Scandale Volkswagen : les autorités américaines rejettent le plan de remise aux normes

 |   |  246  mots
Matthias Müller, nouveau patron de Volkswagen, doit faire de nouvelles propositions aux autorités américaines.
Matthias Müller, nouveau patron de Volkswagen, doit faire de nouvelles propositions aux autorités américaines. (Crédits : © Shailesh Andrade / Reuters)
Les autorités américaines ont jugé que les propositions du constructeur automobile allemand étaient insuffisantes pour réparer les conséquences de l'affaire des moteurs truqués, notamment concernant "la performance des véhicules, les émissions et la sécurité".

Les autorités américaines ont estimé mardi que le plan proposé par Volkswagen pour remettre aux normes certaines voitures diesel équipées de moteurs truqués aux Etats-Unis ne pouvait pas être approuvé en l'état.

L'agence californienne de protection de l'environnement (Carb), qui avait contribué à faire éclater le scandale aux Etats-Unis en septembre, a annoncé avoir "rejeté" les mesures qui lui avaient été soumises en novembre par le constructeur allemand et qui concernent les voitures de deux litres de cylindrée.

Un plan jugé insuffisant

"Le plan proposé contient des failles" et "ne répond pas de manière appropriée aux impacts plus généraux (des moteurs truqués, ndlr) sur la performance des véhicules, les émissions (de gaz) et la sécurité", indiqué l'agence californienne dans un communiqué.

Le groupe est sous le coup de plusieurs enquêtes aux Etats-Unis pour avoir équipé près de 600.000 de ses voitures dans le pays d'un logiciel faussant le résultat de tests anti-pollution.

L'agence fédérale de protection de l'environnement (EPA) a, elle, indiqué dans un communiqué distinct, convenir que le plan proposé par VW au Carb n'était pas "acceptable".

Nouvelles propositions attendues mercredi

Mercredi, le patron de Volkswagen, Matthias Müller doit présenter d'autres propositions à l'EPA lors d'une rencontre à Washington avec la chef de cette agence fédérale, Gina McCarthy. Volkswagen a avoué avoir installé des logiciels truqueurs dans 11 millions de voitures dans le monde.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/01/2016 à 19:47 :
Ces propositions sont "incomplètes, considérablement lacunaires et bien éloignées des prescriptions légales", a dit le CARB.

VW passe au tourniquet et force est d' observer que le truandage et la mauvaise qualité ont toujours un prix.
a écrit le 13/01/2016 à 16:17 :
Les chiffres parlent d' eux-même puisque la baisse des ventes Vw en 2015 est fixée, les français sanctionnant Vw à hauteur de 15 % sur le seul mois de décembre.. Mon seul étonnement serait de voir les états et les propriétaires ne pas poursuivre le constructeur comme le fait la Suède.. Les suédois seraient-ils le dernier peuple d' Europe encore libre ..?
a écrit le 13/01/2016 à 16:06 :
Cette historie est quand même zarbi, d'un côté on dit à Vw aux US peut mieux faire quand ici on s' étonne qu' il ait réglé le problème en un tourne mains et sans que les autorités disent amen, ça parait suspect tout de même...
a écrit le 13/01/2016 à 14:03 :
VOTRE ATTENTION.L'affaire VW illustre la guerre que livre les USA à l'EUROPE.Les US ne veullent pas de véhicules dièsel sur leur territoire.les GM et FORD n'ont pas de modèle US dièsel .VW 2 fois leader du marché mondial ,apres TOYOTA et GM incontesté pendant des décennies .GM a 32 millions de véhicule US à rappler pour pb qualité avec décès de client (info de Décembre 2014).Freinage, direction etc...défaillants après avoir fait faillite en 2009 .Du coté européen , rétropédalage de PEUGEOT qui vivait sur la mono culture dièsel de l'ancien directeur J CALVET ,lobbyiste avéré auprès de l'état Français et de L'EUROPE.Le FAP avec additif (urée)vanté au début de 2015 ,plus personne n'en fait la promotion car certe il réduit (sans suppression totale) les particules rejettées mais émet de l'AMONIAQUE ! qui comme le méthane ne se dégrade pas (au contraire du CO2)dans la nature mais ne cesse de s'accumuler .L'Espace 2015 de Renault en version diesel est 25fois plus polluant de NOX avec moteur chaud.Peugeot pour sa part abandonne la motortisation diesel hybride ! met en avant son moteur essence 3 cylindre et investit prioritairement sur le moteur essence hybride rechargeable , Renault fait de m^me .Du coté des autres constructeurs européens, plus aucun met en avant les motoristions dièsel tout en les laissant au catalogue (européen) pour les gros rouleurs et SANS ENFONCER VW car tous sont dans le m^me cas.
Réponse de le 13/01/2016 à 16:12 :
Laissez VW payer en paix, les tricheurs doivent payer le prix de leur tricherie un jour ou l' autre. VW s'est fait retrouver par la justice parce qu'il a triché, il est condamné parce qu'il a triché. Il est dénoncé par les européens qui étaient largement prévenus qu' il trichait pour passer les homologations et qui n'ont rien fait. VW seul a triché et avoué, et toutes vos contorsions n' y changeront rien, les Us lui administrent le juste prix de sa juste faute, rest in peace...!
a écrit le 13/01/2016 à 13:33 :
Mais il faudrait savoir ce que l'agence US entend par "répondre de manière appropriée aux impacts plus généraux (des moteurs truqués, ndlr) sur la performance des véhicules, les émissions (de gaz) et la sécurité".

On sait que les véhicules incriminés ne passaient pas les tests avant bidouillage. Qu'est ce qui les feraient devenir conforme? Une dégradation de 50% des performances? un changement total de motorisation? Rien du tout?

Dans tous ces cas de figure, en plus de l'amende légale qui promet d'être monstrueuse, les clients de VW lui feraient payer tellement cher la note, devant les tribunaux, que c'est l'existence du groupe qui est en péril.

Je trouve également un peu choquante l'attitude des dirigeants de VW, toujours arrogante en Europe, parce qu'ils n'y risquent pas une action en justice de masse.
a écrit le 13/01/2016 à 10:07 :
Les autorités américaines ont entièrement raison d'aller jusqu'au bout de leur logique, VOLKSWAGEN Gaz Auto, a triché ils doivent être mis devant leurs responsabilités on se demande par contre bi nce que font les autorités européennes...

Nous avons eu la cop21 afin de soit disant responsabiliser les gens aux excès de CO2, par contre nous attendons que les multinationales un jour soient capables de les assumer mais au lieu de cela l'europe, toujours d'une grande finesse sémantique, afin de réagir à cet immense scandale a... relevé les niveaux des normes de rejets de CO2; difficile de ne pas en rire.

A comparer avec les autorités japonaises qui après avoir subi la catastrophe de Fukushima ont relevé les niveaux des normes de radiation par cent actuellement.

Bref la dissimulation des faits devient une logique d'état.
a écrit le 13/01/2016 à 9:36 :
@ Madelon a écrit le 13/01/2016 à 8:18 :

En usage réel, tous les moteurs diésels européens dépassent allègrement les normes antipollution,

alors poursuivre VW aboutira à poursuivre Renault Nissan Peugeot et les autres ... tous frisent les murs et se font oublier tant que possible !!!
Réponse de le 13/01/2016 à 10:01 :
Vous avez d'étranges façons de vous rassurer...
Réponse de le 13/01/2016 à 11:15 :
Ceci est archi faux.
VW et ses marques (VW, Audi, Skoda et Seat) ont installé un logiciel de triche dans leurs moteurs afin de frauder les règles de pollution car ils n'avaient pas la technologie suffisante pour passer les normes sans cela.
C'est un groupe qui a tout misé sur le marketing et la corruption à grande échelle : de la presse avec des journalistes auto qui sont aux ordres en échange de voitures de prêts et surtout de dépenses publicitaires gigantesques. Corruption de l'ADAC et du TUV en allemagne, corruption des hommes politiques en Allemagne et surtout en Europe (de très loin le plus gros lobbyiste du secteur automobile à Bruxelles avec un budget 40 fois supérieur à Renault et PSA cumulés!!!). En fouillant un peu on trouvera sans peine des enveloppes donnés aux politiciens corrompus pour qu'ils ferment les yeux.
Tous les diesels dépassent les normes antipollution dans la vie réelle, mais ils doivent se conformer aux tests. Renault et PSA passent les tests sans triche alors que VW Group n'y parvient pas. Ils doivent donc tricher même pour passer les tests qui sont très en deçà de la vie réelle.
Par sa politique de triche et de corruption, VW et ses marques ont gagné énormément de parts de marché et de cash, et ont mis à genou la production française qui, elle, respecte les règles. Ils ont failli tuer PSA en trichant. Quel est le coût de cette triche pour l'emploi, pour la recherche en France? Les conséquences sont colossales et VW mérite une amende à la hauteur de la fraude. En Europe, ils ont tellement corrompu qu'ils ne risquent rien. Il faut donc espérer que les US fassent le boulot.
Réponse de le 13/01/2016 à 11:29 :
En l'occurrence, il ne s'agit pas de différences entre les émissions en test et en réel mais de logiciels truquant les valeurs pendant les tests. Ce n'est donc pas du tout la même chose, car les autres constructeurs ne sont a priori pas coupables, c'est le protocole du test qui est à modifier pour être proche de l'utilisation réelle.
a écrit le 13/01/2016 à 8:18 :
Et les européens avalent béatement celui que VW pastille a ses clients..!
Réponse de le 13/01/2016 à 17:54 :
Le tour de passe passe de Volkswagen sur l' Europe n' a pas encore réussi, attendez-vous à une suite.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :