Véronique Bédague prend la tête de Nexity, Myriam El Khomri la rejoint au conseil d'administration

 |  | 865 mots
Lecture 5 min.
Le bas-carbone est devenu notre cœur de business déclarait, en février dernier à La Tribune, Véronique Bédague, alors directrice générale déléguée.
"Le bas-carbone est devenu notre cœur de business" déclarait, en février dernier à "La Tribune", Véronique Bédague, alors directrice générale déléguée. (Crédits : ©E.LEGOUHY)
Renouant avec la dissociation entre présidence et direction générale, le groupe immobilier vient d'annoncer la nomination de Véronique Bédague au poste de directrice générale et d'administratrice à compter du 19 mai prochain. Nexity acte par ailleurs le départ de Julien Carmona pour la présidence du Crédit Mutuel Arkea.

Ça bouge chez Nexity. Après l'annonce du départ Julien Carmona pour la présidence du Crédit Mutuel Arkea, le groupe immobilier vient d'annoncer la dissociation des fonctions de président du conseil d'administration et de directeur général. Directrice générale déléguée chargée des activités de promotion depuis mars 2019, Véronique Bédague est promue directrice générale et administratrice.

| Lire aussi : "Le bas-carbone est devenu notre cœur de business" (Véronique Bédague, Nexity)

À l'issue de l'assemblée générale du 19 mai 2021, Alain Dinin, 70 ans « continuera à accompagner l'équipe de direction générale dans les grands choix stratégiques et d'allocations de ressources humaines et financières » sous sa double casquette de président du conseil d'administration et du comité stratégique et des investissements. La nouvelle directrice générale Véronique Bédague, 57 ans, « sera [elle] nommée pour un mandat de quatre ans », est-il précisé dans un communiqué de presse.

Sous réserve du vote des actionnaires, la limite d'âge statutaire applicable au président du conseil d'administration devrait effectivement être étendue à 75 ans, contre 72 ans aujourd'hui.

La RSE, "un axe clé de la stratégie"

En réalité, Nexity renoue avec la gouvernance instaurée en mai 2019 et interrompue avec la disparition du directeur général Jean-Philippe Ruggieri en avril 2020. Il y a deux ans, le co-fondateur Alain Dinin résumait ainsi le partage des tâches auprès de La Tribune : au président de « piloter la stratégie, les allocations de ressources, les missions sociétales » et au directeur général « de piloter, d'adapter et de projeter » en bonne intelligence avec les directeurs généraux délégués Frédéric Verdavaine (Client particulier) et Jean-Claude Bassien (Services).

| Lire aussi : « Nous ne pouvons pas être une entreprise qui gagne dans un monde qui perd » (Alain Dinin et Jean-Philippe Ruggieri, Nexity)

Dans la lignée de Jean-Philippe Ruggieri, qui voulait, en février 2020, « donner un élan plus fort » à la transition écologique, Véronique Bédague érige la stratégie bas-carbone en « cœur de business » et en « pilier fondateur de l'engagement RSE ». « Nexity est une entreprise engagée qui fait de sa RSE, de son utilité, sociale, un axe clé de sa stratégie », disait d'ailleurs Alain Dinin en mai 2019.

Myriam El Khomri administratrice

Dans le même temps, le conseil d'administration proposera, en assemblée générale, la nomination de Myriam El Khomri, actuellement directrice du pôle conseil de S2H, filiale du groupe Siaci-Saint-Honoré, autoproclamé « leader européen du conseil et du courtage en assurance ».

Reconnue « en matière de politique de la ville et de l'urbanisme, en matière de relations sociales et du travail et en matière de RSE », et désormais retirée de la vie publique, Myriam El Khomri a connu Véronique Bédague à la mairie de Paris et sous la présidence de François Hollande.

Quand la femme politique était adjointe de Bertrand Delanoë chargée de la protection de l'enfance et de la prévention spécialisée (2008-2011), puis de la prévention et de la sécurité (2011-2014), la future directrice générale de Nexity était secrétaire générale de la Ville (2008-2014), à la tête des 50.000 agents municipaux.

De la même manière que lorsque l'élue parisienne a été nommée secrétaire d'État à la Politique de la Ville (2014-2015), puis ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social (2015-2017), Véronique Bédague dirigeait le cabinet du Premier ministre Manuel Valls (2014-2016) à Matignon.

Entrée chez Nexity en mars 2017

Diplômée de Sciences-Po, de l'Essec et de l'ENA, la future directrice générale du groupe immobilier a commencé sa carrière professionnelle à la direction du Budget à Bercy, avec un crochet par Washington comme économiste au FMI. Avant d'être nommée conseillère technique du ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie Laurent Fabius et de la secrétaire d'État au Budget Florence Parly (l'actuelle ministre des Armées). Ou encore Ambassadrice déléguée aux investissements internationaux aux côtés de Muriel Pénicaud (ex-ministre du Travail), alors directrice générale de Business France.

Ce n'est qu'en mars 2017 que Véronique Bédague rejoint Nexity, d'abord comme secrétaire générale, puis comme présidente-directrice générale de Nexity Immobilier d'entreprise avant d'être nommée directrice générale déléguée en mars 2019.

Départ de Jacques Veyrat, arrivée du Crédit Mutuel Arkea au conseil

Dans le même temps, Myriam El Khomri remplacerait Jacques Veyrat, président-fondateur du fonds d'investissement spécialisé dans l'énergie Impala. Parallèlement, le conseil d'administration devra se prononcer sur le renouvellement du mandat de la femme d'affaires Soumia Belaidi-Malinbaum.

Malgré le départ de Julien Carmona pour cette société, Crédit Mutuel Arkéa devra, elle, désigner un représentant permanent au conseil d'administration afin de « renforcer le partenariat de long-terme entre les deux groupes », conclut Nexity.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/03/2021 à 16:12 :
Ô, merveille !
Combien de belles créatures vois je ici réunies !
Que l'humanité est admirable !
Ô splendide Nouveau Monde
Qui compte de pareils habitants !


(c'est pas passé en V.O.)
a écrit le 31/03/2021 à 15:49 :
Cela rassure les rentiers quand des politiques sont recasé après service rendue!
a écrit le 31/03/2021 à 15:37 :
Super les copains et copines sont recasés. L’entre soi et les réseaux sont à l’œuvre ! Et on s’étonne que les français votent pour les extrêmes ou s’abstiennent.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :