Air Berlin : vague d'arrêts maladie chez les pilotes, la direction en est malade

 |   |  303  mots
Une centaine de vols d'Air Berlin ont été annulé faute de pilotes
Une centaine de vols d'Air Berlin ont été annulé faute de pilotes (Crédits : FABRIZIO BENSCH)
A trois jours de la date butoir pour les dépôts des offres de reprise de tout ou partie de la compagnie, la direction a annulé une centaine de vols faut de pilotes. Environ 200 d'entre eux sont en arrêt maladie.

Des arrêts maladie en cascade chez les pilotes d'Air Berlin. La compagnie allemande, qui a déposé son bilan le 15 août, a annoncé mardi l'annulation d'une centaine de vols, en raison d'un nombre inhabituellement élevé de pilotes s'étant mis en arrêt maladie. Environ 200 selon elle, essentiellement des commandants de bord. Cette vague d'arrêts maladie affecte non seulement les activités d'Air Berlin mais aussi celles d'Eurowings, filiale à bas coûts de Lufthansa, qui lui loue 33 appareils avec leurs équipages.

Dépôts des offres de reprise vendredi

A trois jours de la date butoir pour les dépôts des offres de reprise de tout ou partie de la compagnie, la direction a dénoncé cette attitude qui, selon elle, menace l'existence de la compagnie et fragilise ses chances de trouver des repreneurs et de préserver les emplois.

"Aucune entreprise ne peut sans doute être vue sous un plus mauvais jour qu'Air Berlin aujourd'hui", écrit le directeur exécutif Oliver Iffert dans une note interne adressée au personnel et lue par Reuters.

"Nous devons retrouver une activité stable. C'est essentiel pour que les discussions avec les investisseurs aboutissent à une conclusion heureuse", ajoute-t-il. "Aujourd'hui est une journée qui menace l'existence d'Air Berlin."

Le syndicat des pilotes se dit surpris

Vereinigung Cockpit, le syndicat des pilotes de ligne en Allemagne, a exprimé sa surprise face à cette situation et a déclaré ne pas en être à l'origine.

Air Berlin pourrait perdre de 4 à 5 millions d'euros par jour si la situation perdure, estime une source du secteur aérien.

Les candidats au rachat des actifs de la deuxième compagnie aérienne allemande ont jusqu'à vendredi pour soumettre leurs offres, avec une décision susceptible d'être rendue le 21 septembre, trois jours avant les élections fédérales en Allemagne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/09/2017 à 16:09 :
Vertueuse et exemplaire Allemagne, où es-tu ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :