Le géant chinois de la finance digitale Ant valorisé 150 milliards de dollars

 |   |  514  mots
Si cette valeur était confirmée lors de son entrée en Bourse, cela propulserait le bras financier d'Alibaba devant Banco Santander et BNP Paribas, les deux premières banques de la zone euro en termes de capitalisation.
Si cette valeur était confirmée lors de son entrée en Bourse, cela propulserait le bras financier d'Alibaba devant Banco Santander et BNP Paribas, les deux premières banques de la zone euro en termes de capitalisation. (Crédits : Ant Financial)
La maison-mère d'Alipay, le service de paiement d'Alibaba, vient de boucler une levée de 10 milliards de dollars auprès de fonds souverains asiatiques et de VC américains tels que Sequoia et Carlyle. Ce tour de table la valorise 150 milliards, soit 50% de plus qu'attendu. Une introduction en Bourse est toujours dans les tuyaux d'ici à 2019.

La petite fourmi chinoise est devenue un géant de la finance digitale en seulement quatre ans. Ant Financial ("la fourmi de la finance" en anglais), la maison-mère d'Alipay, la solution de paiement d'Alibaba aux 600 millions d'utilisateurs actifs, et d'une constellation de services financiers, vient de boucler une méga-levée de 10 milliards de dollars (8,6 milliards d'euros) lors d'un ultime tour de table avant son introduction en Bourse, la valorisant 150 milliards de dollars (129 milliards d'euros), selon l'agence Reuters. Il y a quatre mois, on ne parlait encore "que" de 100 milliards.

Si cette valeur était confirmée lors de son entrée en Bourse, cela la propulserait devant Banco Santander et BNP Paribas, les deux premières banques de la zone euro en termes de capitalisation, juste derrière Bank of China... Cette valorisation est plus de deux fois supérieure à celle de son précédent tour de table déjà démesuré en 2016 (4,5 milliards de dollars levés sur une base de 60 milliards).

Les principaux investisseurs sont des fonds souverains et publics, comme les singapouriens GIC et Temasek, ou le malaisien Khazanah Nasional, et de grands d'investissement ou de capital-risque, comme le californien Sequoia, le new-yorkais Warburg Pincus et le gestionnaire d'actifs Carlyle. La forte demande a conduit l'entreprise à doubler la somme levée (5 milliards anticipés initialement).

Vers une IPO en 2019 ?

Selon un document publié pour la levée de fonds et consulté par Reuters, Ant Financial prévoit une cotation à la fois en Chine et à Hong Kong en 2019, et non sur un marché américain, ainsi que la possibilité pour les investisseurs du dernier tour de table de sortir du capital dans un délai d'un à trois ans. On ne sait quel pourcentage du capital serait mis sur le marché.

Cette introduction en Bourse (IPO) devrait être parmi les plus importantes jamais réalisées au monde : lors de sa propre IPO à Wall Street en 2014, restée dans les annales, le géant de l'e-commerce chinois Alibaba, qui détient 33% du capital d'Ant Financial, était valorisé 168 milliards de dollars.

Scindée d'Alibaba au moment de l'introduction en Bourse il y a quatre ans, Ant Financial a accéléré sa diversification ces dernières années : elle propose notamment une appli de gestion de patrimoine (Ant Fortune), une banque en ligne pour PME (MYbank), un service d'analyse de score de crédit (Zhima Credit) et un service de stockage informatique à distance pour les entreprises financières (Ant Financial Cloud). Son service phare Alipay, bien que concurrencé par WeChat Pay de Tencent, connaît une croissance exponentielle : d'abord uniquement dédié au paiement électronique pour l'e-commerce, il est désormais multi-usages, sur mobile et en boutique. Il se déploie aussi à l'étranger pour accompagner les touristes chinois, notamment en France.

Lire aussi : Le chinois Alipay passe au « déploiement massif » en France

Le bras financier d'Alibaba a également investi dans toute une série de startups, dont la société chinoise de vélos en libre service Ofo, celle de livraison de repas Ele.me et la Fintech indienne PayTM.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :