Germanwings : le copilote avait "répété le geste qu'il a fait lors du vol fatal"

 |   |  260  mots
Les manipulations effectuées par Andreas Lubitz été sans conséquences et n'ont pas eu d'effets sensibles.
Les manipulations effectuées par Andreas Lubitz été sans conséquences et n'ont pas eu d'effets sensibles. (Crédits : STRINGER)
Le copilote de l'avion Germanwings dont le crash a coûté la vie à 150 personnes fin mars dans les Alpes françaises, avait profité de l'absence du commandant de bord lors du vol aller pour programmer des instructions descente inappropriées avant de revenir à une sélection "normale", selon le rapport préliminaire que le Bureau français d'enquêtes et d'analyses.

Lors de la présentation d'un rapport du bureau d'enquêtes et d'analyses pour la sécurité de l'aviation civile, mercredi 6 mai, Rémi Jouty, le directeur du BEA, a expliqué qu'Andreas Lubitz, le copilote de l'Airbus A320 de Germanwings qui s'est écrasé dans les Alpes en mars, avait "répété (lors de son vol précédent) ce geste qu'il a fait lors du vol fatal". Pour rappel, le copilote avait "intentionnellement" commandé la descente de l'appareil jusqu'à sa collision au sol, mardi 24 mars.

Dans le rapport du BEA, il est ainsi indiqué que "plusieurs sélections temporaires d'altitude vers 100 pieds (30 mètres, ndlr) avaient été enregistrées au cours de la descente du vol précédent celui de l'accident, alors que le copilote était seul dans le poste de pilotage". La BEA a recensé cing changements au total.

 Des manipulations passées inaperçues

Dans le détail, "à 7 h 20 min 50 sec, l'altitude diminue à 100 pieds pendant trois secondes puis augmente jusqu'à la valeur maximale de 49.000 ft (14.700 mètres)  et se stabilise de nouveau à 35 000 ft (10.500 mètres)."

Ces manipulations ont toutefois été sans conséquences et n'ont pas eu d'effets sensibles. En effet, elles ont été effectuées alors que "le contrôle aérien avait donné ordre de descente et l'avion avait déjà commencé à descendre", a précisé le directeur du BEA.

La marque Germanwings disparaîtra fin 2015

Par ailleurs, à partir de novembre 2015, Germanwings ne sera plus. Le nom de la compagnie low-cost sera progressivement remplacé par Eurowings, une autre filiale low cost du groupe Lufthansa.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/05/2015 à 10:46 :
Si vous pouviez arrêter de mettre la photo de cet assassin. Valable pour vous et tous les autres. Vous faites son jeu.
a écrit le 07/05/2015 à 10:02 :
tout certificat d'arret de travail donné devrait etre automatiquement signale à la Direction afin d'éviter des situations dramatiques -

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :