Secret bancaire : la Suisse et le Royaume-Uni signent un accord

 |   |  140  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
La Confédération helvétique se rapproche d'une sortie de la "liste grise" des paradis fiscaux avec la signature d'un nouvel accord de coopération fiscale avec le Royaume-Uni.

Au fil des signatures d'accords bilatéraux, la Suisse se rapproche des conditions imposées par l'OCDE pour retirer le pays de sa "liste grise" des paradis fiscaux. La Confédération a annoncé hier la signature d'un sixième protocole d'échange d'informations fiscales avec le Royaume-Uni.

Elle a déjà conclu un accord avec l'Autriche, le Danemark, la France, le Luxembourg et la Norvège. En revanche, les protocoles avec les Etats-Unis, la Finlande, le Japon, le Mexique, les Pays-Bas, la Pologne, le Qatar et Singapour ont été paraphé, mais pas encore signés.

De plus, si Berne fait preuve de bonne volonté pour se mettre en accord avec les autorités fiscales du monde entier, elle se refuse toujours à l'échange automatique de données bancaires. Le secret bancaire n'est donc pas tout à fait de l'histoire ancienne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :