Shanghai Auto Show : Volkswagen mise sur l'écologique pour rester en centre-ville

 |   |  514  mots
C'est sur les hybrides rechargeables que le géant allemand a mis le turbo puisqu'il n'est pas dépendant de lourdes infrastructures.
C'est sur les hybrides rechargeables que le géant allemand a mis le turbo puisqu'il n'est pas dépendant de lourdes infrastructures. (Crédits : REUTERS/Aly Song)
Le constructeur allemand a présenté lundi au salon de l'automobile de Shanghai un plan produit très axé sur des motorisations électriques ou hybrides rechargeables. Il s'agit d'échapper aux restrictions d'immatriculations imposées dans les grands métropoles chinoises dont le préjudice sur le marché pourrait s'élever à plusieurs millions d'immatriculations par an.

Volkswagen ne veut pas quitter le centre-ville ! C'est en gros le message déployé par le groupe à l'occasion du salon automobile de Shanghai qui a ouvert lundi 20 avril. Le constructeur automobile allemand a décidé de miser toute sa communication autour d'une batterie de nouveaux modèles tournés vers le tout-électrique ou l'hybride rechargeable. Pas moins de quinze modèles sont prévus pour répondre à l'urgence sanitaire de certaines métropoles asphyxiées par un trafic automobile saturé.

Une quinzaine de modèles programmés

Le groupe proposait déjà la Volkswagen e-Up depuis fin 2013, puis l'e-Golf (début 2014), deux voitures totalement électriques. Mais, c'est sur les hybrides rechargeables que le géant allemand a mis le turbo puisqu'il n'est pas dépendant de lourdes infrastructures.

Ainsi, depuis quelques mois, la Golf GTE est commercialisée. On attend désormais une Passat GTE, et côté Audi, le nouveau Q7 présenté à Détroit en début d'année aura une version e-tron, toute comme l'A3 et l'A6L en 2016. Même les voitures de sport seront équipées : la Porsche Cayenne et la Panamera. À Shanghai, c'est un nouveau modèle, la C Coupé GTE, qui a été présenté.

Un manque-à-gagner de 4 à 5 millions d'immatriculations par an

Autrement dit, la firme de Wolfsburg a décidé de sortir l'artillerie lourde. Évidemment, cette communication est assortie d'éléments de langage sur l'esprit de responsabilité, et la nécessité d'une croissance soutenable. Mais il existe une autre réalité, plus économique, qui n'a pas échappé à la direction du groupe.

     | Lire Pékin aussi se met à la circulation alternée

Aujourd'hui, la situation environnementale en Chine est telle que certaines municipalités ont décidé d'imposer des quotas de livraisons automobiles. Elles sont huit métropoles à avoir ainsi restreint le marché, dont Pékin et Shanghai. Hadi Zablit, directeur associé au Boston Consulting Group, estime qu'en 2020, il pourrait y avoir une cinquantaine de villes contraintes d'imposer des quotas. "À cet horizon, on estime que l'impact sur le marché sera de 4 à 5 millions de voitures par an", explique à La Tribune, Hadi Zablit.

Les restrictions risquent de s'amplifier

Et rien ne dit que le phénomène va s'arrêter là. La ville de Pékin par exemple avait plafonné le nombre d'immatriculations à 240.000 unités par an avant de passer à 150.000 voitures par an. Le gouvernement a, par ailleurs, mis en place des dispositifs permettant d'inciter à l'achat de voitures. Une prime de 6.000 euros est ainsi offerte pour tout achat d'une voiture électrique, qui peut être assortie d'une rallonge régionale portant la prime à 10.000 euros. En outre, l'acheteur sera exonéré des frais d'immatriculations dont le prix atteint les 6.000 euros.

Pour les concessionnaires, il devenu très compliqué de remplir les carnets de commandes. Il faut absolument incorporer dans le catalogue des voitures électriques ou hybrides qui, elles, ne sont pas visées par les restrictions. Avec cette batterie de nouveaux modèles, Volkswagen veut croire qu'il saura s'accaparer une partie de ce marché, sur lequel le constructeur espère trouver de meilleures marges et une concurrence moindre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :