Total exploitera dès 2015 du pétrole de schiste en Sibérie

 |   |  234  mots
Le pétrole de schiste, comme le gaz de schiste, nécessite l'usage de la technique controversée de la fracturation hydraulique. (Photo : Reuters)
Le pétrole de schiste, comme le gaz de schiste, nécessite l'usage de la technique controversée de la fracturation hydraulique. (Photo : Reuters) (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La Russie disposerait d'importantes réserves de pétrole de schiste en Sibérie. Total et le groupe privé russe Loukoïl ont prévu d'investir entre 120 et 150 millions de dollars pendant deux ans dans des travaux d'explorations géologiques.

Le géant français Total et le groupe privé russe Loukoïl ont signé vendredi un accord sur la création d'une coentreprise pour exploiter du pétrole de schiste en Sibérie occidentale, a indiqué le groupe russe dans un communiqué.

Les deux groupes doivent investir entre 120 et 150 millions de dollars pendant deux ans dans les travaux d'exploration géologiques, a indiqué le PDG de Loukoïl Vaguit Alekperov, selon l'agence Itar-Tass. L'accord signé au Forum économique de Saint-Pétersbourg, prévoit que Loukoïl détiendra 51% de la coentreprise et Total 49%.

Le pétrole de schiste, comme le gaz de schiste, est une forme d'hydrocarbures non conventionnels, dont l'exploitation nécessite l'usage de la technique controversée de la fracturation hydraulique.

Vaste réserve sibérienne de pétrole 

Le quotidien britannique Financial Times avait rapporté en mars que les deux sociétés étaient en discussions sur ce projet. D'après le journal, la Russie disposerait en Sibérie occidentale des plus grandes réserves de pétrole de schiste de la planète, selon des estimations non vérifiées, faute de forages exploratoires.

La formation Bajenov, où la coentreprise effectuera ses explorations, détient des réserves estimées pour l'instant à 70 millions de tonnes de pétrole. Les premiers forages d'exploration sont prévus en 2015, ils portent sur une zone couvrant 2 700 km2 dans le district autonome des Khantys-Mansis.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/05/2014 à 16:02 :
En 2015 ? et la Troisième Guerre Mondiale entre l'UE, l'OTAN et la Russie et que devrait commencer dans les semaines à venir, vous l'avez oubliée ?
a écrit le 23/05/2014 à 15:27 :
Une preuve de plus que nos intérêts se situe plus du côté des russes que du côté des Etats-Unis qui ne pensent qu'à nous asservir, nous dominer et nous affaiblir!
Les russes ont besoin de nous comme partenaire industriel et comme acheteur de leurs ressources énergétiques.
Les USA ne nous voient que comme un marché pour leurs produits et des mercenaires pour exécuter leurs basses oeuvres d'ingérence terroriste. Et encore!! Des mercenaires "bénévoles"!
Réponse de le 23/05/2014 à 16:03 :
Les russes ont besoin de nous ? mdr.... allez, bonne pêche !....
Réponse de le 23/05/2014 à 17:22 :
Si les Chinois leur achètent leur pétrole et leur gaz, ça leur ira bien, les Russes seront heureux. Nous sommes des acheteurs comme les autres, pas de privilèges à attendre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :