Production nucléaire : et incognito, la Chine dépasse pour la première fois la France

En 2020, les réacteurs chinois ont produit 345 térawattheures, contre 335 pour le parc nucléaire français, affaibli par les chamboulements liés à la crise sanitaire. La Chine est ainsi devenue le deuxième producteur nucléaire mondial, derrière les Etats-Unis. Une information occultée par le problème survenu sur l'EPR de Taishan.

3 mn

La centrale de Taishan dans le sud de la Chine, en construction sur la photo, est composée de deux EPR, respectivement mis en service en décembre 2018 et en septembre 2019.
La centrale de Taishan dans le sud de la Chine, en construction sur la photo, est composée de deux EPR, respectivement mis en service en décembre 2018 et en septembre 2019. (Crédits : Reuters)

Alors que le monde du nucléaire est accaparé par le réacteur numéro 1 de Taishan situé dans le sud de la Chine, depuis que CNN a révélé le 14 juin un problème d'étanchéité au niveau des gaines des combustibles, une information majeure pour le secteur est passée inaperçue. Elle vient d'être repérée par L'Usine nouvelle. Dans une note publiée le 10 juin dernier, le World nuclear industry status report (WNISR) a indiqué que la production nucléaire chinoise avait dépassé celle de la France en 2020, une première.

La Chine se hisse ainsi à la seconde place mondiale des plus grands producteurs d'énergie nucléaire, mais reste loin derrière les Etats-Unis (près de 790 TWh). Pour établir ce classement, le WNISR explique avoir recoupé les données de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), de l'OCDE et des administrations respectives de l'énergie en Chine et en France.

Production nucléaire de la Chine

Evolution de la production nucléaire chinoise - Source AIE

Plus bas niveau français depuis 27 ans

Dans le détail, 49 réacteurs nucléaires ont produit 345 térawattheures (TWh) en Chine en 2020, tandis qu'un réacteur du parc était à l'arrêt. Sur la même période, les réacteurs tricolores ont produit légèrement plus de 335 TWh, "son plus bas niveau depuis 27 ans", souligne le rapport. Alors que la production nucléaire chinoise a augmenté de 5%, la production française, elle, a fléchi de 12%.

Production nucléaire française

Evolution de la production nucléaire française - source AIE

En France, la production nucléaire a été largement impactée par la crise sanitaire. Le confinement du printemps 2020 a, en effet, engendré de grands chamboulements sur le calendrier des opérations de maintenance des centrales nucléaires. Ce qui a conduit à une moins grande disponibilité des réacteurs.

Par ailleurs, l'année 2020 a été marquée par la fermeture des deux réacteurs de la centrale de Fessenheim, ce qui porte le parc nucléaire tricolore à 56 réacteurs au total, dont l'âge moyen est de 36 ans.

La croissance folle du nucléaire chinois

Là aussi, la tendance est à l'opposée en Chine. L'empire du Milieu a mis en service deux nouveaux réacteurs en 2020, et un réacteur supplémentaire a été raccordé au réseau électrique en mai dernier. L'âge moyen des installations du parc est de 8,5 ans. En quelques années, le parc nucléaire chinois s'est ainsi développé à toute vitesse, tiré par la volonté de sortir du charbon. Pour mémoire, en 2015, son parc nucléaire ne comptait que 25 réacteurs en exploitation.

Toutefois, contrairement à la France où 70% de la production d'électricité vient du nucléaire, l'atome ne représente encore qu'une toute petite part du mix électrique de la Chine. Les centrales nucléaires n'y ont contribué qu'à hauteur de 4,9 % environ, précise le rapport. L'éolien et le solaire se développent encore plus vite. Réunis, ils ont injecté 727 TWh sur le réseau en 2020, soit plus de deux fois plus que le nucléaire.

3 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 18/06/2021 à 9:20
Signaler
Il ne faut pas oublier que si la production nucléaire a été historiquement basse en 2020, c'est en raison de l'arrêt scandaleux des deux réacteurs en parfait état de Fessenheim ! Sans cela, 12 TWH auraient été produits en plus, et nous serions resté...

à écrit le 17/06/2021 à 17:33
Signaler
Berlin et Paris ont conclu un accord de principe pour le retour de déchets nucléaires en Allemagne d'ici 3 ans. Selon la loi française, les déchets nucléaires qui entrent en France, notamment pour y être traités à l'usine Orano de La Hague (Manche), ...

à écrit le 17/06/2021 à 9:50
Signaler
Si la Chine vous intéresse et si vous voulez mieux en connaître les réalités, il faut lire les quatre livres de Jean Tuan publiés chez C.L.C. Editions. Le premier "Mémoires chinoises" évoque la parcours de son père venue en France de Chine en 1929, l...

à écrit le 17/06/2021 à 2:07
Signaler
Aucune honte à avoir de se faire dépasser par un essaim de 1,41 milliards de chinois d'autant plus dans la production de déchets radioactifs que personne ne souhaite enterrer dans son jardin. Encore vendre des armes biologiques à Wuhan et des ar...

à écrit le 16/06/2021 à 21:07
Signaler
Il y a déjà longtemps qu'ils 'ous ont dépassé dans l' eolien et le solaire sans que cela ait fait le moindre entrefilet dans le dernier des canards de province.... Mais avec notre retard dans les renouvelables c'était nettement plus facile que pour l...

à écrit le 16/06/2021 à 21:06
Signaler
345 Terawattheures et une centrale qui "fuit" avant d'autres soucis ...Tchernobyl, Fukushima, Three Miles Island, le spectre de l'accident nucléaire rode toujours quelque part. La Chine semble être bien en place sur la liste.

le 19/06/2021 à 14:53
Signaler
L'EPR des anglais à Hinkley point sera construit par EDF et les chinois (CGN et CNNC). C'est à coté. Quand ça va fuir, ça nous fera nettement moins rire. A moins qu'ils (les politiques) nous ressortent encore le coup de la frontière !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.