Le rival de Costa plombé par le naufrage du Concordia

 |   |  348  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Royal Caribbean Cruises observe depuis le drame une chute des réservations qui pourrait impacter ses résultats annuels.

Tous les observateurs l'avaient prévu. Le naufrage du Costa Concordia le 13 janvier a plombé l'ensemble du marché de la croisière. Royal Caribbean Cruises, un acteur majeur du secteur, rival de Carnival (la maison-mère de Costa) a indiqué que la catastrophe avait, non pas entraîné d'annulations massives, mais cassé le rythme des réservations. "A court terme cela a un impact significatif sur nos réservations », a indiqué le groupe dans un communiqué, alors que jusqu'au jour du drame, "la tendance des réservations était soutenue". La chute des réservations est la plus forte en Europe, où la couverture médiatique a été la plus importante.

L'accident s'est produit pendant une période cruciale pour les opérateurs. Un tiers des croisières estivales sont en effet réservées entre janvier et mars

Contrairement à Carnival qui, immédiatement après l'accident, a estimé la perte de chiffre d'affaires annuelle entre 85 et 95 millions de dollars, Royal Carribbean Cruises n'a pas donné de montant précis.
La direction a néanmoins prévenu que cela pourrait avoir un impact négatif sur les résultats annuels.

En 2011, Royal Carribbean a dégagé un bénéfice net de 607,4 millions de dollars, en hausse de 18% par rapport à 2010. L'année a terminé "sur une bonne dynamique avec de bonnes réservations et des coûts sous contrôle, faisant plus que compenser la hausse des prix du carburant et l'impact négatif du change", a souligné le groupe.

Par ailleurs, le parquet de Paris a annoncé ce jeudi l'ouverture d'une enquête préliminaire sur le naufrage et a demandé à la gendarmerie maritime d'entendre les rescapés français.
"est chargée de procéder à l'audition de l'ensemble des passagers français rescapés afin de déterminer les circonstances du naufrage et les conditions d'évacuation du navire et de sauvetage et d'évaluer leur préjudice personnel et le retentissement psychologique causé par cet accident, a précisé le parquet.

462 Français étaient à bord. Quatre sont décédés et deux sont toujours disparus.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/02/2012 à 10:40 :
Les mastodontes sont bien fragiles même pas une vague pour se défausser! oui les vieux sont frileux très frileux et mourir en écoutant le quatuor smallglok très peu à ce prix.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :