Les profits de BNP Paribas bondissent, tirés par la reprise en zone euro

 |   |  387  mots
Entre janvier et mars, le produit net bancaire de BNP Paribas affiche une progression de 11,6% à 11,07 milliards d'euros.
Entre janvier et mars, le produit net bancaire de BNP Paribas affiche une progression de 11,6% à 11,07 milliards d'euros. (Crédits : © Gonzalo Fuentes / Reuters)
Entre janvier et mars, le résultat net de la banque française s'inscrit en hausse de 17,5% à 1,65 milliard d'euros. Les activités de la banque de financement et d'investissement ont particulièrement été soutenues, alors que les marchés ont été marqués par la crise du franc suisse et la baisse du dollar.

BNP Paribas a pu compter sur son pôle de financement et d'investissement. La banque française a publié jeudi 30 avril des résultats en nette hausse au titre du premier trimestre, portés également par les prémices d'une embellie conjoncturelle dans la zone euro.

"Dans la zone euro, la demande de crédit reprend progressivement, dans un contexte de redémarrage de la croissance", souligne le groupe dans un communiqué.

Entre janvier et mars, le produit net bancaire de BNP Paribas affiche une progression de 11,6% à 11,07 milliards d'euros tandis que le résultat net s'inscrit en hausse de 17,5% à 1,65 milliard d'euros. Les analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un bénéfice trimestriel de 1,46 milliard.

   | Lire Zone euro: l'activité industrielle continue d'afficher une bonne santé

Crise du franc suisse et baisse du dollar ont soutenu les marchés

La division de banque de financement et d'investissement a quant à elle vu ses revenus augmenter de 23,7% pour s'établir à 3,35 milliards d'euros, notamment grâce des activités de marché soutenues et marquées au cours des trois premiers mois de l'année par la crise du franc suisse et la baisse du dollar.

Dans son communiqué, la banque évoque également un impact "positif" des acquisitions récentes, comme celles de DAB Bank en Allemagne ou de BGZ en Pologne, sans toutefois donner la contribution exacte au résultat net.

Les revenus du pôle "Domestic markets", qui rassemble notamment les activités de banque de détail en France, en Italie et en Belgique, signent une accélération de 1,3% à 3,85 milliards d'euros.

Hausse des frais de gestion

La banque française, qui estime tirer les fruits des ses investissements aux Etats-Unis et en Asie dans le cadre de son plan stratégique, a cependant enregistré une hausse importante de ses frais de gestion du fait des coûts de son plan d'économies, 'simple & efficient', et de sa première contribution au Fonds de résolution unique européen, à hauteur de 245 millions d'euros.

Mercredi soir, le groupe a mis fin au suspense qui entourait la succession de son directeur général délégué, François Villeroy de Galhau, démissionnaire, en annonçant la nomination de Thierry Laborde au poste de directeur général adjoint. Il était jusqu'ici PDG de BNP Personal Finance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/06/2015 à 9:39 :
et les clients pro BNP sont plumés encore plus (Commission Actualisation Administrative et Juridique de votre dossier)
a écrit le 01/05/2015 à 21:14 :
Et la spèculation contre l'Euro.......Ça a raportè combien ?
a écrit le 30/04/2015 à 9:24 :
La "reprise" dans la zone euro n'existe que pour les places financières, point barre.
Réponse de le 30/04/2015 à 10:12 :
Non, elle n'existe pas en France, c'est tout.
a écrit le 30/04/2015 à 9:23 :
Après les 5 milliards de pertes sur la Grèce '
Les 6 pour non respect de l'embargo, on annonce 1 milliard sur le forex. Une destruction de valeur sans précédent

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :