Comme Air France, British Airways souffre

 |   |  156  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
La compagnie aérienne britannique affiche une perte d'exploitation de 94 millions de livres (109 millions d'euros) au premier trimestre après un bénéfice de 35 millions l'an dernier. Sa perte nette atteint 106 millions de livres, plus que prévu.

Si Air France a surpris jeudi soir avec l'annonce d'une perte supérieure aux attentes, la mauvaise conjoncture, avec la chute du trafic aérien qui continue et que la grippe A risque d'alimenter, touche toutes les compagnies aériennes. Les mauvais résultats de British Airways dévoilés ce vendredi le montrent bien.

La compagnie aérienne britannique affiche une perte d'exploitation de 94 millions de livres (109 millions d'euros) au premier trimestre après un bénéfice de 35 millions l'an dernier. Sa perte nette atteint 106 millions de livres, plus que prévu par les analystes, contre un profit de 27 millions un an plus tôt.

La direction souligne les conditions "toujours très difficiles" et une incertitude "considérable" pour le secteur aérien. Elle a lancé un plan d'économies avec la suppression de 4000 postes, des reports de réception d'avions et des réductions de coûts, notamment de restauration en vol.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :