PSA lance son augmentation de capital qui doit permettre sa survie

 |   |  504  mots
Le dernier petit crossover Citroën présenté au salon de Pékin
Le dernier petit "crossover" Citroën présenté au salon de Pékin (Crédits : DR)
L'augmentation de capital de 3 milliards d'euros est lancée. Le chinois Dongfeng, l'Etat français et la famille Peugeot auront 14,1% de PSA à l'issue de l'opération.

PSA Peugeot Citroën annonce le lancement de sa vitale augmentation de capital, pour 3 milliards d'euros. Cette opération a été "saluée" par une... chute de près de 8% du cours ce matin à la bourse de Paris. Une première tranche, réservée à l'Etat français et au partenaire chinois Dongfeng, d'un montant de 1,048 milliard d'euros, sera réalisée ce mardi, affirme un communiqué du groupe. La deuxième tranche, avec maintien du droit préférentiel de souscription et d'un montant de 1,953 milliard, sera ouverte au public du 2 au 14 mai inclus, en France.

"L'opération sera réalisée avec maintien du droit préférentiel de souscription et entraînera la création de 288.506.351 actions nouvelles au prix unitaire de 6,77 euros", précise le constructeur français.

L'opération s'effectuera donc avec une importante décote par rapport au dernier cours de bourse (13,04 euros lundi soir.) Pour compenser l'effet dilutif de l'opération, chaque actionnaire de PSA recevra un droit de souscription préférentiel pour chaque action déjà détenue. Douze de ces droits permettent d'acheter sept actions nouvelles.

276 millions chacun

L'Etat et Dongfeng prendront part chacun à hauteur de 276 millions d'euros et la famille Peugeot à hauteur de 142 millions.

"A l'issue de l'opération, Dongfeng Motor Group, SOGEPA (qui représente l'Etat, ndlr) et FFP-EPF (qui représentent la famille Peugeot, ndlr) détiendront chacun une participation de 14,1% du capital de PSA Peugeot Citroën", selon le communiqué.

La famille fondatrice Peugeot est aujourd'hui actionnaire à hauteur de 25,4% du capital et 38,1% des droits de vote.

Cette augmentation de capital pourrait par la suite être portée à 3,8 milliards courant mai à travers le jeu des bons de souscription d'actions. La composition du conseil de surveillance est revue Louis Gallois, homme de confiance de l'Etat actionnaire, remplacera en effet Thierry Peugeot à sa tête. Une vraie révolution au sein du groupe. Le constructeur chinois sera représenté au conseil par son propre président, Xu Ping, et son directeur général adjoint Liu Weidong.

L'augmentation de capital et les changements au sein du conseil de surveillance parachèveront le grand chamboulement du groupe automobile tricolore, qui vient de porter à la tête de son directoire Carlos Tavares, l'ex-bras droit de Carlos Ghosn chez Renault.

"Une véritable culture du résultat"

Si les conditions sont réunies pour la relance de la firme automobile française, celle-ci sera longue et périlleuse. Le nouveau patron opérationnel de PSA Peugeot Citroën a martelé une vendredi dernier, lors de l'assemblée générale des actionnaires, les grandes lignes de son plan "Back in the race" (de retour dans la course), qui doit permettre au constructeur en crise, lequel a cumulé plus de 7 milliards d'euros de pertes en 2012 et 2013, de dégager un flux de trésorerie opérationnel... "au plus tard d'ici à 2016". Le groupe français vise officiellement une "marge opérationnelle de 2%" pour sa division automobile... "à l'horizon 2018", avec un "objectif de 5% lors du prochain plan à moyen terme, 2019-2023".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/04/2014 à 16:32 :
Si les gouvernements successifs n'avaient pas fait fuir nombre de petits épargnants de la bourse....
Réponse de le 30/04/2014 à 8:08 :
Ouais c'est vrai ça ! S'il n'y a plus de pigeons à rincer en bourse, que vont devenir les banksters ? Ben ils vont devoir se servir directement sur les comptes !
Réponse de le 02/05/2014 à 3:14 :
@anonyme

Vous êtes encore loin du compte, c'est le cas de le dire. Si les particuliers n'investissent pas avec leur épargne, ce sont les banquiers qui le font à leur place avec leurs avoirs en toute discrétion car un client de banque ne détient en réalité qu'une créance de banque... équivalent à des obligations à rendement nul pour un compte courant!
a écrit le 29/04/2014 à 16:03 :
PSA a les meilleurs modèles au monde dans leur segment: 308, 3008, C4 Picasso etc... Tout est au top, les ventes décollent partout. Les investissements des dernières années paient; car ce n'est pas une augmentation de capital qui fait vendre, mais les modèles, et ces modèles sont enfin sur le marché. (DS arrive en Chine avec des beaux modèles)
Réponse de le 29/04/2014 à 16:12 :
Jean, votre avis n'est hélas pas partagé par les clients mondiaux. Sinon, PSA ne serait pas en surcapacités avec des usines européennes tournant globalement au ralenti. Vous avez beau dire que tout est formidable, PSA est au bord de gouffre. Souhaitons-lui de réussir...
Réponse de le 29/04/2014 à 17:59 :
308 élu meilleure voiture, C4 Picasso, sur le podium et récompenses à la pelle (allez voir les récompenses sur le site allemand de Citroen. 2008 des récompenses à la pelle, etc.. PSA +30% en Chine, +8% en Europe etc.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :