Armement : quel rôle pour la France en Inde (Rafale, Scorpène...)

 |  | 1517 mots
L'Inde est le premier partenaire d'exportation d'armement de la France sur la période 2010-2019
L'Inde est le premier partenaire d'exportation d'armement de la France sur la période 2010-2019 (Crédits : REGIS DUVIGNAU)
A l’occasion de la mise en service opérationnel du Rafale dans l’armée de l’air indienne, la France a débarqué en force en Inde. La ministre des Armées Florence Parly s’est entretenue avec son homologue indien sur les évolutions de la coopération de défense franco-indienne et les enjeux de sécurité dans l’espace indopacifique, dans le contexte de la crise sanitaire.

La visite éclair en Inde de la ministre des Armées Florence Parly, qui a participé jeudi à la cérémonie de la mise en service opérationnel de cinq Rafale dans l'armée de l'air indienne sur la base aérienne d'Ambala (au nord de Delhi), a été un indéniable succès médiatique. Ce qui n'aurait intéressé que quelques spécialistes en France a été couvert par plusieurs dizaines de journalistes des grands médias indiens en continu, TV notamment. Un événement digne de l'arrivée d'une rock star...

Si le Rafale n'est pas étranger à cet incroyable succès médiatique, Florence Parly a capitalisé sur cet événement pour renouer, non pas les fils d'une relation jamais interrompue entre les deux pays, y compris par le Covid-19, mais une relation où les contacts personnels restent très importants pour mieux comprendre les messages d'un pays partenaire et également capter les indispensables signaux faibles d'une relation entre deux pays. car l'Inde est un pays stratégique pour la France, très présente dans la zone indopacifique. C'est pour cela que Florence Parly, qui est seulement la deuxième ministre après celui de l'Indonésie à effectuer une visite en Inde depuis le début de la crise du Covid, a tenu à y aller pour réitérer à Delhi des mesures de réassurance de la France sur la scène régionale.

Une relation bilatérale étroite

A l'issue de la cérémonie sur les Rafale - religieuse et démonstration aérienne - , qui avaient été convoyés au début de l'été vers l'Inde, la ministre a d'ailleurs eu un long entretien sur les questions géopolitiques, régionales (Chine) et sur des coopérations avec son homologue indien, le ministre de la Défense Shri Rajnath Singh. Une discussion qui a largement débordé sur le programme prévu. Elle a ensuite rencontré à Delhi le...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/09/2020 à 12:42 :
Armement : quel rôle pour la France en Inde (Rafale, Scorpène...) Et en Grèce??????
a écrit le 12/09/2020 à 7:27 :
J'espère qu'on est capable de vendre autre chose que du matériel de guerre. Par ailleurs, envoyer le ministre "de la guerre" n'est pas très discret .... à moins qu'il s'agisse de la guerre des prix des masques.
a écrit le 11/09/2020 à 16:59 :
Si ces 5 Rafale satisfont l'Inde, il y aura peut-être une commande supplémentaire à étaler dans le temps (il faut trouver le budget) puisque d'après ce que j'ai compris l'appel d'offres international initial était pour l'achat de 126 avions et on a vendu 36 Rafale, ce qui est déjà une belle performance et cela fait de la publicité.
Cordialement

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :