Covid-19 en 24h : AstraZeneca, Sinopharm validé par l'OMS, emploi salarié...

La sortie de crise commence à se profiler en France : l'emploi salarié connait un léger rebond au premier trimestre. Sur le front de la vaccination, de plus en plus de jeunes de 18 à 24 ans souhaitent se faire vacciner. De son côté, l'OMS vient d'homologuer le vaccin chinois Sinopharm, quelques jours seulement après le Moderna...Voici le graphique et les informations marquantes de ces dernières 24 heures à suivre sur l'actualité Covid, en France et dans le monde.

8 mn

Une majorité des jeunes de 18 à 24 ans souhaite désormais se faire vacciner, en forte augmentation par rapport au mois de mars, selon une enquête récente.
Une majorité des jeunes de 18 à 24 ans souhaite désormais se faire vacciner, en forte augmentation par rapport au mois de mars, selon une enquête récente. (Crédits : GONZALO FUENTES)

L'INFO À SUIVRE - Beaucoup plus de jeunes veulent se faire vacciner

Une majorité des jeunes de 18 à 24 ans souhaite désormais se faire vacciner, soit en forte augmentation par rapport au mois de mars, selon une enquête réalisée par Santé publique France.

55% des personnes de cette classe d'âge non encore vaccinées, interrogées entre le 21 et le 23 avril, assurent qu'elles veulent « certainement » ou « probablement » se faire vacciner, selon cette enquête. Mi-mars, les jeunes du même âge étaient à peine plus d'un tiers (36%) à faire la même réponse.

Coronavirus/france: la vaccination ouverte aux adultes vulnerables ce week-end, a tous les adultes mi-juin

L'intention de se faire vacciner progresse également chez les 25-34 ans, à 43% contre 39%, mais reste stable sur l'ensemble de la population (56%).

Cette adhésion à la vaccination est nettement plus élevée chez les personnes appartenant aux « catégories socio-professionnelles supérieures » (64%) que chez les « CSP- » et les inactifs (50%). Les hommes sont également beaucoup plus partants pour l'injection (62%) que les femmes (51%).

Lire aussi : Tous les Français pourront se faire vacciner à partir du 10 mai, si des doses sont disponibles, annonce Macron

LE CHIFFRE - 116 millions d'euros de bénéfice

Aperam, le producteur d'acier inox et aciers spéciaux, détenu majoritairement par la famille Mittal, a réalisé de janvier à mars le « meilleur trimestre » de son histoire, a indiqué son directeur-général Timoteo Di Maulo, porté par la hausse des volumes d'acier et des cours.

La demande mondiale d'acier en hausse l'annee prochaine apres une chute de 6% en 2020, selon l'association mondiale de l'acier

Avec la reprise économique et l'envolée des cours des métaux et matières premières sur les marchés mondiaux, le groupe a dégagé au premier trimestre un bénéfice net de 116 millions d'euros et un chiffre d'affaires à 1,17 milliard d'euros, en progression respectivement de 15% et 28% par rapport au dernier trimestre 2020.

Sur les trois premiers mois de l'année, les expéditions d'acier d'Aperam ont bondi de 14% en moyenne, à 493 millions de tonnes.

Lire aussi : Le prix du cuivre s'envole : le métal rouge, le nouvel or noir

LA PHRASE - « Le premier sujet pour la solidarité vaccinale, c'est le don de doses »

Emmanuel Macron s'est dit ouvert à un débat sur la levée des brevets sur les vaccins tout en jugeant cette question secondaire par rapport aux entraves à la distribution des doses à travers le monde, lors du sommet social européen à Porto.

« Je suis ouvert sur ce sujet et je l'ai déjà dit, mais il ne faut jamais oublier que nous, les Européens, nous nous battons pour que le vaccin soit un bien public mondial depuis maintenant un an et je suis heureux qu'on nous suive », Emmanuel Macron

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a ajouté que les problèmes d'accès aux vaccins dans le monde ne constituaient « pas vraiment un sujet de propriété intellectuelle », les brevets étant inutiles pour des « laboratoires qui ne savent pas produire » et « ne produiront pas demain » s'ils ne sont pas accompagnés de transferts de technologie.

« Le premier sujet pour la solidarité vaccinale, c'est le don de doses », a-t-il insisté.

Lire aussi : La possible levée des brevets des vaccins anti-Covid fait reculer les cours des laboratoires en Bourse

LE GRAPHIQUE - Bonne surprise sur l'emploi salarié avec 57.300 créations au premier trimestre

L'année 2021 débute sur une note positive pour l'emploi salarié, avec 57.300 créations d'emplois au premier trimestre, selon l'Insee. Ce rebond ne rattrape toutefois pas son niveau d'avant-crise, après une année 2020 marquée par la destruction de plus de 320.000 emplois dans le secteur privé en France.

Selon l'estimation provisoire de l'Insee publiée vendredi, l'emploi salarié privé a ainsi progressé de 0,3% entre fin décembre 2020 et fin mars 2021, tandis que le trimestre précédent avait été marqué par un recul modéré de 0,1% (28.200 destructions nettes).

« Ce n'est pas mauvais. C'est même une bonne surprise. Nous avions prévu une légère baisse de l'emploi salarié au premier trimestre » dans la dernière note de conjoncture en mars, a commenté auprès de l'AFP Sylvain Larrieu, chef de la division synthèse et conjoncture du marché du travail à l'Insee.

Made with Flourish

Lire aussi : Les secteurs qui vont recruter à la reprise, selon Pôle Emploi

EN RÉGIONS - Covid Anti-Gaspi, l'autre initiative auralpine qui veut booster la vaccination

On connaissait son voisin Vite Ma Dose - et peut-être bientôt ChronoDose, le service annoncé par le fondateur de Covid Tracker, Guillaume Rozier-. Mais désormais, une autre initiative, développée par une startup lyonnaise incubée à H7, est entrée depuis début avril dans la course au vaccin. Covid Anti-Gaspi propose quant à elle une liste d'attente pour que les dernières doses ne soient pas perdues, avec un objectif de 300.000 patients utilisateurs d'ici la fin juin.

Lire l'article

Lire aussi : Vaccins : Covidliste, ViteMaDose, deux applis pour ne plus gâcher de doses

À L'ÉTRANGER - Au Royaume-Uni, le vaccin AstraZeneca recommandé seulement aux plus de 40 ans

Le comité scientifique supervisant la campagne de vaccination au Royaume-Uni, le JCVI, a recommandé vendredi de limiter l'usage du vaccin d'AstraZeneca aux plus de 40 ans quand c'est possible, après le signalement de 242 cas de caillots sanguins, dont 49 décès.

Coronavirus: l'ue lance des poursuites contre astrazeneca sur les retards de livraisons de vaccin

Soulignant que le risque est « extrêmement rare », le JCVI avait déjà conseillé en avril de n'administrer ce vaccin, développé avec l'université d'Oxford, qu'aux plus de 30 ans lorsqu'un vaccin d'un autre fabriquant est disponible.

« Les vaccins contre le Covid-19 ont déjà permis de sauver des milliers de vie et le bénéfice pour la majorité de la population est clair », a-t-il ajouté.

Lire aussi : Covid-19 : L'UE pourrait ne pas reconduire AstraZeneca

L'Australie pourrait maintenir ses frontières fermées jusqu'à fin 2022

L'Australie pourrait maintenir ses frontières fermées jusqu'à fin 2022, a annoncé le ministre du Tourisme. La flambée des cas en Inde démontre la nécessité de garder les restrictions aux frontières pour maintenir le faible niveau de propagation du virus en Australie, a estimé le ministre Dan Tehan.

Coronavirus/australie: plan de soutien a l'industrie du tourisme de 928 millions de dollars

Depuis le 20 mars 2020, l'Australie a mis en place un contrôle drastique de ses frontières. L'ouverture récente d'une bulle aérienne avec la Nouvelle-Zélande a rencontré des difficultés. Elle a notamment été suspendue entre les villes frappées par une résurgence du nombre de cas en lien avec des failles dans les dispositifs de quarantaine.

L'Australie a enregistré 29.886 cas de contaminations depuis le début de la pandémie, dont une majorité détectée dans des hôtels de quarantaine.

Lire aussi : COVID-19 en 24h : vols annulés non remboursés, passeport Covid, industrie européenne...

Le vaccin chinois Sinopharm homologué par l'OMS

L'Organisation mondiale de la santé a donné son homologation d'urgence au vaccin chinois Sinopharm, fabriqué à Pékin, a annoncé le directeur général de l'organisation.

Le comité d'experts vaccinaux de l'OMS a recommandé ce vaccin -le premier vaccin chinois à recevoir le feu vert de l'OMS- pour les personnes de 18 ans et plus. L'organisation a déjà homologué le vaccin de Moderna, celui de Pfizer-BioNTech, les deux sérums AstraZeneca fabriqués en Inde et en Corée du Sud (l'OMS compte cela pour deux homologations même si le produit est identique Ndlr) et celui de Johnson & Johnson, appelé Janssen.

Lire aussi : Covid-19 : le vaccin de Moderna homologué en urgence par l'OMS

(avec AFP et Reuters)

8 mn

Paris Air Forum

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 09/05/2021 à 19:39
Signaler
Actualité au niveau citoyen : 1) les mutants en Inde : aggravé avec les envois en masse de médicaments anti viral du labo Gilad , en Automne ça repart pour un tour en Europe . La preuve sur les vaccins ne servent à rien avec le pass voyages et la m...

à écrit le 08/05/2021 à 15:54
Signaler
parfait! l OMS accredite le vaccin chinois et milite pour l'absence de brevets he ben les gens n'ont qu'a copier le vaccin chinois ' sans aucune consequence' tiens je serais curieux de voir les annonces de biden et de macron la dessus

le 08/05/2021 à 16:23
Signaler
Tout cela va se terminer comme le vaccin de la grippe . Du moins en prend le chemin

à écrit le 08/05/2021 à 9:32
Signaler
Les sondages sont unanimes: Les français veulent être asservis. "Les faits sont têtus, il est plus facile de s'arranger avec les statistiques" Marck Twain

à écrit le 08/05/2021 à 9:13
Signaler
Ces vaccins sont sans doute suffisants pour les pays pauvres. Mais ils vont les payer quand même. Il n'y a pas de petit profit dans le monde capitaliste.

le 08/05/2021 à 15:55
Signaler
vous parlez de la chine socialiste ou le parti communiste chinois va vendre ses vaccins au tiers monde, c'est ca?

à écrit le 07/05/2021 à 19:14
Signaler
Je ne sais pas pour quel degré d'efficacité et sur quels variants a été homologue le sinopharm . Les autorités politiques des Seychelles (100 000 hab) espéraient en avoir fini avec le covid, avec plus de 70% de la population vaccinée et pratiqueme...

le 08/05/2021 à 12:28
Signaler
Le toubib de ma famille leur a dit pour être efficace il y a pas que 2 injections. C'est tout les 6 mois qu'il faudra se faire vacciner. Qui est en mesure de me dire ce que votre médecin préconise.....

le 08/05/2021 à 17:50
Signaler
Le principe de 3 injections est déjà acté pour les personnes souffrant de certaines pathologies. Pour qui est d'u rappel systématique au bout de six mois, cela été évoqué par le patron de Pfizer mais on n'a pas encore assez de recul en France pou...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.