Fin de la voiture thermique : Paris veut freiner les ambitions de Bruxelles

Emmanuel Macron a reçu ce lundi la filière automobile qui appelle à l’aide pour financer sa transition écologique. Le gouvernement prépare un plan pour la fin de l'été. La réunion a aussi permis de confirmer la position de la France qui défend une transition plus lente que celle qui sera proposée par l'UE sur la fin des moteurs à essence.

3 mn

La France va continuer à promouvoir les hybrides rechargeables, a indiqué l'Elysée à l'issue d'une réunion avec la filière automobile.
La France va continuer à promouvoir les hybrides rechargeables, a indiqué l'Elysée à l'issue d'une réunion avec la filière automobile. (Crédits : Shutterstock)

A deux jours des propositions de la Commission européenne pour une nouvelle réglementation du secteur automobile, Emmanuel Macron a reçu ce lundi les représentants de la filière. Renault, Stellantis (Peugeot-Fiat) et Toyota, les équipementiers, partenaires sociaux et représentants des filières étaient autour de la table. La France continuera à promouvoir les hybrides rechargeables face à la probable proposition européenne d'interdiction des moteurs thermiques, catégorie dans laquelle font partie les voitures hybrides, a indiqué l'Elysée à l'issue de cette réunion.

La Commission européenne s'apprête en effet à donner un coup d'accélérateur au processus de décarbonation de l'industrie automobile, et envisage la suppression complète des émissions automobiles à partir de 2035, selon plusieurs sources. Les véhicules électriques deviendraient ainsi les seuls autorisés sur le marché du neuf.

Lire aussi 4 mnFin de la voiture thermique : l'histoire s'accélère en Europe

"Un objectif réaliste"

Mais la France ne voit pas les choses du même œil et opte de son côté pour une transition plus lente. "Les hybrides rechargeables sont une bonne solution de transition, il faut qu'ils soient une option de transition dans la durée", a indiqué l'Elysée. "On n'a pas acté la fin du moteur thermique en 2035, ça fermerait la porte à l'hybride également".

Pour 2030, le gouvernement français et la filière militent pour "un objectif réaliste", "autour de 55% de baisse des émissions maximum", soit moins que ce que devrait proposer la Commission européenne.

Le gouvernement prépare d'ailleurs dans ce sens, pour la fin de l'été, un plan d'investissements pour soutenir la transition du marché automobile, selon l'Elysée, un an après la mise en œuvre d'un plan de relance de la filière en mai 2020, doté de huit milliards d'euros. Une "cartographie détaillée de l'impact de cette transition et des moyens de l'Etat qui peuvent être mis en place", filière par filière, doit également être présentée au Premier ministre.

17 milliards d'euros

La Plateforme automobile (PFA), qui représente la filière, estime à 17 milliards d'euros l'enveloppe nécessaire pour localiser en France "dans les cinq ans les technologies clés de l'automobile du 21ème siècle". La plateforme estime à 30% le niveau d'aide publique requis. PFA, qui se fonde sur un rapport du cabinet McKinsey, indique par ailleurs que 6,6 milliards d'euros devront être débloqués pour être investis dans l'installation de bornes de recharges publiques, nécessaires pour les deux millions de véhicules électriques attendus en 2025.

Dans un marché globalement en recul à cause de la pandémie de Covid-19, les voitures électriques progressent fortement depuis 2020. Elles ont représenté près de 8% des immatriculations en Europe de l'Ouest sur les cinq premiers mois de l'année, soit 356.000 véhicules, "plus que sur l'ensemble de l'année 2019", selon l'analyste allemand Matthias Schmidt. Plusieurs groupes automobiles ont déjà annoncé le retrait progressif des moteurs à combustion de leurs gammes, à l'image de Volkswagen, Volvo (2030) ou Jaguar (2025).

Lire aussi 5 mnVoiture électrique : Stellantis casse sa tirelire pour rester dans une course qui s'accélère

(Avec AFP)

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 03/09/2021 à 22:08
Signaler
Défendre le moteur thermique alors que celui-ci a déjà épuisé tout son potentiel d'amélioration en terme de consommation et donc d'émission de CO2 n'a de sens qu'avec la perspective d'un remplacement des carburants fossiles issus du pétrole par des c...

à écrit le 13/07/2021 à 14:03
Signaler
C'est pour dire où ils en sont à Bruxelles ! Au niveau zéro de la pensée. Le néolibéralisme est leur religion et leur dieu le pognon.

à écrit le 13/07/2021 à 12:15
Signaler
C''est interessent comment les voitures allemandes avec des moteurs V12 ou V8 passent les test ecolo mais une Clio 3 cylindre 80 chevaux est dangereuse pour l'ecolo?

à écrit le 13/07/2021 à 10:52
Signaler
Avant de fermer la production de véhicules thermiques, commençons par un grand plan pour donner aux hlm et autres copropriétés l’accès au haut débit en ampérage. Pour l’instant la borne de rechargement rapide dans les garages est limitée aux immeubl...

à écrit le 13/07/2021 à 8:25
Signaler
Vu le niveau de production sur notre territoire des producteurs soit disant français, ça ne changera pas grand chose. Et puis les combats d'arrière garde ne mènent à rien si ce n'est perte de temps et d'argent.

à écrit le 13/07/2021 à 2:41
Signaler
Les vehicules HB sont de veritables machines a polluer. Un thermique classique respecte plus les reelles normes.

le 13/07/2021 à 11:21
Signaler
Sur quelles études d impacts vous appuyez vous pour affirmer cela … quelles sont vos sources ? Sinon c est du blabla stérile et inaudible

le 13/07/2021 à 11:21
Signaler
Sur quelles études d impacts vous appuyez vous pour affirmer cela … quelles sont vos sources ? Sinon c est du blabla stérile et inaudible

à écrit le 12/07/2021 à 19:35
Signaler
Avec les dirigeants européens, on vit dans un monde de bisounours, où il n'y a plus de pollution. Dommage que ça ne corresponde pas du tout à la réalité des choses

à écrit le 12/07/2021 à 19:31
Signaler
VW annonce la fin de ses voitures à moteur thermique pour 2030 et le gouvernement Français, toujours en retard d'une génération, pense à 2035. Soucieux de protéger les intérêts des riches actionnaires, Il ne réalise pas que les citoyens consommateurs...

le 13/07/2021 à 4:00
Signaler
Fin des moteurs thermiques en 2030, mais en 2030 plus de la moitié de l’électricité allemande der encore faite avec du charbon, du pétrole ou du gaz. L'Allemagne a programmé la fin du charbon en 2038, mais n'a pas annoncé de date pour le pétrole en e...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.