Le couple Air Caraïbes-French Bee accentue son avantage concurrentiel avec de nouveaux A350

 |   |  270  mots
(Crédits : DR)
Le Groupe Dubreuil, maison-mère d'Air Caraïbes et de French Bee, a signé un contrat de location avec ALC pour exploiter deux A350-900 supplémentaires dès l'année prochaine.

Opération rondement menée. A la vitesse de l'éclair, le Groupe Dubreuil, maison-mère d'Air Caraïbes et de la low-cost long-courrier French Bee, a signé un contrat de location avec ALC pour louer deux nouveaux A350-900. Livrés en juin et juillet 2019 respectivement chez French Bee et Air Caraïbes, ils remplaceront deux A330. Cette opération n'était pas prévue dans le plan de flotte il y a encore quelques mois puisque l'année 2019 devait marquer une pause dans la croissance de la compagnie, entre l'arrivée des premiers A350-900 en 2017 et 2018 et l'arrivée des A350-1000 à partir de la fin 2019.

Belle opportunité

Mais le Groupe Dubreuil a, selon Marc Rochet, le président de French Bee, obtenu des "conditions de location très favorables" qui lui permettent de faire une belle opération.  Certaines sociétés de location rencontrent en effet des difficultés à caser les avions neufs qu'elles ont commandés. Une belle opportunité à saisir à l'heure où le prix du baril remonte à des niveaux inquiétants, comme l'ont souligné tous les acteurs du transport aérien réunis en début de semaine lors de l'assemblée générale de l'association internationale du transport aérien (IATA).

L'occasion pour le Groupe Dubreuil de non seulement accentuer son avantage concurrentiel par rapport aux autres compagnies françaises, comme XL Airways ou Corsair notamment, qui ne disposent pas d'une flotte aussi moderne, mais aussi de mieux résister à la présence croissante des low-cost long-courriers à Paris, et notamment de Level, la filiale de IAG, qui se positionne sur les Antilles.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/06/2018 à 9:25 :
Dur pour Air Grèves sur les Antilles, qui profitait d'une moindre concurrence, pour MARGER Au Double de New York ; meme distance. Le luxueux Hotel-Resto aux Trois Ilets pour ses pilotes et pnc est bien agréable. La grève qui a déjà couté un demi milliard d'eur, et bientot beaucoup plus ; " été houleux " promis, est pourtant justifiée : + 5.1% exigé pour 2018 sur de misérables salaires, 1700eur pilotes, et 1100eur pnc, sauf erreur.
Réponse de le 08/06/2018 à 11:50 :
Et oui, les grévistes d'AF vont l'avoir dans le c... , comme prévu !! Et cette fois-ci, la majorité des français est bien contente, tant ces pilotes d'AF se sont roulés dans la boue !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :