Sberbank lève plus de 5 milliards de dollars en Bourse

L'appétit des investisseurs pour la banque d'Etat russe était manifeste sur le marché londonien. Ils sont séduits par les bons résultats de la banque et par sa stratégie d'expansion agressive. L'autre banque d'Etat, VTB envisage, du coup, une opération similaire au printemps 2013 pour lever 2 milliards de dollars
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Ce fut la rué sur le LSE mardi pour obtenir des actions de Sberbank, dont le placement secondaire était attendu depuis de nombreux mois. La demande a excédé deux fois l?offre, à 93 roubles l?action. Le gouvernement, qui a placé la part de 7,6%, tablait en fait sur 100 roubles l?action, mais c?était avant la grande déprime financière de ce début 2012. Trois grands fonds américains auraient accaparé un quart des titres, tandis que Sberbank, qui avait annoncé qu?elle achèterait peut-être ses propres actions, n?en a rien fait.

Sberbank est aujourd?hui la troisième banque européenne en terme de valorisation, alors qu?elle n?entre même pas dans les dix premières banques en terme d?actifs. Les investisseurs sont visiblement sous le charme du sémillant patron de la banque Guerman Gref, qui a promis d?en faire l?une des dix premières banques mondiale dans les cinq années à venir.

« C?est le signe indéniable que les investisseurs ont de l?appétit pour des valeurs russes offertes à un prix équitable », estime Reuben Vardanian, qui a vendu l?année dernière à Sberbank sa banque d?affaire Troika Dialog. « C?est aussi la démonstration que si la banque est bien gérée et que les banques introductrices font bien leur travail, l?opération peut se traduire par un succès même en période d?instabilité ». Ivan Kakhkovski, analyste chez Aton à Moscou, souligne que le succès de l?opération s?explique par le choix très astucieux de la date et la rapidité à laquelle tout a été organisé.

Sberbank a déjà grimpé de 24% en bourse depuis le début de l?année sur l?indice MICEX, soit largement plus vite que le marché dans son ensemble. La banque peut se targuer d?un rendement du capital atteignant 27% sur les douze derniers mois. Un résultat hors d?atteinte pour la plupart des concurrents européens de l?établissement russe. « Le placement devrait permettre à Sberbank de voir sa note relevée. De manière plus globale, l?opération devrait permettre au marché russe d?être réévalué à la hausse », croit Svetlana Kovalskaïa, analyste chez Renaissance Capital à Moscou.

Les autorités russes se sont empressées de se réjouir du succès de Sberbank. Et ce, lors que la fuite de capitaux atteint 65 milliards de dollars en ce début septembre, a déclaré hier le vice-président de la Banque Centrale de Russie Alexeï Oulioukaïev, qui note que la tendance pourrait s?inverser ce mois-ci grâce justement au placement des actions de la Sberbank.

Une autre grande banque d?Etat russe, VTB, s?apprête à marcher dans les traces son aînée, au cours du printemps 2013. Son PDG Andreï Kostine a déclaré mercredi vouloir lever 2 milliards de dollars.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 20/09/2012 à 0:45
Signaler
Je me demande franchement ce que vines faire la photo de Poutine à chaque fois qu'il y a un article sur la Russie. C'est quand même pas lui qui dirige toutes les entreprises même si en Russie il y a 9 fuseaux horaires qui permettent d'allonger les jo...

le 20/09/2012 à 6:46
Signaler
Vous ne savez donc pas qui décide là-bas ?!!! C'est pourtant évident !

à écrit le 19/09/2012 à 21:39
Signaler
Lire "ce fut la ruée" et non "ce fut la rué"!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.