ligne Doha-Nice en 2017. L'attribution de ces vols par la France fait l'objet d'une polémique depuis un an car elle symbolise pour les syndicats d'Air France le désintérêt de l'Etat pour le transport aérien français. Alors que les négociations sur de nouvelles mesures de productivité reprennent ce jeudi à Air France, le SNPL conditionne notamment ses efforts à des actions de l'Etat pour améliorer la compétitivité de la compagnie.

Akbar al-Baker aurait voulu jeter de l'huile sur le feu sur la reprise des négociations ce jeudi entre la direction d'Air France et le SNPL pour tenter de trouver un accord sur de nouvelles mesures de productivité des pilotes qu'il ne se s'y serait pas pris autrement. En annonçant ce mercredi au salon du tourisme de Berlin la réouverture de la ligne Doha-Nice en 2017, à raison de 5 vols par semaine, le directeur général de Qatar Airways a conforté les réticences du SNPL d'Air France à signer un accord. Le syndicat majoritaire des pilotes conditionne en effet ses efforts à un plan de croissance ambitieux de la direction mais aussi à des actions de l'Etat pour améliorer la compétitivité de la compagnie. Il demande notamment un allègement des taxes qui frappent le secteur aérien français et l'arrêt de l'attribution de droits de trafic aux compagnies du Golfe, accusées de fausser la concurrence en raison des aides publiques dont elles bénéficient de leur Etat-actionnaire. Des points suggérés par Bruno   Le Roux dans son rapport sur les mesures à prendre pour améliorer la compétitivité du pavillon français remis fin 2014 à Manuel Valls.

Vols contre Rafale?

Depuis leur attribution au printemps 2015 par François Hollande, ces vols vers Nice (Lyon a a également été accordé à Qatar Airways mais son ouverture n'a pas été annoncée) symbolisent pour les syndicats et les salariés d'Air France, le désintérêt de l'Etat pour l'avenir de la compagnie française et le transport aérien français. A leurs yeux, l'Etat n'a pas hésité à fragiliser Air France pour vendre des Rafale de Dassault Aviation. Pour beaucoup d'observateurs, les nouveaux vols de Qatar Airways ont été accordés en contrepartie de l'achat des avions de chasse français.

Ils ont en effet été accordés en catimini par le chef de l'Etat lors d'un déplacement à Doha au cours duquel le Qatar a signé l'achat de 24 Rafale à Dassault Aviation. Une décision qui avait surpris à plus d'un titre tant elle tranchait avec le discours que tenait jusque là le gouvernement sur les compagnies du Golfe. Elle était en effet en totale contradiction avec le gel des droits de trafic aux compagnies du Golfe en vigueur depuis le début du mandat de François Hollande en 2012 pour protéger Air France en difficulté, mais aussi avec l'action que menait la France à Bruxelles contre les compagnies du Golfe. Une position de fermeté qu'avait d'ailleurs réaffirmé quelques semaines plus tôt le secrétaire d'Etat aux transports Alain Vidalies.

 Aujourd'hui, même si Air France va mieux, le débat est toujours d'actualité. Le SNPL ne bougera que si la direction et l'Etat bougent dans la direction qu'ils souhaitent. Et ces derniers ne bougeront que si le SNPL s'engagent à faire des efforts.

L'exemple d'Oman Air

Le gouvernement affiche aujourd'hui une nouvelle posture face aux compagnies du Golfe.

«Nous sommes prêts à leur accorder de nouveaux droits, mais ils doivent signer dans l'accord, une clause de concurrence équitable, comme l'a fait Oman Air », explique une source ministérielle.

A défaut, les compagnies du Golfe pourraient être un peu coincées pour augmenter leur offre en France et en Allemagne, les deux rares pays européens où elles ne disposent pas d'un accès total au marché. Car si les pays européens confient un mandat à la Commission européenne pour négocier les droits de trafic avec des pays tiers (en exigeant des clauses de concurrence équitable) comme la France et l'Allemagne le souhaitent, tous les droits de trafic en Europe seront gelés le temps de la négociation, laquelle risquerait de durer. Autrement dit, dans un tel scénario, les compagnies du Golfe ne pourraient pas compter sur la signature de gros contrats commerciaux avec la France pour avoir de nouveaux droits en France.

Encore faut-il que les pays européens parviennent à s'entendre sur un tel mandat. Et voir ce qu'il en ressortirait au final.

Doublement de la capacité à Amsterdam

En attendant, la réouverture de la ligne vers Doha est une excellente nouvelle pour l'aéroport de Nice. En 2013, la compagnie qatari avait transféré les droits de trafic qu'ele utilisait pour la desserte de Nice (trois vols par semaine) à Paris afin de proposer trois vols quotidiens entre Roissy-Charles de Gaulle et Doha. A l'époque l'accord sur les services aériens entre La France et le Qatar n'autorisait que 21 vols par semaine entre les deux pays et la compagnie a préféré les utiliser tous à Paris.

En plus de Nice, d'autres nouvelles lignes ailleurs sur le réseau de Qatar Airways vont renforcer l'attractivité de la compagnie sur le marché français. L'ouverture des vols entre Doha vers les Seychelles, Krabi et Chiang Mai en Thaïlande, Whindhoek en Namibie ou Auckland en Nouvelle-Zélande vont apporter de nouvelles possibilités de correspondances à Doha avec les vols en provenance de France. Idem à Amsterdam, l'autre hub d'Air France-KLM, où Qatar Airways va doubler sa capacité en assurant ses vols Doha-Amsterdam en B777 et non plus en B787.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/03/2016 à 13:12 :
"Des actions de l'Etat pour améliorer la compétitivité de l'Entreprise" cela veut dire selon les pilotes ré mettre AF a l'abris des murs de nos frontières et retour aux monopoles d'antan type Air Inter et AF. Bon, ce temps là est fini et ce sont ceux qui offrent le plus qui ont du succès auprès des clients. Le drapeau bleu-blanc-rouge sur la queue des avions ne suffit plus.....
a écrit le 10/03/2016 à 16:31 :
Hollande a mis une légion d'honneur à un mec qui coupe décapite 70 êtres humains par mois. Alors sa traîtrise ne va pas s'arrêter rien que pour défendre des emplois de français. Au contraire.
a écrit le 10/03/2016 à 9:24 :
Quand on voit les tarifs pratiqués par Air France comparé à ceux des companies du golf, et surtout la qualité de service... Rien à ajouter.
a écrit le 10/03/2016 à 8:10 :
Qatar Airways est à des années lumières de air France

Leur airport de Doha est ouvert jour et nuit le pétrole est pas cher et ils embauchent du personnel dans le monde entier
Air France ne survivra pas surtout avec ces syndicalistes moyenâgeux
Réponse de le 10/03/2016 à 9:00 :
Le Qatar comme les autres pays du golfe pratiquent le chantage permanent, ils achètent nos politiques comme iles achètent des avions et en contre partie ils obtiennent tout ce qu'ils veulent, y compris des ouvertures de lignes jusque là protégées (et même des décorations). Tant que nos politiques se coucheront devant ces monarchies moyenâgeuses, ils continueront à prospérer sans vergogne car ils ne savent faire que cela..!
Réponse de le 10/03/2016 à 9:25 :
Toujours la même rengaine. Allez donc travailler au Qatar et vous verrez si vous avez une telle liberté de parole, si vos droit élémentaire sont respectés.
Le moyen âge n'est pas là où vous le dites, par contre en France des personnes défendent leur outil de travail contre des entreprises qui n'ont pas la même vision de l'équité et du droit social.
Que fait l'état? Qu attend il? Un peu plus de chômeurs dans quelques temps quand Air France n'en pourra plus de ne pouvoir se battre sainement dans son propre pays et que les emplois seront délocalisés.
Réponse de le 10/03/2016 à 9:58 :
Ils sont en effet à des années lumières derrière le reste du monde en terme d'esclavagisme. Renseignez-vous sur les conditions de travail dans leur entreprise et comparez-les aux vôtres, quel que soit votre métier. Normal qu'ils soient moins chers. Et des clients comme vous qui ne voient que le prix et le sourire de l'hôtesse-esclave, il y en a à la pelle. Un jour cette peste touchera aussi votre coeur de métier, et il sera trop tard pour comprendre et réagir.
Réponse de le 10/03/2016 à 14:41 :
Ce qu'il y a de de moyenâgeux (et c'est pas gentil pour le moyen âge) ce sont les conditions de travail dans ces pays.
Quand on commence à gratter le joli vernis tout beau tout doré, ce n'est pas joli joli en dessous.
Libre ensuite à chacun de se poser des questions...ou pas.
Le problème de fond n'est pas tant Air France (qui a bien sûr des problèmes qui ne se résument pas non plus aux compagnies du Golfe) mais celle d'une concurrence loyale.
Et là il faut bien avouer que ce problème est mondial car il touche aussi bien les compagnies européennes, nord américaines ou asiatiques.
D'ailleurs les compagnies US ont crée un site internet fairskies.org.
Chaque ouverture de lignes des compagnies du Golfe entraine une baisse du trafic des compagnies US et donc d'emploi américain.
Il n'y a pas de hausse global du trafic mais un jeu de vase communiquant qu'on pourrait qualifier de syphonage en règle.
Et c'est la même chose en France comme ailleurs. EK a 5 ou 6 vols en A380 par jour rien que sur Londres.
Réponse de le 10/03/2016 à 22:48 :
Mon pov Polo, quel avenir avec ces gens là? Combien de mort sur leur chantiers pharaoniques ? Quels droits pour la population de travailleurs ? Passeports retirés dès l'arrivée au Qatar! Obligation de se marier sinon pas de,possibilité de vivre sous le même toi, pas de taxe, pétrole pas cher, pas de retraite....alors avant de vanter ces esclavagistes partez-y vous installer et écrivez-nous des cartes postales...ça nous fera des vacances.
Réponse de le 11/03/2016 à 10:05 :
J'ai l'impression que ça vous fait plaisir, Polo.

Le Qatar est une quasi-dictature. Vous aimez que les gens soient traités comme sous une dictature pour flatter votre ego ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :