Air France-KLM : les résultats trimestriels restent mauvais malgré une légère amélioration

 |   |  360  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Au premier trimestre, le groupe a enregistré une perte d'exploitation de 530 millions d'euros mais a réussi à générer un cash flow libre positif de 38 millions alors qu'il était négatif de 449 millions au premier trimestre de l'année dernière.

Les résultats d'Air France-KLM ont été une nouvelle fois très mauvais au premier trimestre 2013 même s'ils affichent une légère amélioration. Le groupe a publié ce vendredi une perte d'exploitation de 530 millions d'euros contre 597 millions un an plus tôt. Autrement dit, il n'a perdu en moyenne sur les trois premiers mois de l'année que 5,9 millions d'euros par jour contre 6,7 millions au cours du premier trimestre 2012. La perte nette s'est en revanche creusée à 630 millions d'euros contre 368 millions l'an dernier sous l'effet des restructurations engagées depuis janvier 2012. Le tout pour un chiffre d'affaires en légère hausse de 1,3%, à 5,7 milliards d'euros. « Dans un environnement économique dégradé, le groupe a poursuivi sa politique de baisse des coûts et de réduction de la dette nette au cours de ce trimestre traditionnellement difficile » a commenté Air France-KLM. La dette nette a également été réduite pour s'établir à 5,9 milliards contre 5,97 milliards au 31 décembre 2012. L'objectif ambitieux du plan Transform 2015 est de la ramener à 4,5 milliards à fin 2014.

Le titre baisse en Bourse

Signe encourageant pour le groupe, il a réussi à générer un cash flow libre positif de 38 millions d'euros alors qu'il était négatif à hauteur de 449 millions un an plus tôt, dans un trimestre pourtant marqué par des mois d'hiver particulièrement rigoureux et un calendrier de vacances scolaires défavorable. Des résultats qui n'ont convaincu les investisseurs.  A 10h24, Air France-KLM perdait 3,21% en Bourse, à 7,743 euros. Hier, son concurrent Lufthansa a publié une perte opérationnelle de 359 millions d'euros.

Pas d'objectifs annuels précis
La direction ne se hasarde pas à donner d'objectifs pour l'ensemble de l'exercice. Elle se borne à déclarer qu'elle vise une réduction des coûts unitaires à change et prix du pétrole constants et une réduction de sa dette nette. Au premier trimestre, le coût unitaire a baissé de 1,0% et ses charges d'exploitation sont restées stables (-0,1%). Les analystes s'attendent pour 2013 à un chiffre d'affaires de 26,2 milliards (+2,2% comparé à 2012) et à un retour à un bénéfice. d'exploitation à 360 millions, contre une perte de 300 millions l'an passé, selon le consensus I/B/E/S Thomson Reuters.

@FGliszczynski

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :