Les salariés de Seafrance veulent créer une Scop

 |   |  317  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Entre 700 et 800 personnes ont défilé en silence aujourd'hui dans les rues de Calais pour défendre le projet de coopérative pour la reprise de la compagnie de ferries en Manche SeaFrance.

En tête de cortège de cette marche silencieuse réunissant en grande majorité des salariés de SeaFrance et leurs familles, des enfants tenaient une banderole clamant "avec la Scop sauvons SeaFrance".

Le projet de Scop (société coopérative et participative) est porté par le syndicat CFDT, majoritaire. Une quinzaine d'élus de tous bords politiques ont participé au défilé. "J'analyse les deux propositions, je soutiens les deux projets. Je suis là pour les salariés de SeaFrance", a déclaré la maire UMP de Calais Natacha Bouchart, confirmant que si la Scop voyait le jour, la ville y apporterait un million d'euros.

Objectif : "sauver des emplois"

"Aucun projet n'est à rejeter. Je crois que l'idée de base, c'est essayer de sauver le plus d'emplois possible", a quant à lui souligné l'eurodéputé communiste Jacky Hénin, rappelant que la région Nord-Pas-de-Calais s'est dite prête à engager dix millions d'euros pour la Scop. "On a des collectivités territoriales autour de nous, la ville de Gravelines, la ville de Grande-Synthe, qui se disent prêtes à participer. Un projet qui ne serait pas crédible ne serait pas suivi par autant de personnes", a-t-il souligné.

SeaFrance, filiale lourdement déficitaire de la SNCF, a été placée en liquidation le 16 novembre avec poursuite de l'activité jusqu'au 28 janvier. Elle emploie 880 personnes en CDI à Calais. Le tribunal de commerce de Paris a fixé au 12 décembre la date limite pour le dépôt d'offres de reprise. La société avait fait l'objet de deux offres de reprise dont l'une émanant de DFDS associé à Louis Dreyfus Armateurs (LDA), dont LD Lines est une filiale active sur le transport maritime de passagers et de fret. Cette offre avait été rejetée par le tribunal de commerce de Paris tout comme celle présentée par la CFDT, syndicat majoritaire chez SeaFrance, qui consistait à créer une Scop.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/01/2012 à 22:07 :
Imaginez des syndicalistes en chefs d'entreprise me fait mourir de rire, merci pour cette actualite rafraichissante on rigole vraiment bien aujourd'hui
a écrit le 13/12/2011 à 8:55 :
Ca c'est un Scoop !
a écrit le 12/12/2011 à 15:16 :
Les plus anciens se souviennent de LIP !!!
a écrit le 12/12/2011 à 14:05 :
Bonjour,

Créer une SCOP, pourquoi pas ? Ce serait une belle réussite.
Par contre, pourquoi risquer l'argent des contribuables et non pas celui des coopérateurs et des banques finançant la dette (et au passage celui des syndicats qui ont l'air d'en avoir les moyens cf. Rapport Perruchot sur le financement des syndicats français) ?
Réponse de le 12/12/2011 à 17:49 :
les syndicats aiment bien jeter l'argent des autres par le fenetre ( c'est ' juste et solidaire'); concernant leur leur, ' ils n'en n'ont pas les moyens, eux' !
a écrit le 12/12/2011 à 3:47 :
Une SCOP devrait être un project pilote Européan, certainement quíl y a bcp de situations similaires dans l´Europe. Facile de trouver des motifs consensuelles dans
la Comission Européenne.
Les salariés sont les Héros de cette bataille aux yeux du monde.
Courage, les Européans sont avec vous,
a écrit le 12/12/2011 à 3:47 :
Une SCOP devrait être un project pilote Européan, certainement quíl y a bcp de situations similaires dans l´Europe. Facile de trouver des motifs consensuelles dans
la Comission Européenne.
Les salariés sont les Héros de cette bataille aux yeux du monde.
Courage, les Européans sont avec vous,
a écrit le 12/12/2011 à 1:18 :
L'article oublie de préciser que "l'eurodéputé communiste Jacky Hénin" a été maire de Calais de 2000 à 2008 et héritier d'une longue lignée de plus de 30 ans de maires communistes. Il ne pouvait donc ignorer que SeaFrance est depuis plus de 20 ans déficitaire et sauvée périodiquement par l'argent (publique) de la SNCF.
a écrit le 11/12/2011 à 20:02 :
Dans la manif il y avait surtout les amis et la famille du noyau dur sectaire qui ne veut rien écouter. Ils parlent de Philippins mais il n'en a jamais vu et il n'y en a certainement pas sur les navires DFDS!
a écrit le 11/12/2011 à 18:05 :
En quoi le statut de SCOP rendra cette compagnie profitable, même si ses besoins en capitaux (investissements, fond de roulement) sont apportés par des collectivités publiques et (minoritairement) par ses salariés coopérateurs sur leurs indemnités de licenciement ? N'y t'il pas des investissements plus prometteurs et concurrentiels (donc pérennes) que d'acheter des voix via une fausse paix sociale ?
a écrit le 11/12/2011 à 17:18 :
Des subventions publiques pour faire les beaux aux législatives mais quel est le business plan de cette SCOP? Y a t-il un marché et les anglais de la ville en face sont ils prêts à mettre au pot? Quels plus par rapport au tunnel transmanche?

Sauvegarder des emplois c'est bien mais pour combien de temps et les salariés actionnaires savent t-ils qu'en cas de plantage il perdront leur mise dans le projet?
a écrit le 11/12/2011 à 10:49 :
le reflet d'une bonne gestion à n'en pas douter
a écrit le 11/12/2011 à 8:57 :
La corée du Nord n'est donc pas le seul pays communiste de la planète ?! L'ump s'est également rallié à cette doctrine. Génial ........
a écrit le 11/12/2011 à 8:16 :
1 million par ci, 10 millions par la........ et l'an prochain on remet le couvert... c'est facile de creer une scop sponsorisee; en fait ca va juste creer des ' assimiles fonctionnaires' qui viendront tous les ans faire le tour des collectivites poiur recevoir leur cheque
Réponse de le 11/12/2011 à 10:16 :
Ce serait effectivement une aberration d'essayer de refaire avec l'argent publique ce qui n'a pas fonctionné!!!!
a écrit le 10/12/2011 à 21:12 :
Bonne idée, comme ça ils vont enfin comprendre ce qu'est la gestion d'une entreprise, la confrontation aux problèmes et surtout que quand on a 100 ? on peut pas en dépenser 120 ?......
Allez y les gars, vous pourrez plus dire les patrons tous des pourris, vue que vous serez tous patron, voilà un bonne initiative, comme ça vous saurez ce que le mot travail veut dire pour sauver votre boite !!!!!
a écrit le 10/12/2011 à 19:52 :
les syndicats perçoivent chaque année 4 milliards de subventions pour les CE de la RATP, EDF, SNCF, AIR FRANCE, etc et on sait ce qu'ils en font ........il manque 25 millions d'euro pour la SCOP dont la durée de vie sera sans nul doute éphémère, alors je propose que ces mêmes syndicats aident cette SCOP, à chacun son fardeau mais l'état n'a pas à donner ces 25 ms.
Réponse de le 12/12/2011 à 18:18 :
n importe quoi !
a écrit le 10/12/2011 à 18:48 :
Si l'entreprise était déficitaire avant, par quel miracle le projet de Scop de la CFDT ne le serait-il plus après ? Ajouter le moindre centime d'argent public dans ce projet est scandaleux. Toujours généreux avec l'argent des autres, l'UMP et les communistes envisagent en commun de subventionner ce projet sans avenir, pur achat de voix pour satisfaire leurs visées électoralistes, au détriment du reste de la population qui doit subir des impôts pour financer la gabegie. A les observer, on ne dirait pas que le pays est enfoncé une dette colossale qu'il va falloir rembourser maintenant. Combien de temps leur faudra-t-il pour comprendre ?
Réponse de le 10/12/2011 à 21:19 :
C'est bien c'est les anglais qui vont récupérer les parts de marché et les emplois , car eux ils peuvent s'endetter en livres fraichement imprimées .... Il est beau ton monde anglo-saxon ideal Déjà trop taxé .... il va crever d'inflation et là tu n'auras plus rien a dire ....
Réponse de le 11/12/2011 à 9:22 :
Laissez le "monde anglo-saxon" où il est, il n'est pour rien dans cette gabegie insensée. N'avez-vous aucun argument sérieux à inventer pour défendre l'Etat-providence obèse en fin de vie ? S'il suffisait de subventionner, pourquoi y a-t-il tant de chômeurs, alors que plus des 2/3 du PIB sont déjà sous le contrôle direct ou indirect de l'Etat ? Les subventions, à cause des impôts et des dettes servant à les financer, détruisent beaucoup plus d'emplois qu'elles ne pourront jamais en sauver. En subventionnant la Scop, on empêche que d'autres services bien plus utiles soient créés par ailleurs. Chacun des emplois subventionnés de la Scop détruit 2 ou 3 emplois dans d'autres entreprises. En subventionnant, en taxant, en endettant le pays, les politiciens et les hauts fonctionnaires qui se servent de l'Etat-providence à leur profit trahissent la prospérité de la France et des Français.
Réponse de le 12/12/2011 à 18:19 :
et vous vous faites quoi pour la prospérité de la France à part inonder le forum à longueur de journée ?? vous produisez quoi au juste ?
a écrit le 10/12/2011 à 17:55 :
On voit rarement les coopératives ou entreprises autogérées se tirer d'affaire en cas de difficulté... Regarder ce qu'est devenue la CAMIF, ou encore les difficulté actuelle de la Coop...
Réponse de le 10/12/2011 à 19:02 :
Bonsoir Yves, c est vrai en ce qui concerne la Camif, mais je suis sur que les Coop vont s en sortir.Mais il faut absolument mobiliser les clients afin qu ils reviennent, cela est vital et sauvera des milliers d emplois.
Réponse de le 10/12/2011 à 19:58 :
Qui se souvient de Manufrance et de sa fin emblématique en Société de Coopérative Ouvrière de Production et Distribution ? Tout Saint-Etienne était salarié de Manufrance à l'époque, touchant le salaire en restant chez soi : la gabegie ultime d'une entreprise auparavant prospère tombée sous la coupe d'un maire communiste achetant des voix avec l'argent public.
a écrit le 10/12/2011 à 17:26 :
La sénatrice-maire, qui se lance dans le clientélisme (méthode très usuelle semble-t-il dans le 62) ferait mieux d'utiliser l'argent public pour rénover sa ville qui en a grand besoin. Face à P&O (opérateur anglais), la SCOP ne fera pas long feu avec 800 salariés bénéficiant des 35 heures. La seule issue : accepter l'offre de DFDS qui a les reins solides.
Mme Bouchart ferait mieux également de soutenir le projet en cours de prolongement de la ligne à grande vitesse Lille-Calais jusqu'à Ashford (Kent) avec desserte cadencée ce qui redynamiserait sa région.
Réponse de le 11/12/2011 à 8:18 :
s'ils se mettent en scop, ils pourront augmenter les salaires de 20% , diminuer le temps de travail a 25h/ semaine, et avoir la retraite a 50 ans...
Réponse de le 12/12/2011 à 17:25 :
il n'y a pas de 35 h dans la marine
a écrit le 10/12/2011 à 15:22 :
grande oreilles n'interviendra pas
La France n'a plus que des dettes...et Emprunte 250 millions d'euros chaque jour !!
pour boucher les trous de 30 ans de dettes .
Ou est passé la fameuse cagnotte de 4,2 milliards de francs d'octobre 1998 ??
Soit 6,3 milliard d'euros....
Un pack de Kanterbrau à celui qui trouve la bonne réponse.
PS supprimer les agences de notation:Mega Bonne Idée!
Qui prètera encore à un pays non noté !!SUPER
Réponse de le 11/12/2011 à 8:20 :
par ici, le pack de kanterbrau ! quand qqun parle de cagnotte ' a la francaise' ( ie ' un deficit moins grand que prevu'), dix doigts se levent pour vite depenser ce bon pognon qu'on n'a pas, en creant....... des depenses permanentes dans le temps!!! ! la cagnotte a ete depensee en diverses gabegies et annonces ' sociales'
a écrit le 10/12/2011 à 14:57 :
il commence a transpirer les porteurs de banderolles , il est ou grandes oreilles ???

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :