OGM : Bruxelles autorise l'importation de 19 produits, dont 11 de Monsanto

 |   |  584  mots
Ces 19 OGM viennent ainsi allonger la liste des 58 organismes génétiquement modifiés, essentiellement destinés au fourrage, dont l'importation est autorisée actuellement dans l'Union européenne.
Ces 19 OGM viennent ainsi allonger la liste des 58 organismes génétiquement modifiés, essentiellement destinés au fourrage, dont l'importation est autorisée actuellement dans l'Union européenne. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le leader américain des biotechnologies agricoles serait-il le grand gagnant de cette décision de la Commission européenne ? Cette dernière a débloqué l'importation, dans l'Union européenne, de 19 OGM dont 11 fabriqués par Monsanto. Cette décision intervient deux jours après une proposition de réforme de la législation sur les OGM.
Article du 22 avril 2015, mis à jour le 24 avril 2015, 14:00

La Commission européenne a autorisé ce vendredi, comme prévu, l'importation de 17 OGM destinés à l'alimentation humaine ou animale et de deux œillets génétiquement modifiés. Parmi ces produits, 11 sont des OGM de maïs, de colza et de soja fabriqués par le géant de la biotechnologie agricole Monsanto. Il s'agissait, pour certains, de renouveler l'autorisation d'importation, l'évaluation scientifique de l'Agence européenne de sécurité alimentaire ayant été rendue il y a deux ans déjà. Mais il manquait encore l'approbation de la Commission pour que leur importation ait effectivement lieu. C'est chose faite.

Ces 19 OGM -dont également du coton- viennent ainsi allonger la liste des 58 organismes génétiquement modifiés, essentiellement destinés au fourrage, dont l'importation est autorisée actuellement dans l'Union européenne. Pour chaque demande d'autorisation, l'exécutif européen a dû trancher, même en trainant les pieds, faute de consensus. Environ 40% des États, dont les Pays-Bas, le Royaume-Uni et l'Espagne, approuvent l'importation d'OGM, 35% s'y opposent, parmi lesquels la France et l'Autriche, et 25% s'abstiennent.

Proposition de réforme

Mais une solution est peut-être sur le point d'être trouvée. L'institution européenne a en effet proposé, le 22 avril, une réforme des règles d'importation des OGM. L'idée: maintenir le système actuel qui contraint la Commission à ouvrir le territoire européen aux importations d'OGM en l'absence de majorité de blocage des États, en échange de la possibilité pour les États de refuser l'utilisation d'OGM sur leur territoire s'ils peuvent invoquer "des motifs légitimes".

La proposition doit encore être négociée entre les États et le Parlement européen avant d'être adoptée. Mais, ce faisant, la Commission a pris le risque de fâcher à la fois pro et anti-OGM. Les premiers y voient un obstacle aux affaires, tandis que les seconds accusent Bruxelles de s'exonérer de ses responsabilités.

Sacrifice des intérêts des Européens...

La question divise déjà au sein de la Commission. Les commissaires socialistes français, Pierre Moscovici, et maltais, Karmenu Vella, jugent que le projet ne donne pas assez de garanties juridiques aux États choisissant de bannir l'utilisation des OGM, à confié à l'AFP une source proche du dossier.

Cinq organisations environnementales, dont Greenpeace et les Amis de la Terre, ont dénoncé, de leur côté, une violation des engagements pris par M. Juncker et exigent une gestion plus démocratique de la question. Greenpeace a notamment souligné le risque "de sacrifier les intérêts des Européens sur l'autel de l'accord de libre-échange avec les États-Unis".

... ou remise en cause du marché unique ?

En face, l'industrie OGM et agricole invoque précisément les accords de libre-échange, violés, selon eux, par ce projet de loi. La Biotech Crops Alliance a dénoncé, au nom des producteurs américains, une "fragmentation" du marché unique, laissant planer la menace de recours devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

"Nous sommes particulièrement déçus", renchérit Mella Frewen, représentante de l'industrie agroalimentaire européenne à travers l'organisme FoodDrinkEurope, dans le Wall Street journal. "Cette proposition ébranle les fondations de l'union douanière et du marché unique."

Surtout, pour les quatorze associations représentant l'agro-industrie européenne, c'est la pérennité de l'élevage européen qui est en jeu, au vu de sa dépendance au fourrage OGM.

>> Opinion : OGM : une chance pour l'environnement

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/06/2015 à 21:55 :
Bonjour à tous,
Etes-vous conscient que les OGM permettent d'avoir des rendements supérieurs et ainsi nourrir le monde entier?
Soyez conscient que la population augmente et que nous parvenons a peine a répondre a la demande mondiale.

Le problème, c'est qu'aujourd'hui, un grand comme Monsanto à détruit l'image de l'OGM en insérant celui du Round Up.
D'autres entreprises travaillent et investissent énormément pour développer des OGM plus "naturels". C'est à dire en prélevant le gene d'une plante résistant à un certain élément comme la sécheresse par exemple et ainsi l'insérer dans une autre.

Ne soyez pas fermé à l'idée de trouver des solutions pour augmenter les rendements.
Ce serait presque une preuve d'égoïsme que de dire: Je ne veux pas que l'on produise d'OGM.
Rendez-vous compte que vous, français, avez le luxe de dire NON aux OGM. Parce que vous n'avez pas faim.
Ceux qui ont faims diront oui. Gardez en mémoire qu'il faut nourrir le monde et que les terres ne se détruisent pas par les OGM mais par les fertilisants que déversent les producteurs dans les champs.
Ne voyez pas les choses en noir. Des entreprises sont dévouées a l'idée d'optimiser/substituer ce procédé.

Alors Non à Monsanto mais Oui à la recherche, Oui aux OGM.
a écrit le 27/05/2015 à 19:40 :
Tiens donc, et que fait l'AFSCA dans ce dossier ?????????????
a écrit le 27/05/2015 à 17:43 :
J'ai 20 ans et je ne peux pas croire qu'on laisse passer une chose si grave en Europe!! Dégoutée de ces députés corrompus, de ces lois qui restreignent peu à peu nos libertés (bientôt nous serons taxés sur les potagers personnels, condamnés à bouffer des OGMs!). Les pauvres paysans qui ont misé sur Monsanto il y a 10 ans sont ruinés et se suicident aujourd'hui!! Et ça passe sous silence, les infos en parlent à peine!!
a écrit le 27/04/2015 à 12:25 :
Nous ne voulons plus de cette Europe
a écrit le 26/04/2015 à 21:50 :
La seule façon d'empêcher l'arrivée des OGM dans nos assiettes est de sortir de l'UE par l'article 50 du TUE, légalement et sereinement comme le prône depuis 8 ans l'UPR. Il n'y a pas d'autres moyens car l'Europe est irréformable, l'unanimité des états membres, aux intérêts en permanence divergents, étant obligatoire pour modifier substantiellement les traités. On nous promène depuis plus de 30 ans avec une chimérique "autre Europe" qui n'arrivera jamais.
a écrit le 26/04/2015 à 16:31 :
La seule façon d'empêcher l'arrivée des OGM dans nos assiettes est de sortir de l'UE par l'article 50 du TUE, légalement et sereinement (minilien.fr/a0pqwg). Il n'y a pas d'autres moyens car l'Europe est irréformable, l'unanimité des états membres, aux intérêts en permanence divergents, étant obligatoire pour modifier substantiellement les traités. On nous promène depuis plus de 30 ans avec une chimérique "autre Europe" qui n'arrivera jamais.
a écrit le 26/04/2015 à 15:49 :
Rien qu'en lisant les propos de Jul (à 9:37) je ne peux pas m'empêcher de penser à mon ancien prof de Sociologie, M. Labatut, qui nous exhortait de sa voix sereine et claire : "Nous avons vécu l'ineffable beauté du 19e siècle, suivie de l’horreur du 20e puis nous allons vivre le grotesque du 21e." Et pour en conclure magistralement : "L’art béguaie, en tragédie puis en farce." Restons lucides au sujet de tout ce qui débarque sur nos assiettes, gardons le sang-froid, l'attente sera encore longue, très longue.
a écrit le 26/04/2015 à 7:13 :
Le cancer dans vôtre assiette de chez MONSANTO ,voire les dégats causée dans l'agriculture en AMERIQUE LATINE parcette organisations MAFIEUSE
Réponse de le 26/04/2015 à 9:37 :
Peut on voir des études sérieuses que le prouve? J'attends, il en va de votre crédibilité ;-)
a écrit le 25/04/2015 à 21:57 :
Il suffit de faire attention à tous vos achats alimentaire : refuser d acheter des plats préparés et autres produits dont l origine est incertaine . Acheter local et bio et vérifier l étiquetage . Si on refuse d achèter toutes cette mer.. Ils feront plus de business .. Arrêter de bouffer n, importe quoi et ne fréquentez plus les grandes surfaces . C est très simple et efficace .
Réponse de le 26/04/2015 à 7:10 :
vrai a 100%
a écrit le 25/04/2015 à 21:06 :
Un nouveau scandale de la viande de cheval fait (finalement) surface parmi les titres de presse. Entre 2010 et 2013, les autorités françaises estiment que 4.700 chevaux impropres à la consommation auraient été abattus et introduits dans la chaîne alimentaire légale.

Bref , entre les OGM qui font leur entrée sur le marché après des années de combats écologistes qui ont surtout eu un impact médiatique , on apprend un peu chaque jour que pour le profit , beaucoup de gens ne se gène pas d'empoisonner la nourriture.

Et encore , ce n'est qu'un partie de l'iceberg . Des enquêtes à la télé nous font voir des choses qui donnent envie de vomir . Les plats cuisinés, les conserves, les charcuteries sont parfois confectionnés avec des produits périmés, moisis, des animaux qui arrivent morts sont dépecés, mélangés, c'est une horreur !

Il y a des aliments à éviter, mais il y a des gens qui n'ont pas les moyens. De temps en temps un petit scandale éclate, quelques personnes paient, un discours de nos ministres, on oublie, et ça recommence.
Réponse de le 26/04/2015 à 15:50 :
Ce que vous nous dites là c'est grave, très très grave, nom de Dieu !
a écrit le 25/04/2015 à 21:04 :
L'Europe corrompue par les US accepte contre ses citoyens toutes les mesures coercitives qui vont aliéner son futur et cancériser ses populations.. Voilà qui préfigure élégamment l' ouverture prévue à venir du marché transatlantique ou TAFTA, en réalité, marché de dupes .. Comment s'appelle donc un système où la voix du peuple est désavouée voire réduite au silence..??
a écrit le 25/04/2015 à 17:56 :
MONSANTOS EST UNE BONBE A RETARDEMENT POUR L AVENIR DE LA NOURITURE DE L HOMME? AVEC TOUTES LES CONSECANCES NUISIBLE QUE CELA PEUT ENTRAINE? CHANGE UNE PLANTE AVEC DES O G M CELA DEVIENT UNE AUTRE PLANTE AUSI BIEN DANS LE BON SENS QUE DANS LE MAUVAIS SENS? CE QUE JE SAISDE CE QU A FAIT MOSANTOS EN AMERIQUE FAIT PEUR? ET COMME C EST DEVENUE UN TRUST AMERICAIN ILS ONT CORONPUE BEAUCOUP DE SCIENTIFIQUES? ET RUINE BEAUCOUP DE PAYSANS AVEC LEURS MONOPOLES SUR LEURS NOUVELLES PLANTES TRANFORMEZ DONC MEFIANCE???
a écrit le 25/04/2015 à 17:44 :
Tous ces bobos qui crient au scandale, la seule étude un peu "valable" sur les OGM n'avait-elle pas été royalement bidouillée par ses chercheurs? ... ... ... Donc lorsqu'on est devant l'impossibilité de prouver de la nocivité d'une chose sans mentir, n'est-c pas preuve que cette chose n'est pas nocive?
Réponse de le 28/04/2015 à 22:51 :
Et la preuve que cela sert à quelque chose , sinon à permette aux multinationales de faire main basse sur notre alimentation?
Je suis biologiste de formation, introduire un gène dans une cellule est très complexe et couteux si l'on veux que le gène soit à l'endroit exact du génome pour un codage génétique "optimum" c'est à dire testé et valider. Dans l'industrie il n'est évidemment pas rentable d'implanter chaque gène à l’endroit prévu sur l'ADN. La technique employée consiste à détruire complètement le génome et à introduire un nouveau gène qui lorsque le génome va se "reconstruire" sera inséré à peu prêt n'importe ou sur ce nouveau génome. Donc aucun moyen de prédire et donc de valider quoique ce soit quant au protéines ainsi créée.
a écrit le 25/04/2015 à 15:29 :
40 ans déjà que le round up de Monsanto est utilisé !
Cette année , l'’Organisation Mondiale de la Santé vient de classer cinq pesticides, dont le célèbre « glyphosate », substance active du Roundup, comme « cancérigène probable pour l’Homme » !! 💀💀💀💀💀
Ceux qui acceptent ces OGM sont corrompus ! Ils ne peuvent pas justifier que les peuples européens ont en une impérieuse nécessité.
a écrit le 25/04/2015 à 15:20 :
c'est SCANDALEUX !!! Il y a trop de reportages ou d'études à charge pour défendre ces OGM.
Les milliards coulent à flot pour ces individualistes financiers américain de Monsanto , et maintenant pour les corrompus personnages politiques européens !!!
a écrit le 25/04/2015 à 13:28 :
Une preuve de plus que les traités européens sont anti-démocratiques donnant raison aux analyses de l’UPR de François Asselineau, et de
Régis Chamagne qui décrypte le fonctionnement de l’UE dans « les institutions de l'UE (analyse nodale) » minilien.fr/a0pqtn
La majorité qualifiée de 75% étant quasi impossible à atteindre, la commission a le dernier mot et nous impose un dictat des multinationales.
Vite, sortons de l’UE, de l’Euro et de l’OTAN par l’article 50 du TUE.
a écrit le 25/04/2015 à 12:54 :
Aucune institution indépendante n'a assez de crédit pour financer des études sur les effets des OGM sur la santé à long terme . Tant qu'il en sera ainsi , le principe de précaution et le seul outil de bon sens qui devrait prévaloir .
Mais rassurez vous , ceux qui pourraient mettre notre santé en danger aujourd'hui nous soigneront demain !
a écrit le 25/04/2015 à 11:49 :
POURQUOI LE CANNABIS CONTENAIT 5% DE THC AU DEPART ET EN CONTIENT JUSQU'A 35-40% MAINTENANT ???
a écrit le 25/04/2015 à 11:48 :
Beaucoup de rapports à charge ou à décharge, faits tantôt par des partisans du pour ou du contre. Il est difficile de trouver des rapports sérieux faits par des experts sans a priori. Comme pour les gaz de schiste, aucune place n'est laissée aux tests, voir aux débats même sur la question. Je reste ouvert à toutes les positions, mais je réfute celle qui consisterait à dire qu'il n'y a pas et qu'il n'y aurai jamais de débat parce que c'est NON et que ça sera toujours NON. Cette dictature du politiquement correct a progressivement bloqué notre société à coup de tabous (dépense publique, chômage, gaz de schiste, OGM). POUR APPORTER UN PEU DE LEGERETE AU DEBAT, VOUS SAVEZ POURQUOI LE CANNABIS
a écrit le 25/04/2015 à 10:16 :
Aux USA on fait en dépit de tout bon sens et surtout si ça fait du fric. Quand la catastrophe arrive on colle des rustines toutes aussi néfastes que l'original!!!! Et tous nos amis anglo saxons les suivent tête baissée. Nos enfants paieront très cher, mais ce n'est pas d'actualité!!!!
Réponse de le 25/04/2015 à 15:37 :
Je travaille pour un groupe américain qui augmente ses bénéfices depuis 5 ans, ainsi que les dividendes aux actionnaires (dont les présidents de la société ) ! Quelle récompense pour les cadres : plus de travail avec des augmentations qui se feront désormais tous les 18 mois si tu fais bien ton travail !!! C'est leur motivation de tous les instants : les résultats financiers 🔫
a écrit le 24/04/2015 à 18:18 :
Strictement honteux. Il suffit de voir le résultat obtenu aux US...
a écrit le 24/04/2015 à 16:42 :
Bonjour ! je suis un expert et je sais bien de quoi je parle. Inutile de me contredire, j'ai possède tous les outils pour vous prouver le contraire de ce que vous me dites. L'OGM c'est un fléau imposé à la nature par la force des milliards de dollars de Monsanto, une entreprise qui reçoit tous les bénéfices du gouvernement américain. Écoutez-moi, ouvrez bien vos égards, sans cligner.
Le 23 mai 2015 les citoyens du monde entier marcheront à nouveau contre Monsanto (Bayer, Syngenta, les multinationales des OGM et des pesticides toxiques), contre ce modèle agricole accro à la chimie et aux manipulations du vivant, imposé au détriment des peuples et des paysans qui les nourrissent ! C’est ce même modèle productiviste et destructeur, au cœur du projet de Grand marché transatlantique UE/USA (TAFTA), que nous dénoncerons également.
Et alors.... serez-vous de la partie aussi? venez nombreux, somme toute c'est l'avenir des enfants de France qui se trouve menacé, ainsi que notre faune et flore, nos systèmes écologiques et naturels, nos paysans. Pensez-y et rejoignez-nous : c'est indolore.

Une citation pour la réflexion : “L’enfer est vide et tous les démons(anto) sont ici”.
Réponse de le 25/04/2015 à 7:08 :
Pourriez vous créer ou ouvrir une sorte de registre ou d'espace sur lequel toutes les personnes opposées aux OGM pourraient soit envoyer un like, soit un msg d'appui?
Si des millions de réactions pouvaient ètre comptabilisées au moins en Europe, nos politiques comprendraient la menace de cet appel à la democratie directe ?
Réponse de le 25/04/2015 à 8:07 :
Si c'est un expert qui le dit....
a écrit le 24/04/2015 à 16:04 :
Ils nous ont enflember avec le Luxleaks Vous commencez par comprandre pourquoi la mère Merkel vous a mis Junker.
Si vous perdez encore du temps il sera trop tard. Il faut sortir de l'Europe et de l'Euro c'est une question de vie ou de mort pour la Françe.
Pas confiaqnçe en plus avec les Allemands, et j'en passe......
Réponse de le 24/04/2015 à 16:44 :
OUI et le plus rapidement possible !!!!
a écrit le 24/04/2015 à 15:55 :
Bien sûr ! et comment Bruxelles pourrait-il en faire autrement étant mains et pieds liés aux intérêts américains et canadiens? le TAFTA ce n'est qu'un début "soft", demain il y en aura d'autres "accords secrets" entre Washington, Ottawa et Bruxelles qui ne vous feront pas rire. Du tout.
a écrit le 24/04/2015 à 15:48 :
Combien les lobbies ont-ils payé en dessous de table à ces gens de Bruxelles ?
Et, on s'étonnera de la montée des partis extrémistes en Europe.
a écrit le 24/04/2015 à 15:38 :
C'est exactement comme pour l'affaire du gaz de schiste: l'objectif est de donner la possibilité aux compagnies armoricaines qui sont très procédurières avec leurs brevets de nous traire et de nous retraire et encore et encore.... Bientôt nous devront même faire attention à l'air que nous respirons car ces compagnies auront soi-disant trouvé des bio-aérosols anti-cancérigènes ou anti-Alzheimer furtifs. Et comme nous n'auront pas l'argent pour prouver le contraire, on nous demandera de payer (leurs fifres de Bruxelles diront qu'elles en "ont le droit"). Nous sommes en plein roman noir d'anticipe fiction. Ce qui arrive est pire que ce l'on pouvait imaginer il y a seulement 10 dix ans. Tout se passe en effet comme si l'avenir devait maintenant n'appartenir qu'aux nuisibles.
Si nous ne voulons pas que nos enfants meurent de faim, nous devons appliquer des dés maintenant des sanctions économiques contres les pays qui laissent faire ces compagnies nuisibles qui veulent à tout prix brevet le vivant.
Chaque contamination accidentelle par les OGM devrait être lourdement sanctionnée par une amende de plusieurs milliards d'Euro, et payée par le fabriquant d'OGM.
Voila ce que nous sommes en droit d'attendre de Bruxelles.
a écrit le 24/04/2015 à 15:18 :
On me censure c'est triste décidément les lobbys sont partout et maintenant ils gangrènent la presse
a écrit le 24/04/2015 à 15:16 :
Scandaleux!!!
a écrit le 24/04/2015 à 15:15 :
Enfin!
Les Khmers Verts reculent.
Non à l'obscurantisme et au mensonges.
a écrit le 24/04/2015 à 14:50 :
Avez-vous remarqué que depuis peu de temps tout s'accélère en Europe: TTIP, TAFTA, OGM??

La raison: SYRIZA.
Le temps est compté, il faut vite se dépêcher, toucher les pots de vin des lobbyistes, et voter les lois qui risquent de se voir bloquées. D'ailleurs, de plus en plus d'européens (de dirigeants et autres élu au parlement européen ou à la commission) font mine de douter du TAFTA et TTIP. La raison ? Et bien tout simplement parce que tout accord e la commission en la matière DEVRA (suivant les statuts de l’UE et de l’accord en question) être approuvé par les 28 membres de l’UE. Soit via leur parlement, soit via des référendums pour certains pays. Un tel projet ne sera jamais accepté en Grèce par un gouvernement gaucho/Ecolo qu’est Syriza. D’où inutile d’investir plus de temps sur quelque chose qui risque d’échouer, autant, pour des raisons politiques, se montrer contre, se disent beaucoup qui étaient pourtant prêt à l’accepter.
a écrit le 24/04/2015 à 14:48 :
EUROPE !! elle serait bien initié de prendre exemple sur l AUSTRALIE
a écrit le 24/04/2015 à 14:37 :
on aimera ou pas mais Voila ce qui nous attend en cas de traite transatlantique de libre echange ...
a écrit le 24/04/2015 à 14:37 :
Et si on boycotait les produits non seulement OGM, mais aussi tout ceux qui ne sont pas naturels et bio.

Ca fait depuis 2000 (15 ans donc) que je n'achète plus que du Bio. Rare sont les fois où je ne mange pas bio.

C'est clair que Bio coûte plus cher, mais il faut savoir mettre les priorités.
Réponse de le 28/04/2015 à 23:00 :
Faux, le bio ne coûte pas plus cher, les produits industriels ne contiennent plus ou presque plus de nutriments: 100 fois moins de vitamine dans une pomme pesticide que dans une pomme bio et il n'y a pas une différence de cent entre les deux...
LE BIO COUTE MOINS CHER....
a écrit le 24/04/2015 à 14:34 :
Les institutions européennes sont devenues le centre névralgique de la corruption en Europe.
Ce sont de fait toujours les lobbies industriels et financiers qui emportent les décisions.
a écrit le 23/04/2015 à 14:48 :
Le lobby vert devra bien finir par céder. Si l’Europe est en position de faiblesse, c’est qu’elle a arrêté la recherche dans les OGM.
La démocratie ? Oui, commençons par sortir les Européens de l’ignorance au lieu de laisser le lobby vert dire n’importe quoi.
Amusant une expression de l’article : industrie agricole, cela s’appelle l’agriculture.
Si les études concluent à l’innocuité, que demander d’autre? Motifs légitimes : la peur des Verts ?
Réponse de le 24/04/2015 à 20:52 :
Les études qui concluent à l'innocuité sont faites par les fabricants eux mêmes. Ces études sont très volumineuses. Les organismes qui vérifient ces études n'ont ni le temps ni les moyens techniques suffisants pour les éplucher en profondeur et pour refaire les tests. De plus ces organismes (c'est le même problème pour les médicament et les pesticides) sont littéralement infestés "d'experts" en liens économiques étroits et en conflits d'intérêt avec les fabricants.
Par ailleurs, les fabricants n'hésitent pas à lancer des campagnes de presses diffamatoires contre les chercheurs indépendants qui mettent en cause leurs produits et à faire pression pour qu'ils perdent leurs emplois.
En ce moment même l'arrosage abondant (et même de plus en plus abondant puisque les plantes deviennent résistantes) de Roundup cause des morts, des malformations et des retards de développement dans les populations rurales d'Amérique du Sud. Les terres étant gorgées de Roundup, il n'est plus possible de revenir à des cultures non "Roundup ready" (modifiées génétiquement pour résister au Roundup). Les agriculteurs sont durablement piégés par Monsanto.
Aux USA des surfaces importantes sont envahies d'herbes devenues résistances au Roundup (ce qui montre au passage qu'il y a une transmission des génes modifiées entre les espèces) et sont devenues impropres à la culture.
Au Canada la filière du colza bio a été anéantie par le colza transgénique puisque des graines de colza transgénique ont colonisé tout l'espace agricole.
Les études de toxicité du Roundup sont faites sur la seule molécule active de ce désherbant (glyphosate). Or le Roundup contient d'autres molécules pour augmenter la pénétration du glyphosate. Monsanto a obtenu la confidentialité sur la composition complète du Roundup et du même coup la confidentialité sur les études de toxicité de ce produit.
a écrit le 23/04/2015 à 12:55 :
Cet acharnement ne peut signifier qu'une chose : qui est corrompu au sein de la commission ? car ne soyons naïf, laisser penser que les US "pourraient" bannir l'utilisation des OGM alors que ce secteur brasse des milliards de dollar, c'est juste nous prendre pour des idiots... A quand une commission d’enquête implacable sur chacun des membres de cette commission ?
a écrit le 23/04/2015 à 9:39 :
On a rarement vu autant d'acharnement de la part de la "junte européenne" pour faire passer un projet. Certains pays font sortir les OGM par la porte et l’UE les fait rentrer par la fenêtre, puis par le vélux, puis par la chatière, puis par le trou de la serrure. Le tout c'est que ça rentre. Incroyable! Ce serait comique si ce n'était pas si grave car il en va de la santé publique. Encore un truc étonnant: chaque étude anti-OGM est accusée de ne pas apporter de preuves tangibles quant à leur danger. Par contre chaque étude pro-OGM est encensée puis validée comme étant très crédible. Ca laisse juste supposer les sommes colossales d’argent qu’il y a à gagner avec les OGM.
a écrit le 23/04/2015 à 8:03 :
Bruxelles etant partiellement corrompue (europe du sud avec quelques uns d europe du nord) Monsanto arrivera à ses fins....nous à notre fin de vie ...empoisonnés et ruinés par l europe...bel avenir
Réponse de le 23/04/2015 à 10:21 :
La confédération paysanne arrive à nous faire croire qu'elle produit de la qualité alors que ses adhérents sont incapables de faire des contrôles pertinents...
On est complètement manipulés!
a écrit le 23/04/2015 à 7:08 :
Ouvrir un pays voire même un endroit à ciel ouvert pour des cultures OGM est ouvrir la boîte de Pandore: risque de contamination des campagnes avoisinantes, n'est ce pas?
Donc à quand le passage à une action offensive plutôt que défensive consistant à interdire toute importation de denrées alimentaires contenant des ingrédients avec origine OGM?
Réponse de le 23/04/2015 à 12:58 :
Normal : ce dont personne ne se rend vraiment compte, c'est que le 1ier danger des OGM, ce n'est pas le risque biologique (au demeurant peut-être fort réel), mais le risque ÉCONOMIQUE ! Un OGM, ça a forcément un "propriétaire", que vous êtes obligé de payer, ... même si votre champ bio a été contaminé "malencontreusement" par un voisin. Quand les OGM seront répandus partout, les quelques semenciers se partageant le marché auront autant de pouvoir que les GAFA (on en est d'ailleurs pas loin !).
a écrit le 22/04/2015 à 23:48 :
Pour faire du dollar, les entreprises américaines et leurs vassaux anglais, espagnols et néerlandais sont prêts à tout pour nous faire "bouffer" de force leurs OGM dont on ne veut pas.On n'en veut pas, on n'en veut pas. Ca devrait être clair. L'UE est complice, qu'elle ne s'étonne pas alors que plus grand monde ne veut de cette Europe anti-démocratique, ce dont profite ... le FN. Paradoxe!
Les OGM, c'est la perte de la bio diversité, la privatisation du vivant, la famine assurée, la mort de l'humanité.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :