LVMH débauche le patron de Catimini pour lui confier Kenzo

James Greenfield, à la tête de Kenzo depuis 2008, va être remplacé par Eric Marechalle qui dirigeait jusqu'alors la marque de mode enfantine du groupe Zannier.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)

LVMH a officiellement annoncé mercredi la nomination d'un nouveau patron à la tête de la maison Kenzo. L'arrivée d'Eric Marechalle, PDG de la marque de mode enfantine Catimini (groupe Zannier) depuis 2006, vise à relancer une griffe en perte de vitesse.

Il remplacera James Greenfield, à la tête de Kenzo depuis 2008, qui se verra "confier un projet au sein du groupe", indique le géant du luxe dans un communiqué.
Cette nomination était attendue. Lundi, une source proche du dossier avait confirmé à Reuters une information du Figaro annonçant le remplacement du directeur général de la griffe.

Sa mission : repositionner la marque

Le géant mondial du luxe, qui avait acquis Kenzo en 1993, souhaite repositionner une marque qui a connu son heure de gloire sous la houlette de son créateur, Kenzo Takada, mais qui peine à convaincre depuis le départ de ce dernier, il y a dix ans. Le styliste de la maison, l'italien Antonio Marras, souvent folklorique, séduit de moins en moins.

La griffe, tout juste à l'équilibre aujourd'hui, a essuyé d'importantes pertes par le passé. Elle réalise un chiffre d'affaires d'environ 150 millions d'euros.
Elle compte parmi les "petites" marques du groupe LVMH, aux côtés de Fendi, Céline, Loewe, Pucci, Givenchy ou Marc Jacobs, dont la rentabilité reste très éloignée de celle de la pépite Louis Vuitton, marque phare et principal centre de profit du groupe. La marque au monogramme compte pour plus de la moitié du résultat opérationnel de LVMH et sa rentabilité opérationnelle est estimée à plus de 40% par les analystes.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.