Airbus-Boeing, un jeu partout

 |   |  515  mots
Au premier jour du salon aéronautique de Farnborough, le constructeur européen a engrangé plus de commandes que son rival américain. Mais par la valeur globale des avions que les compagnies aériennes lui ont commandé, Boeing s'impose en tête.

Au premier jour du salon de Farnborough, le match est pour le moment quasi nul entre Boeing et Airbus. L'avionneur européen décroche 122 commandes pour un total d'environ 8,9 milliards d'euros alors que son rival américain annonce 85 commandes représentant environ 10 milliards de d'euros.

La plus grosse commande reçue ce lundi par Airbus émane du loueur d'avion américain Gecas (filiale de General Electric) : 60 avions de la famille A 320, soit, au prix catalogue, selon Reuters, 3,7 milliards d'euros (4,88 milliards de dollars). Air Lease Corporation (ALC) a de son côté passé commande pour 51 avions moyen courrier (20 A321 et 31 A320) pour un montant total de 3,4 milliards d'euros (4,43 milliards de dollars). Enfin le constructeur européen a également officialisé la commande par Aeroflot de onze A330-300, pour 1,8 milliards d'euros (2,3 milliards de dollars). C'est, au passage, la première fois que la compagnie russe passe directement commande à Airbus.

Pour Boeing, la plus grosse commande émane d'Emirates. Elle porte sur trente B 777-300 et équivaut, au tarif catalogue, à 7 milliards d'euros (9,1 milliards de dollars). Gecas a également signé pour 40 B 737-800. Ce contrat représente 2,3 milliards d'euros (3 milliards de dollars).

De son côté GE Aviation a décroché son premier contrat ce lundi. Emirates lui a passé une commande s'élevant à 2,3 milliards d'euros (3 milliards de Dollars). Le contrat porte sur des moteurs GE90 pour 30 Boeing 777 qui devraient être livrés à partir de fin 2011, mais aussi sur des services d'entretien.

La compagnie Norwegian Air, a passé une commande de quinze B737-800 d'une valeur de 900 millions d'euros (1,15 milliards de dollars).

Quant à Soukhoï, il annonce avoir finalisé ce lundi une commande de 30 Superjet 100 avec la compagnie aérienne indonésienne Kartika Airlines. A la clé, 733 millions d'euros (951 millions de dollars).

La constructeur brésilien Embraer annonce la vente de 5 jets supplémentaires à Azul Holdings Inc, la transaction représente 162 millions d'euros (211 millions de dollars) au prix catalogue.

Côté moteurs, le britannique Rolls-Royce annonce avoir remporté ce lundi une série de contrats d'une valeur totale estimée à près de 695 millions d?euros.

La commande la plus importante de la journée a été passée par la compagnie aérienne russe Aeroflot qui a choisi le moteur Trent 700 pour équiper onze A330-300. Un coût ce 501 millions d?euros (650 millions de dollars). Le britannique décroche ce contrat au nez et à la barbe de ses concurrents américains Pratt & Whitney et GE, qui fabriquent tous deux des moteurs adaptés à ce modèle d'avions.

Rolls-Royce a reçu par ailleurs un contrat de près de 77 millions d?euros (100 millions de dollars) pour équiper de moteurs V2500 dix appareils A 320 de la compagnie aérienne Yemenia. Ce moteur sera fabriqué par le consortium International Aero Engines (IAE) détenu aussi par ses concurrents Pratt & Whitney (Etats-Unis), JAEC (Japon) et MTU Aero Engines (Allemagne) mais Rolls-Royce en assurera la maintenance à long terme.
Ce même moteur a aussi fait l?objet d?une commande de 100 millions d?euros (130 millions de dollars) de la part de la compagnie chinoise China Southern Airlines qui veut équiper 20 A 320.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :