L'Allemagne paralysée par une grève à la Deutsche Bahn

 |   |  302  mots
La Deutsche Bahn n'avait plus connu de conflit aussi long depuis celui de 2007-2008, qui avait traîné plusieurs mois
La Deutsche Bahn n'avait plus connu de conflit aussi long depuis celui de 2007-2008, qui avait traîné plusieurs mois (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le syndicat des conducteurs de locomotives des chemins de fer allemands ont entamé samedi matin une grève jusqu'à lundi et sur tous les types de lignes.

Le syndicat des conducteurs des locomotives des chemins de fer allemands ont entamé samedi matin jusqu'à lundi et sur tous les types de lignes, sur fond de conflit salarial et de lutte de pouvoir entre syndicats. C'est la plus grosse grève à la Deutsche Bahn depuis 2008. Depuis le début du mouvement, à 02H00 locales samedi, 30 % seulement des trains grandes lignes circulent, recense Deutsche Bahn dans un communiqué. La grève doit s'achever lundi à 04H00 locales.

Les perturbations touchent également les trains régionaux et urbains, ainsi que le transport de marchandises, "fortement" atteint depuis vendredi après-midi, ajoute la compagnie, sans fournir de chiffres plus précis. Au total, avec le dispositif de substitution mis en place, "au moins un tiers du trafic devrait être assuré" sur l'ensemble du week-end et le retour à la normale sera "garanti" dès lundi matin, promet la Deutsche Bahn.

Enlisement du conflit social

En plein chassé-croisé des vacances d'automne, et alors que la Bundesliga attire chaque semaine 100.000 supporteurs de football dans les gares, cette grève traduit l'enlisement d'un conflit social inhabituellement long dans un pays habitué à négocier. Il s'agit du troisième mouvement en deux semaines, après déjà deux grèves d'avertissement en septembre. La Deutsche Bahn n'avait plus connu de conflit aussi long depuis celui de 2007-2008, qui avait traîné plusieurs mois.

Le syndicat des conducteurs de locomotives GDL réclame entre autres une augmentation des salaires de 5 % et une réduction de deux heures de leur semaine de travail, mais les négociations sont dans l'impasse. Les discussions achoppent notamment sur un préalable posé par la Deutsche Bahn : que GDL renonce à représenter les catégories de personnel autres que les conducteurs de train, alors que plusieurs syndicats et accords salariaux cohabitent au sein de la compagnie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/10/2014 à 20:17 :
La CGT c' est une pieuvre la cosanostra....elle étend ses tentacules jusqu'en Angleterre et maintenant l' Allemagne ouah .
a écrit le 19/10/2014 à 11:48 :
ça fait les pieds des dirigeants !
a écrit le 19/10/2014 à 9:41 :
Après Lufthansa, la DB.. le modèle social allemand gross rigolade
a écrit le 19/10/2014 à 1:38 :
"Le syndicat des conducteurs de locomotives GDL réclame entre autres une augmentation des salaires de 5 %..."

J'ai demandé la même chose à mon banquier hélas sans succès. Je pense que ce n'était pas assez élevé, j'aurai du demander 15 %.
a écrit le 18/10/2014 à 23:17 :
Le peuple allemand ne sera pas aussi compréhensif que le peuple français devant ce genre de grève. Ils vont faire le ménage.
a écrit le 18/10/2014 à 22:56 :
Une greve au samedi au dimanche embêe certainement les voyageurs de week end mais c est encore bien loin de paralyser un pays !!
C esr vrai que ces micro-corporations de professions liberalisées et qui ont depuis le droit de faire greve peuvent desormais paralyser un pays. A qui la faute ?
a écrit le 18/10/2014 à 16:03 :
Et bien on est pas encore arrivé
a écrit le 18/10/2014 à 15:47 :
Mon Dieu,
L'Europe ne va pas sortir grandis de cette caste qui bloque leur privilèges,
Grace à une position dominante et monopoliste
Réponse de le 18/10/2014 à 17:54 :
Bien dit Charlie ! !!!! Au fait de qui parles tu ?
a écrit le 18/10/2014 à 15:17 :
DB + SCNF = même combat
Réponse de le 18/10/2014 à 15:43 :
Oui, ils ont aussi leurs gros égoïstes qui abusent de leur pouvoir de nuisance exorbitant pour obtenir des privilèges scandaleux par rapport aux autres...
Réponse de le 18/10/2014 à 15:48 :
= ne se laissent pas faire devant le système ultra libérale dans lequel les salariés ne sont que de simples variables d'ajustement.
a écrit le 18/10/2014 à 14:31 :
Une grève en Allemagne ? Vous voulez dire qu'ils ont eux aussi des syndicats ? Que les salariés ne se laissent pas faire non plus ? Pourtant en lisant les commentaires de La Tribune il m'avait semblé comprendre qu'il n'y a qu'en France que ça arrive. Les commentateurs seraient-ils dépourvu de toute objectivité ? J'ai déjà entendu parler de mauvaise foi mais je n'en avais jamais vu. C'est donc ce qu'on peut lire à longueur de journée dans les commentaires de ce site.
Réponse de le 18/10/2014 à 15:02 :
Comme quoi, l'Allemagne devient-elle française ?? hehehehehe

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :