Scandale du cheval : trois semaines au galop à travers l'Europe

 |   |  229  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Christian Hartmann / Reuters)
Objet d'amusement pour certains, de craintes pour d'autres le "scandale de la viande de cheval" agite l'Europe depuis bientôt un mois. Dans cette frise chronologique interactive, la Tribune revient sur une histoire à rebondissements.

Retraits de plats cuisinés, tests ADN, résultats d'enquêtes, promesses d'industriels et décisions politiques... Depuis le 7 février, quasiment aucun jour ne se passe sans une annonce relative à la viande de cheval. Depuis le 7 février, et la confirmation par le groupe suédois Findus d'analyses effectuées en Grande-Bretagne indiquant la présence de viande chevaline dans des plats préparés censés contenir du boeuf, bien des rebondissements ont alimentés le fameux scandale. Ce dernier, rappelons-le, n'a pas eu de conséquences sanitaires. 

Des implications concrètes

Toutefois, réveillant de vieilles craintes nées avec la "vache folle" à la fin des années 1990 et en mettant en lumière le circuit complexe aboutissant à la vente de plats préparés, cette histoire a tout de même eu des implications concrètes. Les consommateurs affichent leur méfiance, et les distributeurs voient leur ventes s'effondrer. Une situation qui mérite un petit retour en arrière pour tenter de comprendre comment des lasagnes ont pu enflammer l'Europe.

>> TIMELINE

Pour aller plus loin:

Vache folle, listériose, concombre tueur... ces paniques alimentaires qui font chuter les ventes

DIAPORAMA: Peur sur l'agroalimentaire : 10 exemples qui ont fait mal à la filière

Opinion : Vendez-nous des lasagnes en circuits courts !

Opinion : "Je ne crois pas à de vastes trafics parallèles de viande en Europe"

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/02/2013 à 3:04 :
LUTTE CONTRE L'HIPPOPHAGIE

NON ! UN CHEVAL CA NE SE MANGE PAS !

Obtenez un autocollant gratuit en écrivant à :
AEC
Résidence La Pléiade
98, rue de Canteleu
59000 LILLE

Joindre une enveloppe timbrée pour le retour du courrier.

Merci aussi de visiter les sites :

http://aec89.site.voila.fr

http://www.feracheval.com/petitions.php

http://www.lapetition.be/en-ligne/parlons-enfin-des-quids-2589.html

Rejoignez la groupe sur :

http://www.facebook.com:80/group.php?gid=63542203218

Faites passer le message à vos amis.

Amitiés.

AEC.

>

>

>
AEC.
Réponse de le 28/02/2013 à 8:35 :
mais si ça se mange et c'est tres bon
a écrit le 27/02/2013 à 14:19 :
la fraude du groupe Spanghero est prouvée par le service de répression des fraudes et cependant le gouvernement n/a pas fermé cette entreprise minable !
A présent il convient de refuser la procédure de sauvegarde qu/elle vient de demander,puis de faire fermer définitivement cet établissement !
Réponse de le 28/02/2013 à 8:35 :
au dela de la supercherie entre viande de boeuf et cheval car il va sans dire que c'est une escroquerie mais "non mortelle" personne de l'extreme droite a l'extreme gauche ne denonce le vrai scandale : c'est celui de l'acheminement de la viande. elle part de roumanie via un trader pour aller dans le sud de la france pour etre enfin livree apres avoir retraverse le pays . tout cela avec des profits a chaque echelon et apres on s'etonne de payer aussi cher la bouffe sans compter l'environnement et cela personne ne le denonce .ça doit rapporter gros les actions dans l'agro alimentaire extreme droite;extreme gauche; droite; gauche et surtout les verts personne ne denonce ce genre de pratique (d'ailleurs generale a tout l'agro alimentaire ex:le ble achete a bas cout par les traders puis stocké et enfin revendu avec benef aux cours le plus haut) c'est bien la preuve qu'ils sont tous pourris quand aux journaleux ils se gavent de ces castes pour faire de l?audience denoncer ce qui leur plait et nous balancer des alertes info debiles et ininterressantes afin de compenser leur ignorance et leur inculture
a écrit le 26/02/2013 à 21:33 :
En effet, il faut faire crever les pauvres au grand galop. Le souci est que c'est ... vous aussi, bande de non multimillionnaires. Gueux.
Réponse de le 27/02/2013 à 13:51 :
Bien vu. N'a été retenu que CE commentaire là parmi les autres. Ne dites pas pourquoi, là, c'est de la manip apparente. Pouvez me dire merci, "chers" industriels...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :