Aéroports de Paris va augmenter ses redevances de 2,95% en 2014

 |   |  461  mots
ADP développe fortement l'activité de ses commerces
ADP développe fortement l'activité de ses commerces (Crédits : Seignette-Lafontan, Aéroports de Paris)
Une hausse de 2,95%% a été votée ce mardi en commission économique consultative. Toutes les compagnies françaises, y compris Air France, ont voté contre.

+2,95%, c'est, selon nos informations, la hausse de redevances que va appliquer en 2014 Aéroports de Paris (ADP) aux compagnies aériennes présentes sur les aéroports de Roissy Charles-de-Gaulle et d'Orly. Cette augmentation de tarifs a été votée ce mardi à l'issue de la dernière réunion sur le sujet de la commission consultative économique (cocoeco), composée des représentants de différents ministères, de la direction générale de l'aviation civile (DGAC), de plusieurs associations professionnelles, dont plusieurs représentants les compagnies aériennes, tandis que certains gros clients comme Air France ou Easyjet sont présents directement Si cette hausse est inférieure à la fois au plafond autorisé par le contrat de régulation économique (CRE) 2010-2014 passé entre l'Etat et ADP (+3,74%), mais aussi de manière presque symbolique à celle décidée de l'an dernier (+3%), elle est refusée par l'ensemble des compagnies aériennes françaises, notamment Air France, qui depuis plusieurs années, s'abstenait pour afficher son soutien à la livraison ces dernières années par ADP de plusieurs infrastructures de qualité (le satellite S4 à Roissy 2, en particulier).

 Refus des compagnies françaises

Air France fait donc cette année front uni avec le Scara (le syndicat des compagnies autonomes) qui représente la quasi-totalité des autres compagnies tricolores (Aigle Azur, Air Caraïbes, XL Airways, Europe Airpost…), la FNAM (fédération nationale de l'aviation marchande), la plus grosse organisation professionnelle du secteur, dont elle est d'ailleurs membre, mais aussi l'IATA, la puissance association internationale du transport aérien, laquelle a été la plus virulente ce mardi.

"Cette hausse de 2,95% est quatre fois supérieure au niveau d'inflation retenu (+0,689%), déplore à La Tribune Alain Battisti, le président de la FNAM. Nous sommes en mode survie. Nous demandons tous les jours des efforts à nos salariés et à nos sous-traitants et nous colle une telle hausse de redevances en nous disant qu'on a de la chance. C'est inacceptable. Nous ne pouvons pas continuer de financer les excellents résultats financiers d'ADP, contrôlé majoritairement par l'Etat, alors que le ministre des Transports avait constaté que la chaîne de valeur dans le transport aérien était mal partagée".

Interrogé, ADP n'a pas souhaité faire de commentaires. La Fnam était prête à accepter une hausse calée sur l'inflation. Le Scara avait, quant à lui, demandé une baisse de 5%.

 Comme pour la TVA, les compagnies expliquent qu'elles ne pourront pas répercuter sur les voyageurs cette hausse de recevances dans un contexte de morosité économique. "Le prix moyen de nos billets a baissé de 3% l'an dernier", expliquait la semaine dernière le Scara.

 Représentant les compagnies aériennes étrangères, le BAR (Board Airlines Representatives), s'est abstenu. Easyjet a voté pour.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/11/2013 à 10:21 :
IATA la puissance ou IATA la puissante :-)
a écrit le 21/11/2013 à 8:36 :
On ne répétera jamais que l'actionnaire le plus vorace en France est l'Etat français. Endetté, en manque d'argent, il demande partout où il est actionnaire de cracher un maximum de dividende. Les fonds de pensions américains sont des enfants de cœur à côté.
a écrit le 21/11/2013 à 3:13 :
60.2% d'A.D.P est détenu par l'Etat Actionnaire. A.D.P engrange des bénéfices énormes qui progressent à un rythme fulgurant chaque année. A.D.P en queue de classement mondial chaque année pour l'inconfort, l'ambiance glaciale, l'absence de tout service, dans ses aéroports désignés par le classement mondial comme "les plus détestés du monde". A.D.P n'a qu'une raison d'exister : ouvrir toujours plus de boutiques, et accroitre toujours plus les rentrées locatives de murs de boutiques : les voyageurs n'étant que bestiaux ou bétail, ignoré et déconsidéré.
a écrit le 20/11/2013 à 17:17 :
Quand donc Roissy et Orly auront-ils la qualité des grands aéroports mondiaux: cette augmentation devrait être assortie d'un engagement à regagner des places au classement,...
a écrit le 20/11/2013 à 12:13 :
Bien content de savoir ADP en excellente santé financière, cela ne se voit pas au premier coup d’œil avec un coupon qui ne dépasse pas les 2% de rendement. Il existerait donc un salarié ou un actionnaire qui se gave au détriment des employés et des petits porteurs?
a écrit le 20/11/2013 à 11:23 :
Il faut bien commencer à mettre des noisettes de côté pour éponger le futur "gros" trou financier des investissements en Turquie...
a écrit le 20/11/2013 à 9:58 :
illustration de la france du cocotier ( ADP) , bien tranquille dans son arbre , et celle des soutiers ( compagnies aeriennes mais aussi clients avec des niveaux de taxes importants ) qui rame encore et encore et paye sans cesse plus pour les habitants du cocotier
a écrit le 20/11/2013 à 9:42 :
Depuis 2 mois, le Directeur d'Orly annonce qu'il va réparer cet escalator (vers le P0) ! Aucun sens du service, ils se croient irremplaçables : quelle erreur.
a écrit le 20/11/2013 à 9:09 :
ADP est gouverné par des haut fonctionnaires qui ne savent faire qu'une chose augmenter les taxes et les impôts ...
Franchement; quand on constate la pauvreté des services offerts par ADP et en sachant que Roissy est déjà l'un des aéroports les plus cher du monde, les "dirigeant" d'ADP devraient déjà se concentrer sur l'amélioration du service et faire leur boulot ...
A quoi vont servir ces sommes prélevées en sus ? A financer le centre commercial Aéroville ? A financer la construction de bureaux à Orly , (130 ha sur l'opération Cœur d'Orly ?)
La question est : Quel est le métier véritable d'ADP : Gestionnaire d'aéroport ou promoteur immobilier ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :