Robinhood : les boursicoteurs sortent (enfin) du bois

Le nouvel enfant terrible de la finance américaine, après avoir déçu lors de son introduction en bourse fin juillet, a surpris la place de New York mardi et mercredi, où le titre à presque doublé. Une envolée déclenchée par une prise de position de l'une des gourous de Wall Street, suivie par des milliers de néo-boursicoteurs acculturés au trading grâce à la plateforme de courtage...Robinhood. Sa volatilité en fonction des mobilisations des communautés en ligne en fait désormais une "action-mème".

2 mn

Le titre Robinhood a quasiment doublé en deux séances, porté par l'investissement massif d'une des gourous de Wall Street et la mobilisation des néo-tradeurs.
Le titre Robinhood a quasiment doublé en deux séances, porté par l'investissement massif d'une des gourous de Wall Street et la mobilisation des néo-tradeurs. (Crédits : Reuters)

Robinhood, la plateforme qui a "démocratisé la Bourse", n'est définitivement par une entreprise comme les autres. Après une introduction en Bourse ratée, malgré de folles espérances, le titre a quasiment doublé en deux séances, mardi et mercredi, dans des volumes très étoffés.

Le cours a même atteint un plus haut de 77 dollars en séance mercredi (contre 34,82 dollars pour le premier  jours de cotation et un prix d'introduction de 38 dollars), dans une telle volatilité que les échanges ont mêmes été suspendus trois fois dans la journée. Jeudi, accalmie ou non, le titre ouvrait en baisse de 10 %.

Influence d'une gourou de Wall Street

L'origine de ce coup de fièvre ? La gourou de Wall Street, Cathie Wood, dont l'étoile avait pourtant pâlie ces derniers mois, venait d'annoncer que son fonds Ark Invest avait acheté 3  millions de titres Robinhood lundi dernier. De quoi réveiller les réseaux sociaux et les nouveaux aficionados de la cote, pourtant bien endormis lors de l'introduction en Bourse.

"Les gens essaient de se caler sur le vote de confiance de Cathie Wood dans les actions Robinhood", a noté Thomas Hayes, directeur de Great Hill Capital, relayé par le site belge L'écho.be.

Résultat, la plateforme Stocktwits, prisée des investisseurs particuliers, enregistrait mardi un nombre record de visites sur le titre. Et selon des données de Vanda Securities, les boursicoteurs ont acheté pour 19,4 millions de dollars d'actions mardi. La valeur est devenue le onzième titre le plus traité chez les courtiers dédiés au trading des particuliers. Portée par cette influence populaire qui bouleverse la valeur d'un titre, l'action RobinHood est désormais, ironie du sort, considérée comme une "action-mème".

Pétard boursier

Plusieurs analystes suggèrent cependant un autre facteur pour expliquer cet attrait pour le titre. C'est seulement depuis cette semaine qu'il est possible d'acheter des options sur le titre, c'est-à-dire, en pariant à la hausse ou à la baisse sur la valeur du titre à court ou moyen terme. Or, les néo-tradeurs apprécient tout particulièrement ce type de transaction.Surtout sur la plateforme Robinhood !

Lors de son introduction, la fintech comptait énormément sur l'activisme de ces néo-traders, et souvent ses propres clients. Elle leur avait ainsi réservé entre 20 et 35% de ses actions. Mais ils n'ont pas acquis massivement des titres. Après une période d'observation sur la valeur et un pétard déclenché par une référence de la place, voilà la communauté Robinhood qui sort enfin du bois.

2 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 05/08/2021 à 20:22
Signaler
Cathie Wood est la nouvelle coqueluche féministe dirigeant le fond d'investissement ARK Invest créé en 2014, divorcée de Robert Wood (banquier chez Well Fargo) décédé en 2018. Le secret de sa réussite professionnelle? Probablement celui d'avoir ...

à écrit le 05/08/2021 à 17:01
Signaler
Merci pour cet article qui change des commentaires habituels sur les sociétés boursières dans lesquelles il ne se passe strictement rien à savoir ça monte et sa baisse selon les intérêts éternels des uns et des autres et c'est tout. Beaucoup, beaucou...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.