Livret A : Noyer veut éviter la déstabilisation des banques et des assureurs

 |   |  391  mots
Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France. Copyright Reuters
Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le doublement du Livret A risque selon Christian Noyer, gouverneur de la banque de France et président de l'Autorité de contrôle prudentiel, de provoquer des transferts d'épargne massif de l'assurance vie vers les banques. Il préconise donc une période de transition pour laisser le temps aux établissements de s'adapter.

Le doublement du plafond du Livret A, que souhaite mettre en place le nouveau président François Hollande, devrait être réalisé en laissant aux banques et assureurs le temps de s'ajuster sans être mis sous tension, a expliqué lundi 14 mai le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer.
"Ce qui est traditionnellement la recommandation de l'Autorité de contrôle prudentiel (ACP, régulateur des banques et des assureurs), c'est que les évolutions soient conduites de telle sorte qu'elles laissent le temps aux établissements de s'adapter", a commenté M. Noyer, qui est également président de l'ACP. Il s'agit ainsi d'"éviter de créer des situations de tension, que ce soit dans le secteur de la banque ou de l' assurance , avant tout, in fine, pour le bon financement de l'économie française".

Le risque :  siphonner l'assurance vie

Concrètement, le doublement du plafond, porté de 15.300 à 30.600 euros, inciterait vraisemblablement des épargnants à délaisser l' assurance vie ou des produits d'épargne bancaire dits de bilan (principalement livrets d'épargne fiscalisés et comptes à terme) pour privilégier le Livret A.
Les banques seraient ainsi privées d'une partie de leurs ressources, tandis que les assureurs pourraient être déstabilisés par une baisse de leurs encours d' assurance -vie et se voir contraints de vendre des actifs dans de mauvaises conditions.

Le logement social n'a pas de problème de financement

Pour M. Noyer, "il faut que le financement suive ce qui est effectivement le besoin de financement du secteur du logement social". Or, "aujourd'hui, nous avons, me semble-t-il, un rythme de financement du logement social qui est contraint par l'offre plus que par les financements", a-t-il ajouté.
"Si les pouvoirs publics décident et réussissent à développer l'offre comme ils le souhaitent, il faudra que le financement soit adapté et suive", a-t-il dit.
Fin 2011, le montant des prêts accordés par le fonds d'épargne, émanation de la Caisse des dépôts (CDC) qui centralise une partie des dépôts de l'épargne réglementée (Livret A, Livret de développement durable et Livret d'épargne populaire), atteignait 133,1 milliards d'euros dont 118,3 pour le seul logement social. A la même date, le total des dépôts de l'épargne réglementée centralisés par la CDC était de 222,5 milliards.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/05/2012 à 11:04 :
Rappelons encore une fois que notre pays a deux problèmes fondamentaux a traiter, dont tous les autres découlent. 1 : La dette de l'Etat, 2 : Le déficit commercial. Les intérêts de la dette de l'Etat représente une cinquantaine de milliards d'euros, dont a peu près 70% s'envolent hors de France. Le déficit commercial représente 70 milliards d'Euros qui s'envolent également hors de France? Le traitement de ces deux problèmes résoudra tous les autres en cascade?
Transformer la dette de l'Etat en dette "interne" permettrait déjà de réduire le cash qui s'évapore hors de notre pays. Il est en effet largement préférable que les intérêts soient payés au peuple, plutôt qu'a des organismes financiers externes. Cela n'empêchera pas de s'attaquer au montant de cette dette, mais au moins, dans l'intervalle, les intérêts servirons la nation. Il est donc impératif de déplacer cette dette vers la population, que ce soit par une augmentation du plafond du livret A, que par la création d'une espèce de livret AAA, conçu a cet effet (extension de concept du livret A, ou autre?) qui profiterait a tout le monde. Le sujet du déficit commercial sera surement l'objet d'autres articles de la part de nos chers journalistes ;-)
a écrit le 19/05/2012 à 10:01 :
noyer nous a déjà truander avec son refus de hausse du taux du livret A en contradiction avec la loi et avec la complicité du gouvernement de l'époque, j'espère que l'actuel se passera des conseils de ce monsieur, le livret A est destiné au financement de construction d'HLM donc utile pour le bien public et non spéculatif contrairement à tout le reste. et bien comme la structure juridique du livret A lui permet d'échapper aux vautours de la finance cela ne leur plait pas et noyer s'en fait leur porte parole et complice
a écrit le 15/05/2012 à 21:21 :
Ce Monsieur plus politique qu'économiste est l'homme qui détruit l'épargne non taxée et cela au profit des banques qui ont déjà un beau cadeau de la part de la BCE de l'argent pour ainsi dire gratuit un pour cent qu'elles remettent peu dans l'économie réelle préférant augmenter leur propore pour Bale III et se renflouer pour effacer leurs erreurs. Les banques oui mais celles qui relancent l'économie et non celles qui replacent l'argent à la BCE ou rackettent les pays déjà endettés, par il est vrai la gabgie des politiques.
a écrit le 15/05/2012 à 16:04 :
Ah il n'aime vraiment pas le livret A le Noyer !!! Il va finir par se faire bouffer les noix s'il continue.
a écrit le 15/05/2012 à 15:11 :
je trouve les livrets A ou lesLDD plus patriote que les livrets supplémentaires des banques! en effet c'est pour du financement local
certains ont préféré les sirènes de banques étrangères, russe, hollandaise, anglaise, espagnole, ... par exemple!
a écrit le 15/05/2012 à 13:52 :
contrairement à l'analyse ,je pense que la classe moyenne et retraités aisés placeront de l'argent qui autrement aurait principalement servi a acheter des produits d'importation hight tech etc voitures allemandes motos japonaises en se disant que ça n'avait pas d'intérêt d'économiser étant donnée la conjoncture ,un livret A ça rassure et moralement ça ne choque pas.
a écrit le 15/05/2012 à 12:09 :
Le 22/02/2012, le PS prévoyait de « flécher les milliards d'euros de l'assurance vie » ? Je proposais alors, dans ces colonnes :
Prévoir ou réaliser ce transfert est une autre chose face à deux freins majeurs :
1 - Celui du monde financier qui ne va pas se laisser dépouiller sans réagir. Rappelez vous la déclaration de M Sarkozy en 2007 qui, s?adressant aux assureurs disait « si vous croyez que je vais vous laisser vous engraisser avec les fonds des assurances vie » ? Qu?a-t-il pu faire ?
2 - Celui du particulier qui voudra conserver intérêts et avantages acquis sur son contrat d?assurance vie retraite. En fait les covenants actuels sont si dérisoires qu?il sera facile de les conserver et même de les améliorer pour les rendre attractifs en considérant ces LDD bis comme des « obligations citoyennes » ou « obligations sociales » garanties par l?Etat, indexées sur l?inflation (réelle) si il le faut, mais avec des plafonnements pour éviter le rush des profiteurs.

La réaction des banques freinant des quatre fers était prévisible, la demande de sécurité des particuliers est raisonnable.
L?assurance vie c?est 1435 milliards (re-prêtés par les banques aux Etats), les livrets c?est 60 millions de titulaires et 291 milliards de dépôt (pour une grande partie conservés par les collecteurs), ceci demande sérieux et préparation avant emballement. Alors à vous, M. Hollande, de réguler dans l?ordre et la justice le TRANSFERT sans SPOLIATION. Entendre les banques certes, mais, surtout, écouter les épargnants (ne pas reproduire l?erreur de M. Sarkozy)

Il sera plus dur de tenir les promesses que de les annoncer.
a écrit le 15/05/2012 à 8:26 :
Encore une perte de revenus pour l'état (37,5% sur les interêts des placements sur les
livret d'épargne ou les comptes à terme par exemple)
Réponse de le 15/05/2012 à 15:08 :
voyez un coup plus loin et continuer votre raisonnement, il faut donc favoriser des produits bancaires qui serviront à leur spéculation , vous auriez donc plutôt prêté à JP morgan qui vient de perdre une paire de milliard !
plutôt qu'a des produits qui sont censés financer la contruction de logement en local et donc non délocalisés ou mondialisés!
a écrit le 15/05/2012 à 7:20 :
l'inflation va redémarrer en flèche et l'argent placé ne rapportera rien. bien au contraire cela coûtera à ceux qui le placeront. en 81 avec une inflation à 14% le livret rapportait 7%. félicitations .la grande vie !!!!!!!!!!!!!! serrage justifié des vis et des boulons en 83 avec Maurois qui reprendra du service à Lille. serrage des vis et des boulons à prévoir en 2013. Petit rappel : quand on veut faire sortir l'argent des livrets , on fait de l'inflation.... sauf que... les allemands ne veulent pas de cette inflation qu'ils redoutent plus que tout.
a écrit le 15/05/2012 à 5:30 :
Tiens bizarre, les français ne feraient plus confiance qu'au livret A par rapport aux autres placements...pourquoi à votre avis ?
Réponse de le 15/05/2012 à 7:03 :
Pourtant, les français devraient savoir que le livret finance les obligations de leur très cher Etat qui veut tout collectiviser !:)
a écrit le 14/05/2012 à 22:05 :
pourquoi preserver les banques apres ce qu'elles font dans le domaine des comptes bancaires ( frais trop élévés), des assurances vie ( interets trop bas). il s'agit d'un prelevement sur la richesse des ménages pour proteger les rentes des fermiers généraux qui les dirigent. ils sont juste capables de gerer des oligopoles, et de speculer. et de se servir



a écrit le 14/05/2012 à 20:24 :
Il y a toujours quelque chose qui ne va pas. C'est quand même formidable de constater que le programme de notre président ressemble de plus en plus à une baudruche. Par contre, les hausses d'impôts et des taxes, il n'y a pas de problème.
Réponse de le 14/05/2012 à 22:36 :
@exodus: et pourquoi les banques auraient-elles besoin de temps. En laissent-elles aux clients quand elles décident unilatéralement d'augmenter les frais divers et nombreux ??
Réponse de le 15/05/2012 à 10:02 :
oui la loi oblige à 30j et à l'information de la modification sur les relevés de compte (non pas obligation de dire ce qui change mais que le guide tarifaire est modifié, charge au client de se renseigner) A bon entendeur
a écrit le 14/05/2012 à 20:10 :
ça, pour syphoner , ça va bien syphoner mais ce n'est pas plus mal. z'ont qu'à augmenter les intérêts des contrats.
a écrit le 14/05/2012 à 20:06 :
Hollande a promis de doubler le plafond du livret A, mais il a oublié de dire à quel taux.
Réponse de le 14/05/2012 à 23:55 :
Le paris ! le taux restera inchangé !
ma main au feu !
Réponse de le 15/05/2012 à 2:49 :
@sans surprise: tu prends un gros risque, parce qu'à ma connaissance, plus menteur et plus pourri qu'un politique, y pas :-) Espérons toutefois que tu auras raison.
Réponse de le 15/05/2012 à 7:01 :
Vous aller peut être avoir une surprise un taux diminué et une seule main !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :