AirAsia : les deux boîtes noires repêchées, l'analyse pourrait prendre un mois

 |   |  206  mots
La première boîte noire a été repêchée lundi 12 janvier.
La première boîte noire a été repêchée lundi 12 janvier. (Crédits : DARREN WHITESIDE)
Le second enregistreur de données de vol a été remonté mardi, un jour après le premier et deux semaines après la disparition de l'appareil reliant la ville indonésienne de Surabaya à Singapour.

Et de deux. L'enregistreur des conversations du cockpit de l'Airbus d'AirAsia qui s'est abîmé en mer de Java le 28 décembre avec 162 personnes à bord a été récupéré, a confirmé mardi 13 janvier un membre de l'équipe chargée de l'enquête.

Le CVR ( (Cockpit Voice Recorder, enregistreur phonique, NDLR) se trouvait à bord du navire de guerre indonésien KRI Banda Aceh, a précisé un responsable des recherches ayant requis l'anonymat.

Le contenu analysé à Djakarta

Selon la chaîne de télévision indonésienne MetroTV, qui avait annoncé l'information un peu plus tôt en citant un membre du ministère des Transports, il a été retrouvé dans le même secteur que l'enregistreur des paramètres de vol, repêché la veille, et se trouve désormais à bord d'un bâtiment de la marine indonésienne qui doit l'acheminer à Djakarta, où son contenu sera analysé. Nécessaire pour comprendre la cause exacte du crash du vol QZ8501, l'analyse des données pourrait prendre jusqu'à un mois.

Les équipes de la marine indonésienne sont par ailleurs toujours à la recherche du fuselage de l'appareil, dans lequel se trouve vraisemblablement de nombreux disparus.  À ce jour, Seuls 48 corps ont jusqu'ici été repêchés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/01/2015 à 15:50 :
Pourquoi faudrait-il 1 mois pour lire des enregistreurs électroniques moderne ?
Ca devrait être possible en moins de quelques minutes nous sommes en 2015 !
alors s'il faut bidouiller c'est un autre registre abjecte, la bidouille carambouille.
Réponse de le 13/01/2015 à 17:32 :
Mais non vous oubliez que les dites boites noires ont subis un choc très violent. Par ailleurs il faut interpréter les parametres de vol ainsi receuillis. Le CVR ne donnera peut être pas immediatement la difficulté à laquelle l'équipage a été confronté. Elles ont l'air en bon état ce qui explique ce delai assez court.
a écrit le 13/01/2015 à 9:42 :
Sauf à vouloir manipuler les informations, le contenu de la boite d'enregistrement des conversations doit pouvoir être diffuser très vite et être très significative... je n'ai pas vraiment confiance dans ce qui est diffusé en cours et à la fin des enquêtes accidents : trop d’intérêts économiques en jeu...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :