Bank of America repasse dans le vert, Morgan Stanley tombe dans le rouge

 |   |  385  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La deuxième banque américaine par les actifs a réalisé 1,6 milliard de dollars de profits au quatrième trimestre. La banque d'affaires a, elle, perdu près de 300 millions.

La saison des résultats des grandes banques américaines se poursuit à Wall Street. Ce jeudi, Bank of America a publié un bénéfice au quatrième trimestre 2011, alors qu'elle était déficitaire un an auparavant. La deuxième banque américaine par les actifs a ainsi dégagé un bénéfice net de 1,58 milliard de dollars sur les trois derniers mois de 2011, contre une perte de 1,6 milliard l'année précédente.

Comme d'autres grandes banques, Bank of America a pris acte d'une baisse de ses revenus dans la banque d'investissement et le trading.  Elle a toutefois bénéficié d'une plus-value imposable de 5,3 milliards de dollars liée à la cession de parts dans China Construction Bank, ainsi que d'autres profits exceptionnels. Les provisions pour créances douteuses ou irrécouvrables ont en outre diminué, à 2,9 milliards de dollars contre 5,1 milliards un an auparavant.

La banque, qui s'emploie à liquider des actifs à risque, a précisé que le total des crédits avait diminué à 926 milliards de dollars contre 932 milliards au troisième trimestre. Ses pairs Wells Fargo et JPMorgan Chase, ainsi que certaines banques régionales, ont au contraire fait état d'une croissance de leurs prêts au quatrième trimestre, ce qui est en soi un signe de bon augure pour l'économie.

Le revenu de trading et commercial de la division banque et marché de BofA a augmenté à 1,9 milliard de dollars, hors charge comptable, contre 1,1 milliard au troisième trimestre. Mais il est en recul sur les 2,4 milliards d'un an auparavant. Les commissions de la banque d'investissement n'ont pas varié par rapport au troisième trimestre, à 1 milliard de dollars, mais elles étaient de 1,6 milliard un an plus tôt.

En revanche, Morgan Stanley a annoncé jeudi avoir perdu de l'argent au quatrième trimestre en raison d'une lourde charge liée au règlement d'un contentieux. La firme de Wall Street a également fait état d'une baisse de ses revenus sur l'ensemble de ses activités de banque, de trading et de courtage.

Le quatrième trimestre se solde par une perte de 275 millions de dollars, soit 15 cents par action, contre un bénéfice de 600 millions un an auparavant. Ce résultat tient compte d'une charge de 1,7 milliard de dollars, soit 59 cents par action, liée à un accord amiable avec MBIA. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/01/2012 à 14:54 :
Vert, rouge, tout cela n'a aucun sens. Les banks américaines sont dans un triste état parce que la dérive financière a disparu. Elles vendent les meubles. Elles devront se regrouper encore, en tête, pour passer de 6 en faillite à 3 saines. Quant aux anciens trusts de spéculation comme Morgan et Goldman, devenus banks pour pouvoir puiser dans la caisse d'état à l'occasion des QE1 et 2, elles devront se faire à l'idée de disparaître. Inutiles désormais. Les US s'européanisent. Le modèle est français.
Réponse de le 19/01/2012 à 15:22 :
disparaitre Goldman Sachs? je dis pas que l idée me déplais mais je doutes qu on le verra un jour, c est un lobby trés puissant à elle seule à tel point que beaucoup d américains l'appelle "Governement Sachs" tant nombre de politiques influents sont passés ou sont issus de ses rangs...Pour moi GS represente tout ce qu'une banque doit pas être et l'illustration de toute les derives de la finance actuelle mais ce n est que ma trés modeste opinion

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :