Île-de-France : quelles solutions de mobilités pour un trafic galopant ?

 |   |  1313  mots
(Crédits : Sipa)
Face à la révolution de ses mobilités, la région francilienne met le paquet pour déjouer les pronostics de saturation. Reste à savoir qui va payer...

Pour ceux qui ne l'ont pas encore compris, la mobilité sera à coup sûr l'un des sujets majeurs des élections municipales. Jamais, cette question n'aura jamais autant été un enjeu de campagne électorale. La maire de Paris, Anne Hidalgo, en sait quelque chose. Son mandat qui s'achève aura été rythmé par autant d'initiatives en matière de mobilités que de polémiques et d'incidents industriels. Du renouvellement très laborieux du contrat Vélib', à la fin désastreuse d'Autolib', en passant par l'irruption chaotique de services en free floating (des vélos aux trottinettes en passant par les scooters), sans parler des choix radicaux de réduction des voies pour automobilistes et de création de kilomètres de pistes cyclables à double sens, Anne Hidalgo a pris des risques, mais s'est également retrouvée face à des situations que nul n'avait prévues.

Alors que la loi d'orientation des mobilités (LOM), qui doit enfin doter les collectivités de prérogatives de régulation des mobilités, tarde à entrer en vigueur, la Ville de Paris a décidé d'anticiper en prenant une série de décisions restrictives sur les trottinettes : interdiction de stationner ou de rouler sur les trottoirs, obligation de...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/07/2019 à 11:08 :
Il est nécessaire d'inverser le processus afin que l'homme soit plus statique! Pour cela il est impératif de relocaliser la production, la distribution et donc l'emploi! Sortir de la politique de l'offre, de la publicité et donc de la création de besoin insatiable!
a écrit le 30/06/2019 à 13:40 :
La photo est super. Ces deux gozesses sur leurs patinettes. Orgueil, certitude d'etre les meilleures. Attention au gadin.
a écrit le 28/06/2019 à 0:32 :
Laissez ceux qui resteront ici galoper.
a écrit le 28/06/2019 à 0:32 :
Ne vous prenez pas la tete, un passeport a jour et un coffre fort prive.
a écrit le 27/06/2019 à 12:07 :
Un trafic galopant? Tiens, je n'ai pas encore croisé de cheval mais, patience, ça va venir!
a écrit le 27/06/2019 à 10:49 :
Paris est bien trop peuplée pour pouvoir être gérée sereinement en ce qui concerne la circulation mais vu le niveau intellectuel désastreux de nos politiciens, de tous hein, on voit bien qu'ils sont incapables de penser par le moins car paramétrés pour la compromission avec les hommes d'affaires.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :