La French Tech fourbit ses armes avant le CES de Las Vegas

 |   |  864  mots
« Si on va à Las Vegas, c’est pour gagner tous ensemble » a lancé Emmanuel Macron
« Si on va à Las Vegas, c’est pour gagner tous ensemble » a lancé Emmanuel Macron (Crédits : DR)
Début janvier, ce sont 120 entreprises dont 66 startups françaises qui se rendent au salon mondial de l’électronique grand public, rendez-vous incontournable de l’innovation. Deux ministres, Emmanuel Macron et Axelle Lemaire, qui accompagneront cette délégation sur place, ont réuni jeudi soir la fine fleur de la French Tech en amont du voyage.

Arborant un coq rouge stylisé, logo de la French Tech, à la boutonnière, Emmanuel Macron, le ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique, est venu galvaniser les troupes, à moins de trois semaines du voyage à Las Vegas au Consumer Electronics Show (CES), le grand rendez-vous incontournable de l'innovation, qui se tient du 6 au 9 janvier : la fine fleur des startups françaises était réunie jeudi lors d'une soirée French Tech pré-CES à l'Usine i/o, un « fab lab » géant ouvert en octobre dans le XIIIe arrondissement, à deux pas du futur « plus grand accélérateur du monde » de la Halle Freyssinet. Le ministre était accompagné d'Axelle Lemaire, la secrétaire d'Etat au Numérique, qui a prévenu les startups « vous allez découvrir le Far West ! Nous serons 120 à aller (re)conquérir l'Ouest ! » a-t-elle lancé. Le CES devait accueillir plus de 3.500 exposants et 150.000 participants de 140 pays.

« Nous serons à Las Vegas avec vous, nous serons la première délégation européenne, avec 120 entreprises, loin devant l'Allemagne [39, NDLR], dont on nous parle souvent [et le Royaume-Uni à 33]. Il ne s'agit pas de revenir seulement avec quelques récompenses » a déclaré Emmanuel Macron. « Il faut que ces 120 grandissent année après année et que l'on réussisse à faire le CAC 40 de dans vingt ans. »

« La France a besoin de startups pour retrouver la croissance »

Le ministre avait déjà évoqué cette idée la semaine dernière à la conférence LeWeb, affirmant que son « obsession était de créer le CAC 40 de dans dix ans. » Emmanuel Macron a poursuivi jeudi soir en précisant « la réussite française ce sont les grands groupes, mais [ces derniers] ressemblent beaucoup à ceux des années 1980. Ils ont changé, grossi, mais ce sont les mêmes noms. Comparez avec le Nasdaq. »

« L'économie française a besoin de vous, les startups. Si l'on innove pas, on n'arrivera pas à retrouver la croissance. Si la France ne s'adapte pas à ce monde de rupture, d'accélération, on n'y arrivera pas » a déclaré le ministre de l'Economie devant un parterre d'une soixantaine de startuppers.

Déjà cinq startups françaises primées

Parmi les 120 entreprises qui seront du voyage, il y aura d'ailleurs quelques grands groupes comme La Poste, L'Oréal, Pernod-Ricard et Valéo. Mais aussi 66 startups, soit une sur 4 dans l'espace dédié Eureka Park : seuls les Etats-Unis en présenteront davantage (152), Israël au troisième rang n'en ayant « que » 13. C'est 73% de plus que l'an dernier (38), se félicite la mission French Tech. On sait d'ores et déjà qu'au moins cinq d'entre elles seront primées à Las Vegas; fin octobre, les organisateurs du CES ont tenu à Paris leur événement « d'échauffement », CES Unveiled, dévoilant les lauréats des Innovation Awards, qui seront formellement remis dimanche 4 janvier :

- Giroptic a été primé pour sa caméra ultra HD à 360°

- Withings pour sa montre connectée Withings Activité et sa caméra HD avec capteur de a qualité de l'air intégré Withings Home

- Citizen Sciences a reçu un prix pour son « D shirt » connecté

- Lima Technologies a été distingué pour son boîtier de stockage multiplateforme

- Voxtok pour son Audio Capsule, lecteur, serveur et enregistreur de contenus musicaux

D'autres startups déjà établies et multiprimées dévoileront leurs nouveautés à Las Vegas, à l'image de Netatmo (station météo et thermostat connectés), le Nest à la française, ou Parrot, de Henri Seydoux, reconnu mondialement pour ses drones civils. Le spécialiste de la hifi haut de gamme Devialet y présentera son dernier OVNI au design surprenant Phantom.

French Tech CES Vegas

« France is innovante ! France is startup-friendly ! »

Les ministres seront accompagnés de Pierre Gattaz, le président du Medef, déjà présent l'an dernier au CES avec Fleur Pellerin, à l'époque ministre déléguée à l'Economie numérique, et Muriel Pénicaud, la directrice générale d'Ubifrance et présidente de l'Agence française pour les investissements internationaux (AFII). Le Medef organise sur place une soirée de rencontre entre grands groupes français et startups "Talents sharing" le mercredi 7 janvier et un rendez-vous avec le patron de Cisco, John Chambers le jeudi.

Jouant la carte du ludique, la mission French Tech a fait fabriquer des jetons de casino au logo « I love la French Tech », des coqs imprimés en 3D et des brochures expliquant en anglais tous les points forts du pays, chiffres à l'appui : « France is innovante ! France is startup-friendly ! France a tech-savvy nation, World beating digital market » (accueillante avec les startups, une nation de technophiles, un des premiers marchés du numérique).

« Allez-y, prenez des risques, nous serons toujours à vos côtés. On ne fera de grandes choses qu'avec le goût du risque. On a besoin du risque, de valoriser et mieux récompenser le risque [...] La France a besoin de retrouver l'esprit de conquête. Entrepreneur c'est un mot français ne l'oubliez pas, on nous l'a volé, on l'avait laissé ! » a fait valoir le ministre de l'Economie et du Numérique, avant de conclure « si on va à Las Vegas, c'est pour gagner tous ensemble. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/12/2014 à 19:39 :
En toute évidence, les médias français (mêmes les journaux économiques) auront intérêt à faire passer sous silence la nouvelle. Somme toute elle ne vient pas de chez nous ni de notre "boss" outre-Atlantique. Forbes qualifie le YotaPhone 2 de « découverte de l’année ». Selon le magazine économique américain, le smartphone russe de deuxième génération est une véritable percée sur le marché mondial des téléphones mobiles. Avec un détail : Le YotaPhone est un projet entièrement « made in Russia » !
Continuons donc à fourbir nos armes, le chemin est encore long…..
a écrit le 20/12/2014 à 11:01 :
"La French Tech "

Encore un de ces anglicisme barbare....
Réponse de le 20/12/2014 à 17:45 :
j'ai oublié le pluriel desolé :)
a écrit le 20/12/2014 à 10:29 :
ET qui finance les FAB LAB? les collectivités locales.
On veut faire du business mais on demande a la collectivité d'investir à sa place et une fois que les bénéfices sont là on ne partage pas
a écrit le 19/12/2014 à 21:21 :
Allez Grace à ce genre d événement au moins 500 emplois vont été créés alors les centaines de milliers d'euros depenses seront très vite amortis.

Pour info les boîtes payent un stand communs
Réponse de le 19/12/2014 à 22:49 :
500 emplois? C'est du rêve ! De la propagande !
Réponse de le 20/12/2014 à 21:24 :
Du pipeau !! 500 emplois…. c'est du RP et rien d'autre.
a écrit le 19/12/2014 à 21:06 :
Le contribuable paiera cette sauterie et des fonctionnaires profiteront du voyage. Résultat garanti ! Le coq rose est la petite touche ridicule.
a écrit le 19/12/2014 à 21:00 :
Qui finance ces déplacements ( avion, hôtel, sorties, restos )? Combien de fonctionnaires profitent du voyage? Saurons-nous le bilan de ce cirque? Ce coq rose est ridicule. Tout cela est bien franchouillard. Le contribuable paiera la note. Quelle honte !
a écrit le 19/12/2014 à 21:00 :
La startup qui a fait augmenter les prélèvements obligatoires sans que le quidam s'en rend compte !
a écrit le 19/12/2014 à 20:24 :
Complètement débile. Vision technocratique ridicule. Le reste du monde veut des bons produits. Point final. Peut importe d'où ils viennent. Les français vont rester entre eux, se taper sur le ventre pendant que les autres feront du business. (à part 4 ou 5 boites sérieuses). Mais bon, il y a les casinos, les spectacles, les boites de nuit et la prostitution légale dans la ville de Las Vegas, alors le voyage sera dans tous les cas enrichissant...Il faut juste se rappeler qu'aux Etats Unis le mot "socialisme" est une insulte grave...
Réponse de le 20/12/2014 à 12:09 :
Pleureuse
a écrit le 19/12/2014 à 19:50 :
Moi je crois au Père Noe¨l, aux preuves du FBI et à tout papier qui parle de ce Frech Tech conquérant dans le monde entier.
a écrit le 19/12/2014 à 19:45 :
Très fier d'être français quand on lit ça !
On compte sur vous les startups !
a écrit le 19/12/2014 à 19:41 :
Excellent, commencez par supprimer le rsi et les charges. Aprés nos entreprises se developperont.
Réponse de le 19/12/2014 à 21:06 :
Vous avez des problèmes avec le RSI, vos dossiers n'avancent pas, un seul accélérateur de talents : le TASS. Déposez plainte et hop ils vont enfin s'occuper de votre dossier. Vive la FRANCE un pays de vainqueurs !!! (Expérience vécue et en plus vous aurez des excuses à défaut de dommages et intérêts !!!)
a écrit le 19/12/2014 à 18:19 :
Grotesque puissance 10. La France est un pays complètement ridicule.
Réponse de le 19/12/2014 à 21:08 :
Oui mais maintenant on surf !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :