États-Unis : Alstom attaque General Electric en justice

 |   |  233  mots
La cession à Alstom des activités de signalisation ferroviaire de GE a été bouclée en même temps que le rachat par l'américain de la division Energie du français pour 9,7 milliards d'euros
La cession à Alstom des activités de signalisation ferroviaire de GE a été bouclée en même temps que le rachat par l'américain de la division Energie du français pour 9,7 milliards d'euros (Crédits : reuters.com)
Alstom et General Electric ne sont pas parvenus à s'entendre sur le prix de cession des activités de signalisation du second au premier.

Le groupe de transport français Alstom attaque en justice General Electric, qu'il accuse d'avoir enfreint l'accord de cession des activités de signalisation ferroviaire de GE au Français, bouclée en novembre dernier.

Dans un communiqué, GE s'est déclaré en désaccord avec les allégations d'Alstom, ajoutant vouloir "régler le problème comme prévu au contrat".

Désaccord sur le prix

Selon la plainte, datée du 13 mai mais rendue publique mardi soir par le tribunal de district de Manhattan, Alstom et GE ont été incapables de parvenir à un accord sur l'ajustement, à la baisse ou à la hausse, du prix de vente de 800 millions de dollars (717 millions d'euros) pour prendre en compte le fonds de roulement et l'endettement net.

Alstom reproche à GE d'avoir enfreint le contrat de vente en refusant de laisser le cabinet Deloitte, pourtant choisi comme expert indépendant par les deux parties, trancher leur différend et en lançant une procédure d'arbitrage devant la Chambre de commerce internationale.

Ces démarches de GE constituent une "infraction" au contrat initial, estime Alstom Transport, qui demande à la justice américaine de contraindre GE à mettre fin à sa procédure d'arbitrage devant la CCI et à accepter de se plier à l'expertise du cabinet Deloitte. La plainte ajoute que les décisions de GE ont causé un préjudice à Alstom, sans en préciser l'ampleur.

(avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/05/2016 à 16:02 :
C'était cousu de fil blanc et ce sera un bras de fer pas gagné d'avance pour Alstom qui
par stratégie plus que douteuse a vendu la partie énergie qui était le fleuron français dans ce domaine.à GE Power.
A choisir il eut été plus judicieux de traiter avec Siemens...!
a écrit le 27/05/2016 à 14:08 :
Avec la complicité ou l'incompétence de la célèbre Mme GAYMARD, vous savez la dame aux 8 gosses (maintenant 9) qui faisait payer à l'Etat un logement de 500 metres carrés quand son mari était député ou ministre (le même qui maintenant gère très mal financièrement le département de SAVOIE).
Enfin une bonne famille qui a toujours vécu aux dépens des français.
a écrit le 27/05/2016 à 8:05 :
Evidemment, GE continue à essayer de rouler Alstom. Un sou est un sou !
C'est trop tard cette vague réaction trop tardive après s'être fait rouler par GE avec l'aide de leur patron et des politiciens qui n'ont rien fait pour empêcher cette vente.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :