L'Eurodrone torpillé par l'Espagne ?

 |  | 283 mots
Lecture 2 min.
C'est l'Espagne, qui pourrait différer l'envol de ce programme européen difficile à accoucher.
C'est l'Espagne, qui pourrait différer l'envol de ce programme européen difficile à accoucher. (Crédits : Airbus)
Selon des sources concordantes, l'Espagne n'a plus de budget en 2021 pour le drone MALE européen, l'Eurodrone, développé par l'Allemagne, l'Espagne, la France et l'Italie.

Déjà très en retard (trois ans par rapport à une première livraison prévue en 2025), le drone MALE européen, l'Eurodrone, risque d'être à nouveau retardé. C'est l'Espagne, qui pourrait différer l'envol de ce programme européen difficile à accoucher. Selon des sources concordantes, Madrid n'a plus de budget en 2021 pour l'Eurodrone, développé par l'Allemagne, qui en a le leadership, l'Espagne, la France et l'Italie. L'Espagne a re-ventilé son budget en faveur du Système de combat aérien du futur (SCAF) - soit deux milliards d'euros pour investir la même enveloppe financière que l'Allemagne et la France, selon nos informations - plutôt que sur l'Eurodrone. Clairement le meilleur de la technologie d'hier au service de demain...

Autre problème à résoudre pour Airbus, les moteurs de l'Eurodrone. Alors que le ministère de la Défense allemand prévoit de présenter le programme d'ici à la fin du mois de mars au Bundestag, le géant européen n'a toujours pas sélectionné le motoriste pour équiper le drone MALE européen : General Electric ou Safran Helicopter Engines. L'Italie met la pression sur Airbus pour que la filiale italienne de General Electric, Avio Aero, soit choisie... faute de quoi Rome pourrait remettre en question sa participation financière. Jamais simple un programme européen.

Début janvier, la ministre des Armées Florence Parly avait affirmé qu'il était "tout à fait exact que nous n'aurons pas l'Eurodrone avant 2028". Le premier système devait pourtant être livré en 2025, puis en 2027. Résultat, l'Eurodrone a pris trois ans de retard par rapport au calendrier initial. L'armée de l'air française doit se doter de six systèmes (18 vecteurs).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/02/2021 à 21:45 :
oui, laissons l allemagne se demerder. elle passe son temps a faire du chantage industriel au depend de l efficacite. rlle s en moque elle se crois ptoteger par l otan et l industrie. assez du fiktat germain.
a écrit le 16/02/2021 à 0:49 :
Le ballon va éclater! Mais quelle bonne nouvelle! Ce coup-ci ont fout dehors la clique! Le continuum de l’échec, les Chirac, Sarkozy, Hollande, Macron, les marchands de sables qui nous trahissent sont à poil! Dehors les farceurs!
L’euro drone, on en veut pas. Le Scaf est mort, le mgcs est mort. C’est finit la comédie. Pour faire bonne mesure, on sort de l’euro et on cesse les blagues une bonne fois pour toute. 5 années d’inflations et on arrête cette culpabilité imbécile des dettes et du social à n’en plus finir. Fini le piège du FMI appliqué aux français, fini les âneries type banque mondiale sur le mode Tina. On en a plus que marre de cette farce permanente, ce théâtre d’ombre ou quelques oligarques s’en foutent plein les fouilles et se moquent des scrutins! Ras le bol à la fin de ces supercheries, de ces farces démocratiques où l’on nous impose de croire que le plus important pour nous est d’ouvrir nos frontières, de dire que deux hommes ont des bébés ou que toutes les cultures se valent! Que tout cela vole en éclat! Les misérables se reconnaîtront et quitteront le devant de la scène! Il est plus que temps!
Réponse de le 30/03/2021 à 17:14 :
FMI en France ? Lol
a écrit le 15/02/2021 à 19:23 :
il serait temps que nos politiques sachent déterminer nos intérêts français dans ce panier à crabes qu'est devenu l' Europe et que nous arrêtions de financer les avantages des autres.
a écrit le 15/02/2021 à 17:28 :
Maitrise d’œuvre Allemande : quelle réussite.
3 ans de retard dès le début.
Incapacité à imposer un moteur 100% europeen (non Itar)
Version bimoteur qui va couter un max .
Tergiversation sans fin sur le prix. (merci Mme Parly de maintenir la position !!)
Réponse de le 16/02/2021 à 9:22 :
@constat. Les allemands ne veulent pas un drone de guerre, alors que les français ont besoin d'un drone armé puisqu'on persiste à vouloir être le gendarme du monde avec les moyen d'une police municipale !
a écrit le 15/02/2021 à 16:34 :
Voilà le destin du SCAF. Dépassement budgétaire, retard, produit non adapté aux besoins opérationnel de l'armée francaise. Qu'on arrête de financer ce programme de drone MALE qui ne correspond que aux besoins des allemands, pays qui refuse de s'investir militairement dans les conflits si ce n'est que pour prendre des photos avec leur vieux tornados... Arrêtons aussi les autres programmes militaire avec les allemands.
C'est dans ces moments que je regrette De Gaulle. Il nous faut du courage et une vision politique.
Réponse de le 15/02/2021 à 19:15 :
Meizonnet, député RN du Gard, s'indigne que «la coopération franco-allemande tourne à la soumission de la France à l"' Allemagne
Il a 100% raison.
Mais quelle conclusion en tire le parti dont il est membre?
Aucune !
Le RN restera dans l' Ue dans Schengen et l' Otan, donc soumis aux USA et à l' Allemagne. Cette analyse géopolitique est de F Asselineau et vaut pour tous les projets dans l' UE, seul le FREXIT permettra de régler ce problème de fond..
a écrit le 15/02/2021 à 14:41 :
L' Espagne est comme l' Italie et la France rincée par le racket de l' UE. Vous reprendrez bien encore un peu d' UE, vous savez celle qui devait vous rendre plus forts comme le Gibolin des Deschiens.?
a écrit le 15/02/2021 à 11:45 :
Ce drone est mal parti car les allemands ne voient pas comme première mission de ce drone le bombardement, mais la surveillance avec une intégration dans le trafic aérien civil. L'intérêt pour la France, c'est le drone armé en zone de conflit . Si c'est pour développer ce qui existe déjà sur étagère, il n'est pas nécessaire de dépenser des milliards pour un produit inexportable.
a écrit le 15/02/2021 à 10:55 :
La France peut développer ce drone toute seule , pas la peine de ralentir ce programme dans ce bazar européen.
Réponse de le 15/02/2021 à 11:23 :
Avec les milliards de nos fonds souverains pas de problèmes !
😂😂😂😂
Réponse de le 15/02/2021 à 11:28 :
La France maîtrise les technologies, oui. Mais elle ne peut pas le financer seule. Nous sommes un pays relativement pauvre, gardez-le en tête.
Réponse de le 15/02/2021 à 12:29 :
Les programmes européens reviennent plus chers que les programmes nationaux. D'autant plus quand ils sont largement "overspecify" comme l'Eurodrone avec ses deux moteurs mais son absence d'armement.

Donc si la France n'a pas les moyens de développer un drone MALE seul, elle a encore moins les moyens de participer à une usine à gaz européenne qui consiste à fabriquer un drone qui n'est même pas adapté aux besoins français. Tant qu'à faire autant acheter des cellules de SkyGuardian chez General Atomics et les équiper avec du matériel Thalès : ça coûtera beaucoup moins cher et ça fera bien plus tourner l'industrie française.
Réponse de le 15/02/2021 à 14:02 :
Par contre des milliards a gaspiller en ronds points, en apl et a la cantine de l'assemblée, pour "sauver" les banques... Là y en a des milliards de dispo. Pour créer de la vraie richesse et développer nos technologies, là y en a plus !
Réponse de le 15/02/2021 à 15:07 :
kokoff, Polaris, et le milliard dépensé chaque année pour la prise en charge des mineurs étrangers isolés, vous en pensez quoi ?
Réponse de le 15/02/2021 à 19:16 :
Exact, nous dépensons des dizaines de milliards en assistanat (AF, APL...).
L'investissement technologique rend plus forts et crée des emplois sur le long terme bien plus que la dépense sociale improductive.
a écrit le 15/02/2021 à 9:15 :
Ce n'est vraiment pas une priorité...! Bien qu'on essaye de "préparer le terrain" par moins de diplomatie!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :