L'Europe, ce continent à la traîne et sans profit économique

 |   |  269  mots
La rentabilité économique des banques européennes a connu une chute de 40 points de base* (0,4%) en 2013 contre 44 points l'année précédente, en 2012
La rentabilité économique des banques européennes a connu une chute de 40 points de base* (0,4%) en 2013 contre 44 points l'année précédente, en 2012 (Crédits : reuters.com)
Alors que le profit économique des banques américaines et asiatiques a grimpé en 2013, les établissements européens se sont retrouvés dans le rouge cette année-là.

L'Europe est la seule région mondiale dont les résultats du secteur bancaire sont négatifs en 2013, notamment s'agissant du profit économique (mesure des coûts d'exploitation, du risque, et du refinancement par rapport au revenu, pour connaître au mieux la rentabilité des banques). D'après un rapport du Boston Consulting Group (BCG) publié mardi 2 décembre, les banques européennes étaient dans le rouge cette année-là, connaissant une chute de 40 points de base* (- 0,4%) de leur profitabilité économique soit une perte de 136 millions d'euros (contre 44 points perdus en 2012, soit - 161 millions d'euros).

Le BCG analyse: "Tandis que les coûts de refinancement ont décru en raison des taux d'intérêts européens bas et que les coûts de risques sont restés stables, ceux d'exploitation ont augmenté." D'après l'institut, pour sortir de la spirale négative, "les banques européennes devraient s'attaquer aux coûts d'exploitation" notamment.

Le secteur mondial porté par le retour des banques américaines

Pourtant, en moyenne, le secteur bancaire mondial redevient profitable pour la première fois depuis 2007, en gagnant 3 point de base en 2013, soit 18 millions d'euros, après avoir perdu 6 points en 2012 (-45 millions). Dans une spirale négative ces dernières années, l'Amérique du Nord a refait surface en 2013 avec un profit économique de 19 points (contre une baisse de 5 points l'année précédente).

En 2013, l'Amérique du Sud (+ 59 points) et l'Asie-Pacifique (+ 61) ont également affiché  de bonnes performances.

*Un point de base représente un centième de pourcent. Par exemple, une valeur qui passe de 3,4% à 3% a perdu 40 points de base.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/12/2014 à 19:32 :
Les américains parlaient de la vieille Europe, on en a fait un scandale... L'amérique ne vieillit pas, quid de l'Europe? Nous avons 3 inconvénients: pas de ressources naturelles, pas de position sur le Pacifique et nous sommes mauvais en technologies... alors l'Europe boulet c'est comme pour les traités ou les réformes ou la croissance, on en reparle?
Réponse de le 04/12/2014 à 4:34 :
C'est faux. Les ressources naturelles, nous avons le gaz et pétrole en Norvège et Ecosse, et le charbon dans le nord et la ruhr, en pologne, les centrales nucléaires avec l'uranium du NIGER, LOL... etc
Nous n'avons pas besoin du pacifique quand nous avons l'atlantique.
En technologie, nous avons l'allemagne et la france, parmis le top du top dans le monde: aérospatial, airbus, cnes,.. automobile : bmw, vw, peugeot, train, transports, tgv,alsthom, siemens,.. militaire : eads, dassault, thalès, ..telecoms : alcatel, deutsch telekom, vodafone, ...que voulez vous de plus ? la lune ?
a écrit le 02/12/2014 à 18:07 :
Et pourtant selon vous, tous les misérables de l'est européen veulent ardemment faire partie de cette UE "à la traîne et sans profit économique". Cherchez l'erreur !
a écrit le 02/12/2014 à 14:32 :
L'Europe est un boulet pour le monde et dans l'Europe la France avec sa politique de Terreur: 57% craignent pour leur emploi quand les fonctionnaires travaillent moins que les autres. A quand le contrat unique quand on fait 90% CDD?
Pour les dépenses, le déficit et l'emploi et la croissance, qu'on viennent devant l'électeur: on fait le maximum des loyers, des prix réglementaires à l'avantage des retraites edf 1 euro cotisé 3 euros de pension...
On agresse les français en tirant sur les livrets, en augmentant les péages et on annonce une désindexation des salaires en plus du gel.
L'Europe est livrée au vampirisme politique avec sa dépopulation et la désolation industrielle. L'ostracisme se poursuit. On pousse les français à l'épuisement professionnel, voila la passion du peuple français, à quand la couronne de barbelés?
La France 200 ans de croissance sous la moyenne, 40 ans sous la moyenne... le boulet de l'humanité: on fait en tête derrière les pays humanistes: on appelle cela un modèle?
La justice contre la volonté générale, c'est à voire en élections.
si la présidence américaine est sanctionnée par un passage à l'opposition du Sénat, fait-on dans la dictature politique contre la société? Le QE enrichit les fortunes au détriment des classes moyennes, on appelle cela la justice?
La France serait un grand pays industriel, c'est à voire... on dézingue l'emploi productif au profit de l'improductif, on appelle cela du PIB. On y fait des faux profs à 4/20, des bac+5 tailleurs de haies, on appelle cela le mérite républicain?
La désertification du sud européen se poursuit, qui parle de développement économique? C'est la dévastation: salaires en baisse, suppression d'allocations, chômage en hausse: le vampirisme politique des forces vives se poursuit, Nosfératu, faust et Frankestâne pour asservir les populations à des machines bureaucratiques infernales, le fascisme anti jeune et anti croissance!
On réduit le batiment, on augmente les prix, on réduit l'automobile et le mobilier... on relance le gratte-papier à la normite maladive on appelle cela le développement? ingénieur limeur de quai voila un métier d'avenir, quid de conservateur du musée de l'industrie?
La France serait un grand pays industriel et technologique... alors pourquoi parle-t-on d'une industrie sans robots et sans productivité? On fait la poule qui a peur du monde?
En quoi la France est un modèle, en compétitivité? A 23ème on est de bons faux gaullistes. Et suppression des rsa quand on cherche du travail, pas de droits avant 25 ans, suppression d'allocations, voila du vrai faux social... C'est sur le papier comme la relance: l'Etat relancerait la croissance par circulaire administrative, on rigole!
On nous parle de la fin des notes, on fait du pib quand on ferme 265 usines et qu'on fait des faux profs à 4/20 pour une école classée 28eme, avec des professeurs de vacances, de pédégogie voire des animateurs en prostitution à l'école?
A quoi servent les rapports type Maastriche, Lisbonne ou Camdessus sur la croissance enterrés?
Combien d'ETI a-t-on et combien de chômeurs déjà dont 50% des diplômés, on fait des emplois cons mais pas de croissance? Les zélites aux cantines gratuites et les zélotes... voila la politique de Terreur sociale!
On fait dans le vampirisme politique, louis 14 et colbert pour vendre les entreprises et la population en pouvoir d'achat en baisse...
Pour 75% pas assez de réformes... on attend la croissance mondiale qui existe?
On veut la peau des européens!
a écrit le 02/12/2014 à 14:23 :
En étant pragmatique on voit quand même que le plan de relance américain manque de concret car même si les banques distribuent des milliards de bénéfices aux actionnaires dans les paradis fiscaux, les infrastructures des USA sont en ruines et les chantiers n'avancent pas comme si le pays était figé. Les salaires sont aussi au point mort et la consommation en triste état de ce fait. Tout ceci ne peut pas s'appeler que du keynesianisme estropié réduit a un simple croupion de sauvetage financier. Il manque un un vrai plan de relance d'infrastructures modernes que seul le gouvernement US peut encadrer. C'est identique en Europe, on a sauvé les paradis fiscaux cf wikiLux.
a écrit le 02/12/2014 à 12:34 :
Les banques US ont recyclé leur actif pourris (supprims) via la FED et cette dernière leur a fournie de l'argent tout frais sortie tout droit de la planche à billets grâce aux QE1, QE2, QE3 (et bientôt QE4) donc de la valeur ne reposant sur rien sinon du vent (tant que l'on acceptera que les US vivent sur notre dos). Le Japon fait la même chose. Les Européens se retrouvent a être les dindons de la farce (au premier et second degré) car le système monétaire international est biaisé (ceux qui magouillent gagnent, les vertueux perdent, d’ailleurs comme de partout :-) ) Cette escroquerie va bientôt s'arrêter, la Chine va bientôt refermer son piège et les magouilleur seront nues !!
Réponse de le 02/12/2014 à 14:56 :
Que vous ayez raison ou non, les pays Européens vont devoir aller vers plus d'intégration si nous voulons passer au travers de secousses monétaires mondiales.
Réponse de le 02/12/2014 à 19:25 :
L'amérique peut se payer une monnaie faible parce qu'elle a des ressources naturelles, pas l'Europe. Et c'est une démocratie avec une seule tête. Il faut payer l'import des ressources...
a écrit le 02/12/2014 à 10:58 :
Pourquoi vouloir toujours ramener l'économie au capital? Et l'énergie, le capital humain, le progrès technique, qu'en faites-vous?
Réponse de le 02/12/2014 à 11:54 :
Gépé: sans capital qui peut investir ? Sans rémunération du capital, pourquoi investir ? Sans investisseur qui peut créer l'entreprise ou lui permettre son développement ? Le capital humain sans capital financier ne peut rien.
Réponse de le 02/12/2014 à 14:25 :
Le capital est dans les paradis fiscaux et dans les mains de quelques rentiers frigides.
a écrit le 02/12/2014 à 10:46 :
Ce qui tue l'Europe c'est son socialisme. La France est l'exemple éclatant. Assistanat et chasse aux riches donnent la marasme. La guerre économique est un fait. Les anglo-saxons libéraux la gagnent....
a écrit le 02/12/2014 à 10:36 :
L’Europe c'est le japon 2.0 !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 02/12/2014 à 10:18 :
Il a fallu seulement 20 ans pour que les espoirs de beaucoup d'Européens aient passé de l'idée de "La Forteresse Europe, un continent de Paix" pour "Le chaos Europe, la fidèle boniche de ses patrons va-t-en guerre à Washington". Ce n'est pas du pessimisme, c'est un triste constat de la réalité.
Réponse de le 02/12/2014 à 11:43 :
+ 1001
a écrit le 02/12/2014 à 9:53 :
Mais non c'est impossible, l'immigration ne nous a-t-elle pas apporté croissance et dynamisme?
Réponse de le 02/12/2014 à 10:01 :
´Je suis sur que c'est a cause des Espagnols que le marché de la tulipe s'est effondré'
Réponse de le 02/12/2014 à 11:42 :
Et avec notre gouvernement "socialiste" elle en devient de plus en plus accrue en France !
Réponse de le 02/12/2014 à 13:28 :
Donc vous n'avez pas compris qu'en 1637 les espagnols n'y étaient pour rien dans l'effondrement des cours de la tulipe.
a écrit le 02/12/2014 à 9:45 :
La belle-mère d'un cousin de la voisine d'un ancient collègue de travail de mon épouse avait l'habitude de dire : "L'Europe, c'est du passé, ce sera un grand musée pour les touristes." Et je pense qu'elle n'avait pas si tort que cela, la bonne femme….
a écrit le 02/12/2014 à 9:20 :
Merci de ne pas inclure la Suisse et les pays de l'aele en général dans vos titres à deux roubles
Réponse de le 02/12/2014 à 18:08 :
+ 1000
a écrit le 02/12/2014 à 9:15 :
L'Europe, ce continent sans profit économique comme le reste du monde!
a écrit le 02/12/2014 à 8:45 :
Sans profit, pas pour tout le monde! Les riches empruntent et les pauvres remboursent.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :