EXCLUSIF Outre les pilotes, Air France demande des efforts à l'ensemble des navigants

Alors que la direction souhaite obtenir 66 millions d'euros d'économies annuelles de ses pilotes sur le réseau court et moyen-courrier, elle vise également 54 millions de réductions de coûts auprès des hôtesses et stewards, dont 13 millions par le retrait d'un membre d'équipage sur les A319.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Alors qu'Air France entend réaliser 66 millions d'euros d'économies par an sur ses pilotes à partir de 2012 sur son réseau court et moyen-courrier, les hôtesses et stewards (personnel navigant commercial) seront également mis à contribution pour tenter de redresser les comptes de cette partie du réseau déficitaire. Selon des sources syndicales, la direction table sur des réductions de coûts de 41 millions d'euros par an concernant le personnel navigant commercial (PNC) moyen-courrier, auxquels il faut ajouter 13 millions qui doivent provenir du retrait d'un membre d'équipage sur les Airbus A319. Soit 54 millions.

Au final, selon un document de présentation du produit NEO ("New European Offer") délivré aux syndicats PNC le 27 janvier 2010 à l'occasion d'une réunion plénière, Air France a l'objectif de baisser les coûts de 120 millions d'euros par an sur son personnel navigant. Cet objectif est avancé pour 2011-2012 dans le document, alors que les efforts demandés aux pilotes doivent débuter à partir de 2012.

Les réactions des syndicats de personnel de cabine auraient été plutôt molles. Elles ont été beaucoup plus vives hier avec les pilotes. Interrogé par l'AFP, le syndicat Alter a dénoncé "une agression". La direction cherche à "créer un affrontement social d'ampleur" et à "diviser les populations pour mieux les attaquer", en réservant un traitement différent pour les pilotes moyen et long-courrier, a poursuivi Christophe Pesenti d'Alter (minoritaire)

Le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL), majoritaire, a aussi jugé que le projet n'était "pas acceptable en l'état". Il ne s'inscrit pas "dans un vrai projet stratégique comme on le souhaite", a expliqué son porte-parole, Erick Derivry.

Le produit NEO comporte un volet commercial (évolution des services au sol, à bord accompagnée de prix plus bas) et un volet d'économies.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 06/02/2010 à 10:12
Signaler
@ Herk21 "Laissons couler cette compagnie un peu trop imbu d'elle même et donc dangereuse" bravo avec 65.000 personne en plus au chomage, belle façon de voir les choses!!!

à écrit le 05/02/2010 à 9:24
Signaler
Publiez nous SVP les grilles de salaires des PNT Air France ainsi que leurs avantages divers! Que les contribuables français qui font vivre ces personnes sachent à quelle catégorie de personnes ces gens appartiennent.

à écrit le 05/02/2010 à 7:35
Signaler
La demande d'effort aux pilotes en invoquant la crise est une escroquerie intellectuelle, à l'adresse des gogos, puisque le salaire des pilotes à air France est proportionnel à l'activité, (payés à l'heure de vol): baisse d'activité= baisse de salai...

à écrit le 05/02/2010 à 6:39
Signaler
Herk, je vous suggère d'aller faire un tour sur le site d'EasyJet et de regarder les grilles de salaires pilotes afin de réaliser que ceux d'Air France ne sont pas surpayés, comme on peut souvent le lire...

à écrit le 05/02/2010 à 5:50
Signaler
C'est vrai que les pilotes d'air france sont des intouchables! Laissons couler cette compagnie un peu trop imbu d'elle même et donc dangereuse. Une fois de retour sur le vrai marche de l'emploie des pilotes de lignes les choix seront vite réduits au ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.