Airbus engrange près de 200 commandes en un jour à Farnborough

 |   |  520  mots
(Crédits : Reuters)
La compagnie à bas coûts Air Asia a passé une commande ferme portant sur 100 A321neo. Germania s'est quant à elle engagée sur 25 A320neo, tandis que la compagnie indienne, Go Air, a signé un protocole d'accord pour l'achat de 72 A320neo. La valeur de ces contrats dépasse les 20 milliards de dollars au prix catalogue.

Journée faste pour Airbus au salon aéronautique de Farnborough. Ce mardi, au deuxième jour de ce salon qui se tient en alternance avec celui du Bourget, l'avionneur européen a signé avec la compagnie low-cost Air Asia un contrat portant sur la commande ferme de 100 A321neo, d'une valeur de 12,5 milliards de dollars au prix catalogue. Elle s'ajoute à aux commandes fermes portant sur 25 A320neo passée par la compagnie Germania (2,6 milliards de dollars) et sur 4 A321 par WOW air, la compagnie low-cost islandaise, qui signe là sa première commande en propre.

72 A320neo pour GoAir

Airbus a par ailleurs signé avec le groupe indien Go Air un protocole d'accord pour l'achat par de 72 A320neo d'une valeur de 7,5 milliards d'euros.

Quelques commandes pour Boeing

 Boeing a de son côté révélé la finalisation par le voyagiste TUI Group d'une commande de dix 737 Max 8, le concurrent de l'A320neo, accompagnée d'une option pour un long-courrier 787-9, pour un montant total de 1,4 milliard de dollars.

L'avionneur américain a passé un protocole d'accord avec la compagnie chinoise Kunming Airlines pour 10 737 Max 7, la plus petite version de son moyen-courrier, sans préciser le montant de cette transaction. Au prix catalogue, le contrat s'élève à 902 millions de dollars.

Il a également annoncé un protocole d'accord pour l'acquisition par une compagnie chinoise non-identifiée de 30 mono-couloirs 737, des appareils re-motorisés Max et des 737 de génération actuelle, pour un montant de 3 milliards de dollars.

Des prévisions de marché relevées

Après avoir tous deux présenté mardi des prévisions optimistes du marché pour les 20 prochaines années, Airbus a innové en dévoilant ses perspectives pour les services liés à l'aviation commerciale sur la même période de temps, qu'il estime à 3.000 milliards de dollars.

Selon l'avionneur européen, la maintenance des avions comptera pour 1.800 milliards d'ici 2035 et 560.000 nouveaux pilotes devront être formés pour répondre à la croissance du trafic aérien.

Airbus prédit que la croissance du segment maintenance passera de 53 à plus de 132 milliards de dollars par an, soit une croissance annuelle moyenne de 4,6%.

Airbus et Boeing ont donné le ton la veille, en prévoyant un doublement de la flotte d'avions commerciaux au cours des 20 prochaines années, soit un marché dépassant les 5.000 milliards de dollars.

Boeing évalue à 39.620 la demande d'avions neufs au cours de la période, représentant 5.900 milliards de dollars, selon son étude de marché annuelle publiée pour la première fois lors du salon de Farnborough.

Airbus a confirmé ces prévisions (quoique sur un périmètre différent puisqu'il ne prend pas en compte les avions de moins de 100 places), en revoyant lui aussi à la hausse sa prévision de croissance du marché. Il évalue les besoins des compagnies à 33.000 nouveaux avions, pour une valeur de 5.200 milliards de dollars, et un trafic en hausse de 4,5%.

Les commandes annoncées sont pour l'heure loin de la précédente édition de Farnborough, au cours duquel les commandes fermes et en option avaient atteint le chiffre record de 201 milliards de dollars (181 milliards euros).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/07/2016 à 1:18 :
Les tractations durent des mois et non un jour. Puis lors d un salon aeromautique ils annoncent la finalisation de la vente poir donner plus d ampleur a l annonce. On achete pas une centaine d avion en un jour.!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :