Snapchat se retire discrètement de Facebook

 |   |  295  mots
La raison de cette faible animation peut prêter à sourire, surtout venant d'une startup qui défie le "roi" des réseaux sociaux.
La raison de cette faible animation peut prêter à sourire, surtout venant d'une startup qui défie le "roi" des réseaux sociaux. (Crédits : © Lucy Nicholson / Reuters)
La page Facebook de l'application répond désormais aux abonnés absents. Peu active, elle ne comptait que 6,5 millions de mentions "J'aime".

Est-ce une façon pour Snapchat d'exprimer son mécontentement après les récentes tentatives du groupe de Mark Zuckerberg de l'imiter ? Le réseau social de partage de vidéos très en vogue chez les Millennials a en tout cas décidé de tout bonnement supprimer sa page Facebook, rapporte VentureBeat. En se rendant sur l'url https://www.facebook.com/snapchat, point de fantôme aux lunettes de soleil tirant la langue sur un fond jaune mais un message d'erreur indiquant que "ce contenu n'est pas disponible actuellement".

Une page peu active

Pour l'heure, cette page reste encore accessible via le cache Google. Une rapide visite permet d'ailleurs d'y constater le manque d'activités : moins d'une vingtaine d'articles et statuts ont été partagés depuis le 20 septembre 2011, date à laquelle la page a assuré la transition entre Picaboo, l'ancien nom qui aura été utilisé entre juillet et septembre 2011 sur l'application iOS, et Snapchat. Puis à compter du 11 août 2013 et un article de blog sur les médias sociaux temporaires, c'est le silence radio.

Même en se connectant, il sera difficile d'en voir plus sur cette page Facebook. Capture d'écran réalisée via Google Cache.

La raison de cette faible animation peut prêter à sourire, surtout venant d'une startup qui défie le "roi" des réseaux sociaux : Snapchat aurait simplement oublié l'existence même de leur page Facebook et décidé que la maintenir à jour n'en valait pas la peine après être tombé dessus un peu par hasard, raconte VentureBeat, citant une personne proche du sujet.

Pas étonnant alors que le nombre de "J'aime" sur la page ait stagné à 6,5 millions, loin derrière les 172,2 millions de fans de la page de Facebook ou des 24,5 millions de celles de WhatsApp.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :