Affaire Casino : Google poursuivi pour démasquer un imposteur sur gmail

 |   |  288  mots
(Crédits : STEPHANE MAHE)
La société d'analyse financière Muddy Waters a demandé mercredi à la justice américaine de contraindre Google à l'aider à identifier une personne ayant utilisé de fausses identités sur la messagerie gmail pour tenter de découvrir sa stratégie concernant le groupe Casino.

Carson Block, l'investisseur américain qui a créé Muddy Waters, a expliqué dans un communiqué qu'il engageait cette procédure devant un tribunal de New York à la suite de "nombreuses tentatives pour me surveiller pendant plus d'un an".

Selon le dossier de la plainte, de septembre 2016 à octobre 2017, l'inconnu a envoyé de fréquents courriers électroniques en utilisant deux adresses gmail et a téléphoné de nombreuses fois chez Muddy Waters en se faisant passer pour un journaliste du Wall Street Journal, pour un enquêteur de l'Autorité des marchés financiers (AMF) et pour un employé d'une banque parisienne, en vue de connaître ses intentions concernant le distributeur français.

Google et News Corp, propriétaire du Wall Street Journal, n'ont pas répondu dans l'immédiat aux demandes de commentaire de Reuters.

Une enquête ouverte en 2016

Un porte-parole de Casino a déclaré que le groupe n'était pas jusqu'ici informé d'une telle procédure engagée par Muddy Waters Research et a ajouté :

"Nous pensons que ces soupçons présumés pourraient n'être qu'une autre tentative pour déstabiliser notre groupe et nous réfutons et démentons avec véhémence toute allégation de cette sorte."

Muddy Waters a publié en décembre 2015 une note d'analyse estimant que les comptes de Casino masquaient une forte détérioration des activités du groupe et un endettement élevé. La note avait provoqué un plongeon de l'action du distributeur français en Bourse.

L'AMF enquête depuis début 2016 sur ce dossier, a indiqué une source à Reuters le 30 novembre dernier, en examinant tant la communication financière de Casino que l'éventualité d'une manipulation de cours par Muddy Waters.

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/11/2017 à 21:32 :
muddy waters: eaux boueuses, eaux sales, eaux brunes, eaux troubles?
Rien qu'avec le nom on sait à qui on a à faire (pardon, affaires).
a écrit le 03/11/2017 à 21:09 :
La personne qui a rencontre Carson Block est Jean-Charles Brisard https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Charles_Brisard
a écrit le 02/11/2017 à 17:59 :
Si jamais Google donnait ses informations, je pense qu' il y serait opportun de fermer ses comptes gmail.
La domination US sur Internet et le reste du monde se fait en principe en secret via la NSA, mais là, la collusion serait étalée au grand jour.
a écrit le 02/11/2017 à 10:09 :
Naouri serait il prêt à tout pour arriver à ses fins ? LOL Tous le monde sait bien depuis l affaire triangle que c est un innocent socialodependant ! Sic ;0))

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :