STX France construira le futur bateau "vert" de Brittany Ferries

La compagnie a été désignée pour fabriquer "Pegasis", un bateau fonctionnant au gaz et conformes aux normes environnementales qui entreront en vigueur en 2015. Une commande à 270 millions d'euros.
Les ex-chantiers de Saint-Nazaire, rebaptisés STX France, construiront le bateau au GNL commandé par Brittany Ferries
Les ex-chantiers de Saint-Nazaire, rebaptisés STX France, construiront le bateau au GNL commandé par Brittany Ferries (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)

Les anciens chantiers de Saint-Nazaire poursuivent leur remise à flots. STX France a en effet été choisie par la compagnie Brittany Ferries pour fabriquer un navire à gaz naturel liquéfié (GNL) de 210 mètres qui pourra emporter 2.400 passagers et qui doit être livré fin 2016. Il s'agira de l'un des trois plus grands bateaux de ce type au monde. Un contrat à 270 millions d'euros.

Pegasis, conforme aux normes

Nom de code : Pegasis pour "Power efficient gas innovative ship", un navire censé optimiser l'utilisation de sa source d'énergie pour se conformer aux normes sur les émissions des gaz d'échappement de la convention Marpol qui évoluent à partir du 1er janvier 2015. Les émissions d'oxyde de soufre seront réduites de 99% tout comme celles de particules fines et celles d'oxyde d'azote de 80%. Les émissions de CO2 sont elles réduites de 20%.

L'objectif pour la compagnie est de "pouvoir très concrètement être au moins dans la réglementation", a expliqué Jean-Marc Roué, président de Brittany Ferries, lors de la conférence de presse à Roscoff ce mardi.

La compagnie compte investir au total 400 millions d'euros sur trois ans entre 2014 et 2016 pour le Pegasis et pour changer les moteurs de trois autres navires afin d'employer le GNL comme combustible.

500 emplois pour STX France

Les ministres du Redressement productif, Arnaud Montebourg, et des Transports, Frédéric Cuvillier se sont empressés de saluer ce contrat. Dans un communiqué commun, ils ont pointé le fait que:

Cette commande représente d'ores et déjà 2,6 millions d'heures de travail, soit
500 emplois pendant 3 ans pour STX et ses partenaires d'ici à la livraison prévue du navire.

Cette commande est annoncée un an après celle de l'Oasis 3, pour l'armateur américain Royal Caribbean. Un contrat à plus d'un milliard d'euros pour un navire de plus de 300 mètres de long.

- - -

Pour aller plus loin:

>> Les pistes de STX France pour tenter de se remettre à flots

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 14/01/2014 à 18:43
Signaler
Sans l'aide financier de l'Etat? On ne croit pas...

à écrit le 14/01/2014 à 15:33
Signaler
pour sauver l'industrie (cf l'Allemagne) marche peut être vraiment...

à écrit le 14/01/2014 à 15:27
Signaler
Un bateau à gaz?Y a plus de pétrole? Z'ont pas peur les rosbifs...Le Titanic ne leur a peut-être pas suffit. C'est vrai qu'un feu d'artifice ça aura plus de la gueule que buter sur un glaçon. Et pour bientôt, l'avion à gaz...

le 14/01/2014 à 16:39
Signaler
Peut-être comptent-ils y mettre leur gaz de schiste si leur sous-sol est généreux une fois secoué. Les gazogènes, à une époque, ça fonctionnait, mais ça c'était avant. Y a même de nos jours des bus à gaz (GPL, GNL ?), peu car les "garages" ne doivent...

le 14/01/2014 à 20:10
Signaler
@ JB38 : Brittany Ferries....entreprise Française...Les méthaniers naviguent depuis des lustres donc la technologie est au top....

le 15/01/2014 à 8:41
Signaler
Les pompiers de PAris roulent au gaz depuis longtemps. C'est une techno éprouvée.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.