Orange Bank a conquis 50.000 clients

 |   |  377  mots
Nous sommes contents du lancement d'Orange Bank a déclaré Stéphane Richard, le PDG d'Orange, au Paris Fintech Forum.
"Nous sommes contents du lancement" d'Orange Bank a déclaré Stéphane Richard, le PDG d'Orange, au Paris Fintech Forum. (Crédits : Charles Platiau)
Le PDG de l'opérateur, Stéphane Richard, a révélé ce mercredi le nombre de comptes ouverts à fin 2017 auprès de sa filiale bancaire, lancée début novembre. Il fera un nouveau point à la publication des résultats le 21 février.

Après l'effet de nouveauté, de curiosité, l'intérêt pour Orange Bank, lancée le 2 novembre, est-il retombé ? L'opérateur télécoms s'était gardé de communiquer d'autres chiffres au-delà des 30.000 ouvertures de comptes en dix jours, annoncées dans la foulée. Intervenant ce mercredi au Paris Fintech Forum, consacré aux nouveaux entrants de la finance, Stéphane Richard, le PDG de l'opérateur, en a dit un peu plus (en anglais, la langue du forum).

"Nous sommes contents du lancement. Après 10 jours d'activité, nous avions ouvert 30.000 comptes. Nous en sommes à plus de 50.000 à fin 2017", a-t-il déclaré.

Il a précisé qu'il donnerait de nouveaux chiffres actualisés lors de la publication des résultats annuels, à savoir le 21 février prochain.

Stéphane Richard Orange Fintech Forum 2018

[Stéphane Richard au Paris Fintech Forum ce mercredi. Crédits : DC]

Prime de bienvenue et frais d'inactivité

Il s'agit de comptes ouverts, pas nécessairement tous des clients actifs, sachant que l'offre est quasi gratuite, sans frais de tenue de compte, sauf si l'utilisateur effectue moins de trois opérations par mois : Orange Bank facture alors 5 euros par mois de frais d'inactivité, comme c'est le cas chez quelques autres néobanques, par exemple chez l'allemande N26 (2,90 euros), qui revendique désormais plus de 200.000 clients en France au bout d'un an.

La perspective des frais d'inactivité a pu dissuader les simples curieux, craignant d'oublier de résilier, ou les opportunistes. En effet, l'opérateur offre 80 euros de prime de bienvenue (le standard dans la banque en ligne) jusqu'au 30 juin prochain, après réalisation de trois paiements ou retraits effectifs, ainsi que 40 euros de bonus supplémentaire à ses clients ayant déjà un abonnement Internet ou mobile (depuis au moins trois mois, et ce jusqu'au 7 février).

Stéphane Richard a déclaré qu'il espérait qu'Orange Bank se classerait "dans le top 5 ou 6 des banques digitales au bout d'un an d'activité".

Il a rappelé que l'opérateur avait un objectif "significatif mais raisonnable" de 2 millions de clients à Orange Bank conquis en dix ans.

"Nous voulons devenir un leader de la banque mobile, un service du quotidien pour les familles faciles à utiliser. Nous pouvons jouer un rôle important dans la nouvelle activité de la banque de détail", a-t-il fait valoir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/02/2018 à 12:28 :
Crédit Agricole est pour moi la pire des banque.prelevement et frais tenu de compte hasardeux etc
a écrit le 01/02/2018 à 11:41 :
Employé ORANGE et pas convaincu à cause de l'absence de certains services.

"un service du quotidien pour les familles" difficile à concilier avec l'absence de compte joint.
a écrit le 01/02/2018 à 6:34 :
Ces «  clients «  sont vraiment courageux , comment font ils ?
Réponse de le 01/02/2018 à 9:45 :
Cela veut juste dire qu'il n'ont réussi a convaincre que la moitié de leurs propres employés, malgré tous les avantages ajoutés :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :