Acier : l'Allemagne furieuse des droits anti-dumping des Etats-Unis

Le département américain au Commerce va imposer des taxes allant de 3,62% à 148,02% aux importations d'acier des sidérurgistes d'Autriche, de Belgique, de France, d'Allemagne, d'Italie, du Japon, de Corée du Sud et de Taiwan.

3 mn

Du côté de chez le sidérurgiste allemand Salzgitter (photo), on juge incompréhensibles la décision et la hauteur des amendes douanières sur nos produits.
Du côté de chez le sidérurgiste allemand Salzgitter (photo), on juge "incompréhensibles la décision et la hauteur des amendes douanières sur nos produits". (Crédits : Reuters)

Le ministre allemand des Affaires étrangères Sigmar Gabriel a fait part vendredi de sa "grande incompréhension" face à une procédure anti-dumping lancée aux Etats-Unis contre des sidérurgistes, dont deux allemands, qualifiée d'"étape dangereuse". "Je ne peux que prendre connaissance avec une grande incompréhension de la décision du ministère américain de l'économie d'une procédure anti-dumping contre Salzgitter et Dillinger Hütte", a-t-il déclaré. Sa collègue de l'Economie, Brigitte Zypries, a elle indiqué "se faire du souci".

Une procédure engagée en avril 2016

Le département américain au Commerce a communiqué jeudi dans un communiqué la fixation finale de droits anti-dumping décidés pour des sidérurgistes d'Autriche, de Belgique, de France, d'Allemagne, d'Italie, du Japon, de Corée du Sud et de Taiwan, allant de 3,62% à 148,02%. Il s'agit en fait d'une nouvelle étape dans une procédure engagée en avril 2016, donc lors de l'administration américaine de Barack Obama, à la suite d'une plainte des sidérurgistes ArcelorMittal, SSAB et Nucor. Les droits douaniers déjà instaurés en novembre et confirmés ou modifiés jeudi deviendront définitifs que s'ils sont approuvés par une commission américaine, devant se prononcer d'ici mai.

"Une étape dangereuse"

Si les Etats-Unis maintiennent qu'il y a bien concurrence déloyale sur les prix vis-à-vis des producteurs américains, les sidérurgistes européens et autres visés auront bien à payer des tarifs plus élevés pour leurs exportations dans le pays. Si la commission considérait que ce n'était finalement pas ou plus le cas, ces droits douaniers seraient levés. "Malgré nos interventions et celles de l'Union européenne, le ministère américain a appliqué des méthodes de calcul contraires aux règles de l'OMC dans le but de porter préjudice aux concurrents américains de l'industrie sidérurgique", accuse Sigmar Gabriel. Le ministre allemand voit là "une étape dangereuse". "Nous, Européens, ne pouvons accepter cela. L'Union européenne doit maintenant étudier si elle dépose plainte auprès de l'Organisation mondiale du Commerce", a-t-il ajouté.

Chantre du protectionnisme

Du côté de chez Salzgitter, on juge "incompréhensibles la décision et la hauteur des amendes douanières sur nos produits". "Le groupe Dillinger a déjà ajusté ses livraisons au marché américain depuis l'annonce de ces amendes. Au vu des droits prononcés et sous réserve de la décision finale, Dillinger va examiner comment pouvoir servir ses clients aux Etats-Unis à l'avenir", a pour sa part indiqué vendredi à l'AFP l'autre sidérurgiste allemand concerné.

Chantre du protectionnisme, Donald Trump semble vouloir donner corps à ses promesses de ramener les emplois industriels aux Etats-Unis, si besoin en imposant des taxes plus élevées sur les biens importés, un projet qui va à contre-courant du consensus de ces dernières décennies sur le libre-échange.

Avant de prendre ses fonctions de secrétaire d'Etat américain au Commerce, Wilbur Ross a démissionné début mars de son poste d'administrateur du géant de l'acier ArcelorMittal, basé au Luxembourg.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 17
à écrit le 02/04/2017 à 20:52
Signaler
Nous devons aussi refaire nos calcule, et sur les secteurs industriels ou nous ne somme pas concurenceiel imposer une taxe supplémentaires ( recipricitee) ... Comme cela nous protégerons certain secteur de nos économie.... Ensuite pour notre aciers...

à écrit le 02/04/2017 à 8:30
Signaler
... il est OU mon post , il est OU ? Ha bon ! ... CENSURE ??? .... noooooooooon ... comme au Figaro ?

à écrit le 02/04/2017 à 1:09
Signaler
Encore une bonne nouvelle. Cela nous permettra enfin de nous retrouver chez nous plutôt que d'être une colonie us. Si cela n'est pas un faque lancé aux foules, bien sûr.

à écrit le 01/04/2017 à 12:22
Signaler
Grace aux lobbyistes atlantistes, il y a fort a parier que les USA ne risquent aucune représailles sérieuses, et c'est confiant de leur supports européens qu'ils appliquent ces taux de douanes sans frémir aux coassements des vierges effarouchées euro...

le 01/04/2017 à 19:05
Signaler
Vous lisez trop les médias de propagande de l'ex-urss gérée par l'ex FSB Poutine à savoir Sputnik ou Russia Today ! L'Union européenne a bien infligé une amende de 13 milliards d'euros à Apple entre bien d'autres et son solde commercial à l'égard des...

à écrit le 01/04/2017 à 8:12
Signaler
... et la réponse du berger au protectionnisme yankee sera ...... ? Ha bo, c'est tout ??? ......... comme d'habi-tu -u - de !

à écrit le 01/04/2017 à 7:24
Signaler
Je pense qu'il va vite reculer quand il se rendra compte que le monde est contre lui...déjanté arrêtons de consommer américain!!! il veut sa revanche comme son traiter avec bœufs au hormones etc à été refuser...ben dit donc...vite que les années pass...

à écrit le 31/03/2017 à 22:20
Signaler
Les Etats-Unis importent plus d'Europe qui est leur principal partenaire avec le Canada, qu'ils n'exportent en Europe qui est toutefois un des leurs principaux partenaires. La balance commerciale est en faveur de l'Europe. Cà démontre bien que Marine...

le 01/04/2017 à 2:47
Signaler
On a un poids uniquement lorsque nous avons des biens, des services, des savoir-faire ou des savoir-être qui intéressent les autres. Lorsque ce n'est pas le cas, que nous soyons puissant ou pas ne change rien : si l'intérêt est limité, l'autre fait c...

le 01/04/2017 à 10:00
Signaler
@non c'est faux Si notre acier n' intéressait pas les américains, il ne se vendrait pas aux usa et donc il n'y aurait besoin pas de barrières protectionnistes ...

à écrit le 31/03/2017 à 19:41
Signaler
Tres bien, il me semble important de refaire les calculs sur les importations américaines vers le vieux continent.... Histoire de taxer cette concurance déloyale.... Toute à un prix , meme le protectionnisme.... Ensuite je propose au pays pénaliser p...

à écrit le 31/03/2017 à 19:06
Signaler
pourquoi deposer une plainte eux ne se gene pas trump a tout compris pauvre europe

le 02/04/2017 à 20:53
Signaler
Pour les plainte cela est totallement inutile,l'OMC est au ordre des USA...

à écrit le 31/03/2017 à 17:56
Signaler
le yank n'est pas competitif sur l'acier, il veut donc de la protection, la ou il est competitif, tt le monde doit ouvrir ses frontieres c'est le fils d'un politicien yank qui m'avait dit ca il faut que l'europe regarde ou elle n'est pas competitiv...

à écrit le 31/03/2017 à 17:32
Signaler
"Chantre du protectionnisme, Donald Trump semble vouloir donner corps à ses promesses de ramener les emplois industriels aux Etats-Unis, si besoin en imposant des taxes plus élevées sur les biens importés, un projet qui va à contre-courant du consens...

le 31/03/2017 à 18:13
Signaler
Ha d'accord, vous êtes pour tromp. Et en France, pour qui..?? (notes, j'ai un méga-doute)

le 02/04/2017 à 11:32
Signaler
Vu qu'il n'y a absolument rien dans votre commentaire qui ressemble à une volonté de débattre ou qui osit en relation avec le sujet je signale bien entendu votre trollage. La pensée binaire c'est vraiment mauvais pour la réflexion, évoluez un peu...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.