Immobilier de bureau : Paris au 3eme rang des villes européennes les plus chères

 |   |  454  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Hong-Kong est la ville la plus chère au monde, devant Londres et Moscou en terme de location. Côté transactions, Londres accuse, en revanche une sévère baisse depuis le début de l'année.

Les dernières statistiques publiées par le spécialiste de l?immobilier de bureaux sont assez éloquentes. Côté location, l?Europe demeure ainsi le continent le plus cher au monde. La palme des villes les plus onéreuses ne varie pas non plus puisqu?il s?agit toujours de Hong-Kong avec un loyer moyen de 1.248 ?/m²/an. Juste derrière la métropole asiatique, le West-End de Londres affiche des loyers à 1.188 ?/m²/an. Moscou arrive ensuite avec un loyer moyen à 926 ?/m²/an.
Paris se classe au 3e rang des villes les plus chères en Europe et s?installe en 5e position au niveau mondial. En 2011, les loyers haut de gamme des bureaux parisiens ont, en effet, atteint 830 ?/m²/an sur le Quartier Central des Affaires et le 7e arrondissement. Ils se stabilisent en ce début 2012 après une des plus fortes progressions à l?échelon européen (11 % sur un an entre 2010 et 2011). Seule
Stockholm a fait mieux sur le vieux continent.
Parmi les surprises de ce palmarès, il est à noter qu?avec un loyer moyen de 535 ?/m²/an, Manhattan figure au rang des places« bon marché », comme toute l?Amérique du Nord. L?Afrique, de son côté, voit émerger de nouveaux champions. C?est par exemple le cas de Lagos au Nigeria qui bénéficie du « boom » pétrolier. Pour Knight Frank, contrairement à l?Asie qui devrait connaître un tassement des loyers haut de gamme en 2012, le continent européen conserve une marge de progression non négligeable.

Paris championne des surfaces de bureaux consommées

Preuve de l?attractivité de son marché, Paris détient la première place européenne en matière de surfaces occupées, même si l?on ne considère que sa zone centrale, c?est-à-dire Paris intramuros et La
Défense. Sur l?ensemble de l?Ile-de-France, la consommation de bureaux a progressé de 14% sur un an avec un total de 2,4 millions de mètres carrés loués en 2011. Selon Knight Frank, cette progression
s?explique, en partie, par la bonne santé des très grandes transactions (celles de plus de 20 000 m²) au cours de l?année 2011.
A l?échelon européen, la tendance est plus contrastée. Si de bonnes performances sont enregistrées en Europe centrale et orientale, des marchés plus matures, comme Madrid, Francfort ou Bruxelles affichent des résultats plus décevants. Londres, pour sa part, connaît une baisse sévère de son activité. Ses transactions de plus de 5 000 m² ont, en effet, chuté de moitié en 2011 par rapport à 2010.
 


Pour aller plus loin :

Découvrez les prix de l'immobilier dans votre rue

Retrouvez notre espace immobilier de bureau

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/05/2012 à 13:20 :
Il serait grand temps d'encadrer tout ca de facon judicieuse sans etrangler les speculateurs ou profiteurs..
a écrit le 28/05/2012 à 8:26 :
et Monaco???????
a écrit le 25/05/2012 à 20:11 :
Bientot le Pschiiit généraliser de cette bulle ....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :